Pour la deuxième fois, le Cap Emploi du Valenciennois organise une opération originale en faveur du recrutement des travailleurs handicapés. En effet, ce mardi 14 mars, la manifestation « Recruter à l’aveugle pour y voir clair » se déroulera, en partenariat avec l’Université, sur le site de l’UVHC des Tertiales à Valenciennes.

Fort d’une première expérience réussie, le Cap Emploi du Valenciennois, et son association de gestion Handyn’action, reconduisent cette initiative singulière et novatrice. En effet, l’idée de base est d’exclure tous les préjugés, tous les prérequis, parfois dans l’inconscient collectif, à la vue d’une personne porteuse d’un handicap. Le travailleur handicapé est d’abord une personne potentiellement à la recherche d’un emploi, et c’est sur ce critère de compétences que le Cap Emploi du Valenciennois veut mettre l’accent.

Dans cet esprit, l’idée de représentants d’entreprises du public et du privée, dos tournés, à l’écoute d’une présentation orale, individuelle par chaque candidat, bouscule les codes établis du recrutement. Pour cette première édition en mars 2016, les résultats sont très impressionnants puisque « 33 personnes recrutées sur 87 présentes et 53% des offres satisfaites », souligne Alice Ferraï, la directrice adjointe du Cap Emploi du Valenciennois.

Comme à chaque première, quelques scories ont été corrigées. Tout d’abord, le lieu retenu est plus central sur le site de l’UVHC aux Tertiales à Valenciennes. Ensuite, la première édition avait centralisé toutes les entreprises et les demandeurs d’emplois handicapés du Hainaut-Cambrésis sur Valenciennes ; cette fois « nous avons choisi une mise en place du projet sur 3 territoires permettant d’être au plus près des Demandeurs d’Emploi et des Entreprises », ajoute Alice Ferraï. Par suite, une manifestation se déroulera sur Valenciennes le 14 mars, une sur Maubeuge le 16 mars et une sur Cambrai le 15 mars.

Présentation orale d'un travailleur handicapé

Présentation orale d’un travailleur handicapé

Parfois, le demandeur d’emploi était apparu intimidé, même à l’aveugle, dans sa prise de parole. Là encore, l’expérience a permis une « préparation du public avec l’ensemble des partenaires (le 2 mars). L’année dernière, c’est le Cap Emploi qui avait préparé seul tous les publics positionnés », précise-t-elle. Par contre, ce qui est maintenu est la préparation en groupe. « Ensuite, chacun prépare sa présentation et s’entraine devant les autres candidats. Ceux qui ont besoin d’une nouvelle préparation, sont revus par leurs conseillers emploi », souligne Alice Ferraî. Chaque candidat « topé », durant cette séance de recrutement à l’aveugle, bénéficie d’un entretien individuel ultérieur afin de confirmer l’intérêt du recruteur public ou privé.

Cette sectorisation ne va pas baisser l’intensité de cette séance sur le Valenciennois. « Nous avions 21 entreprises du Valenciennois, en 2016. Cette année, nous avons 27  participants sur le secteur », précise-t-elle.

Retour sur l’édition 2016 à travers une vidéo de l’UVHC, https://www.univ-valenciennes.fr/web-tv/vie-sur-le-campus-et-services-letudiant/recruter-laveugle-pour-y-voir-clair

Plus d’informations sur le site de l’association de gestion www.handynaction.fr

RECRUTER A L’AVEUGLE, POUR Y VOIR CLAIR !

Publié par Daniel Carlier le 12 mars 2017
Cap Emploi du Valenciennois Handyn'action Travailleur Handicapé
La cécité contre les préjugés sur le handicap
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly