Urbanisme, 11/04/2009

Présentation du projet "Chasse Royale"

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

(ANRU) La “Chasse Royale” avant les premiers coups de pioche

La présentation, à la population, de la future rénovation urbaine du quartier de la “Chasse Royale” a connu un vif succès ! Les différents aspects de l’urbanisme, du relogement et de l’accompagnement social furent abordés par le maire et les élus concernés par ce chantier ANRU. Les élus ont confirmé les délais de mise en chantier sur ce dossier ! Enfin, l’interminable attente des habitants va disparaître avec les premières opérations, initiées par Valenciennes Hainaut Habitat, de déménagement/relogement dès 2009.

Un projet difficile à mener à son terme car les discussions furent multiples et houleuses jusqu'au déblocage en décembre dernier. A cette date, une convention financière, le "Graal" en la matière, fut signée avec l'ensemble des 14 partenaires de l'Agence Nationale de la Rénovation Urbaine. Pourtant cette " zone urbaine d'habitat concentré est parfaitement dans l'esprit de l'ANRU. Ce dossier porte sur un financement de 60 millions d'euros. Il comprend un volet logement et un autre sur les équipements de service public ou commerciaux. La problématique du projet fut de répondre à la spécificité du quartier à travers une vision globale de la rénovation urbaine. Nous y sommes arrivés mais nous sommes conscients que le temps d'attente est toujours trop long pour les habitants ", explique le maire de Valenciennes, Dominique Riquet. Comme évoqué durant la campagne municipale, ce mandat sera consacré à la rénovation urbaine des quartiers. La totalité des quartiers en Zone Urbaine sensible sera rénovée et ceci comprend le site "associé" Chasse Royale et Chanteclerc. Démolition et relogement Ce projet est divisé en deux tranches. La première va débuter en 2010 pour s'achever en 2013. Elle concernera les collectifs, au niveau démolition, de la rue André Jurenil, rue Lucien Jonas et La Roseraie. Le quartier de la "Chasse Royale" est habité par 985 ménages et la stratégie de la ville de Valenciennes vise à créer un "centre" à cet espace urbain. Dans ce cadre, la rue de Lomprez "ne sera plus une longue ligne droite. Des courbes et un parvis central vont compléter cet aménagement de voirie", précise Guy Marchand, adjoint à l'urbanisme à la ville de Valenciennes. La moyenne surface "SPAR" viendra sur cet axe avec sans doute d'autres commerces de proximité (coiffeur, boulangerie...). Dans la même idée, des équipements importants, et impactants, renforceront la convivialité de ce nouvelle zone d'habitation. En effet, une nouvelle salle culturelle, une deuxième salle des sports, une épicerie solidaire vont constituer des points d'ancrage et d'amélioration de vie dans le quartier de la "Chasse Royale". Bien sûr, cette campagne de démolition/reconstruction sera précédée d'un "plan de relogement pour chaque habitant. Chaque foyer sera consulté individuellement par nos services. Les services du CCAS et de V2H vont travailler en étroite collaboration pour vous proposer une ou plusieurs solutions de relogement. Je précise que le déménagement et la fermeture/ouverture des compteurs sera pris en charge intégralement par nos soins", indique le directeur de Valenciennes Hainaut Habitat, opérateur bailleur principal sur cette opération. "L'esprit de l'ANRU est non seulement, un logement détruit, un reconstruit mais également une augmentation de l'offre sur le quartier. Chose faite puisqu'il est programmé 116 logements démolis, et reconstruits, et un panel de 102 logements complémentaires. L'éventail des réalisations va des logements sociaux à ceux en libre accès à la propriété en passant par une EPHAD pour les personnes dépendantes". Le volet social Cette étape d'information ne pouvait se dérouler sans le "régional de l'étape", comme disent les journalistes sportifs, car Jean-Marcel Grandame fut 18 ans principal du collège de la Chasse Royale, une belle tranche de vie ! Nouvel adjoint à la cohésion sociale, c'est à lui qu'est revenu le volet social de cette opération d'envergure. " En premier lieu, je veux vous dire qu'un comité de suivi analyse, pas à pas, chaque dossier ANRU sur Valenciennes. Nous allons vous accompagner dans cette opération lourde de rénovation urbaine. A cet effet, pour communiquer, ce qui est essentiel entre la ville et ses habitants, nous allons mettre en place un RIQ (Relais Infos Quartier) afin que plans, maquettes, documentations soient à la disposition des habitants. Ce dernier sera situé dans la "Maison du Citoyen" que vous connaissez tous. Mais ceci n'est pas suffisant si les habitants eux-mêmes ne viennent vers nous pour nous faire remonter toutes les anomalies, les difficultés au quotidien..il faut que nous communiquions", insiste avec force et conviction Jean-Marcel Grandame. Enfin, le point important, et plus encore durant cette crise économique, que constitue l'emploi sur les chantiers ANRU. "La ville de Valenciennes (comme le CAVM et la CAPH) a signé avec les entreprises une clause d'insertion professionnelle. Cette dernière oblige les entreprises à embaucher 7,5% dans le bassin d'emploi du Hainaut. "C'est non seulement une embauche mais un parcours professionnel", ajoute le maire. Pour postuler à un emploi, il faut porter candidature auprès des services du CCAS de Valenciennes qui va confectionner une "cvthèque" à destination des entreprises en charge de ce chantier. Un projet complet qui devrait, durant le mandat, faire jaillir de terre une nouvelle "Chasse Royale" en attendant une extension à l'ensemble du quartier dans une deuxième temps. Nul doute que cette nouvelle configuration va véritablement transfigurer l'habitat à l'entrée nord de la ville de Valenciennes. Daniel Carlier

vainfos

imprimer la page


Favoris

Simple, rapide et efficace cliquez pour
ajouter va-infos.fr à vos favoris.

favoris

Recommander

Vous appréciez le média en ligne www.va-infos.fr
n'hésitez pas à communiquer son adresse internet !

Recommander

Lettre d'information

Inscrivez-vous à la lettre d'information de va-infos.fr en indiquant votre adresse de courriel.