Santé, 21/10/2009

Un second hôpital de jour pour enfants et adolescents à Saint Amand les Eaux

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Trois lieux de soins pour un même endroit

L’unité de pédopsychiatrie s’est installée dans une maison bourgeoise de la ville de Saint Amand les eaux, alliant moderne et ancien pour une synergie de soins. Il s’agit du second hôpital de jour pour enfants et adolescents, le premier étant situé à Valenciennes.

" C’est l’aboutissement de dix années pour notre équipe. Nous étions jusqu’alors dans l’incapacité de rendre un service digne de ce nom, tant il était difficile d’assurer la réponse thérapeutique ", constate le docteur Thierry Sabountchi, président de la Commission Médicale d’Etablissement du Centre Hospitalier de Valenciennes et responsable du pôle de psychiatrie, lors de l’inauguration de l’unité de pédopsychiatrie, qui s’est tenue rue de Rivoli à Saint Amand les Eaux et en présence du député-maire, Alain Bocquet, du conseiller régional et adjoint au maire, Eric Renaud, de Philippe Jahan, directeur du Centre Hospitalier de Valenciennes et de Christian Peretti, président du Conseil d’administration du CH valenciennois. Le responsable du pôle de psychiatrie dressa ensuite un rapide état des lieux. Une population infantile et juvénile grandissante, une seule antenne dans la cité thermale pour la prise en charge des patients, " L’inauguration de cet équipement à Saint Amand est le dernier endroit et le mieux équipé, car l’unité de pédopsychiatrie offre en un même lieu, une palette de prise en charge et des activités préventives et thérapeutiques, individuelles et en groupe. Elle compte trois lieux de soins distincts situés dans un unique endroit ". Etat des lieux Le bâtiment comporte un centre médico psychologique (CMP) qui répond dans les 15 jours, rendant ainsi un service plus performant. Ce CMP se veut être un lieu de consultation psychiatrique et psychologique, d’entretiens, de visites à domicile et de soins infirmiers ; un centre d’accueil thérapeutique à temps partiel (CATTP), qui vise à maintenir ou favoriser l’autonomie par des actions de soutien et de thérapie en groupe et un hôpital de jour, le second du secteur, destiné à recevoir des enfants atteints de troubles envahissants du développement comme l’autisme par exemple " Une ressource sur le secteur pour assurer un travail de qualité, cependant, il nous reste à nous attacher au problème qualitatif ", en proposant par exemple d’offrir un service qui progresse tout en pensant à une réorganisation du territoire. Philippe Jahan a, quant à lui, souligné le rapprochement désormais possible entre les familles et les enfants avant d'aborder l’aide financière des tutelles. Le financement Le montant de l’unité s’élève à 2.150.000 € au titre de la convention PRISM (Plan régional d’investissement en santé mentale). Les tutelles ont subventionné à hauteur de 60 % du financement. Le recrutement du personnel se poursuit. On recherche une vingtaine de personnes. Alain Bocquet a expliqué le choix stratégique de cet endroit, situé près du CCAS, de l’unité territoriale du département, concluant que "L’idéal serait que vos métiers n’existeraient plu. Mon idéal en tant qu’ancien éducateur, que tout le monde médical de Saint Amand travaille en synergie et monte des expériences " et de lancer l’idée d’une table ronde, organisée prochainement. Vers une synergie complète ? Unité de soins de pédopsychiatrie 56 rue de Rivoli 59230 Saint Amand les Eaux contact secrétariat 03.27.93.09.09

Isabelle D'Herbecourt

Print Friendly and PDF


Favoris

Simple, rapide et efficace cliquez pour
ajouter va-infos.fr à vos favoris.

favoris

Recommander

Vous appréciez le média en ligne www.va-infos.fr
n'hésitez pas à communiquer son adresse internet !

Recommander

Lettre d'information

Inscrivez-vous à la lettre d'information de va-infos.fr en indiquant votre adresse de courriel.