Favori dès l’annonce de sa candidature, Sebastien Chenu, candidat du Front National, a remporté ce second tour de cette élection législative dans la 19ème circonscription du Nord avec 55,35% des votes exprimés.

Résultat final/Sebastien Chenu 55,35% et Sabine Hebbar 44,65%

Sabine Hebbar : « Il y a eu, par certains élus, une volonté manifeste de ne pas m’aider »

Sur cette 19ème circonscription, vous avez seulement 8 communes qui ont positionné Sabine Hebbar devant le candidat du Front National, Artres, Famars, Maing, Aulnoy-lez-Valenciennes, Monchaux-sur-Ecaillon, Oisy, Querenaing, et Wasnes au Bac.

L’abstention est énorme, mais moins catastrophique avec 53,89% que dans la 20ème et la 21ème circonscription. Le moteur de ce score est la victoire sans coup férir au sein de deux communes majeures en électeurs, Denain où Sébastien Chenu réalise 57,47 % contre 42,52 % pour LREM, et Douchy-les-Mines qui a propulsé l’extrême droite avec 57,47% contre 42,52%.

Sebastien Chenu est aujourd’hui le premier député de l’extrême droite élu dans le Valenciennois. Sa candidature, annoncée de longue date dans le Hainaut, n’a pas provoqué une réflexion des forces politiques en place, comme naissante. Les certitudes des élu(e)s locaux, comme des candidats, n’a pas pris la mesure des résultats de la présidentielle. Ni à gauche, ni à droite, ni au centre, ni même la majorité présidentielle n’ont vu le mur de la colère face à eux. La logique pécuniaire des partis, voire une omniscience politique locale, ont fait fi de tous les avertissements. Les résultats de la présidentielle furent pourtant sans ambiguïté.

Même si l’abstention est massive et amène chaque député victorieux a une dose d’humilité, la 19ème circonscription sera dans la petite dizaine de territoire dédiés au Front National… !

Une victoire nette ne laissant plus aucun doute sur sa légitimité, l’extrême droite est majoritaire parmi les électeurs, les abstentionnistes n’ont qu’un seul droit… se taire ! C’est une claque à méditer par les forces politiques en place car les municipales sont de facto dans le collimateur sur l’ensemble du Hainaut !

Sabine Hebbar : « Il y a eu des discours de façade… »

Sabine Hebbar, candidate LREM, a pris acte de sa défaite « je reconnais la victoire de Sébastien Chenu. Je suis fière de mon score. Le report des voix n’est pas fait, et je regrette certaines attitudes. Il n’y a que 10% d’écart entre moi et le Front National, et Il y a eu, par certains élus, une volonté manifeste de ne pas m’aider. Mon mari et moi avons subi des attaques durant cette campagne dont je suis très fière».

La pilule passe mal, car il faut le souligner honnêtement, de prime abord, qu’on ne voyait pas un écart aussi réduit, tout en restant conséquent. Elle tient à remercier tous les maires qui se sont publiquement engagés pour sa candidature LREM « Laurent Depagne, il a été formidable, tout comme Charles Lemoine, Bernadette Sopo… sans oublier Geneviève Roy ». Pour les autres, les mots sont plus durs « il y a eu des discours de façade pour faire barrage au Front National, et derrière des consignes tout autre. Certains élus n’ont même pas voulu prendre une photo avec moi », ajoute-t-elle… sans aucune précision sur un nom précis. Seul élément factuel «  je suis ce soir dans une salle sur Douchy-les-Mines, car je n’ai pas pu obtenir une salle sur la ville de Denain ».

Sur un plan purement politique, elle se positionne de suite dans son rôle d’opposante au sein du Conseil municipal de Denain « Mme Anne-Lise Dufour est responsable de ses actes, et de ses écrits sur les réseaux sociaux. Elle devra assumer ses responsabilités, et son passif. Je suis une femme de l’avenir, et elle, peut-être, du passé« .

Publié par Daniel Carlier le 18 juin 2017
19ème Sabine Hebbar Sébastien Chenu
Sébastien Chenu, nouveau député de la 19ème
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email