Maurice Rufin est un peintre originaire de la ville de Valenciennes. Son parcours d’homme et d’artiste est passé à de nombreuses reprises par la ville de Bergues, une commune inspirante pour l’Athénien du nord*. En effet, il peignit de nombreuses toiles relatives à cette ville des Flandres connue de tous depuis le film emblématique « Bienvenue chez les Ch’tis ».

Exposition Maurice Rufin au Musée du Mont de Piété à Berges jusqu’au 28 octobre 2019

Affiche de l’exposition Maurice Rufin au Musée des Beaux-Arts de Valenciennes en 1967

Valenciennois, artiste peintre dès son plus jeune âge, Maurice Rufin ((1880-1966) a suivi un enseignement artistique auprès de l’Académie des Beaux-Arts à Paris, son chemin professionnel l’a conduit également vers le métier très formateur de dessinateur de presse pour le « Petit Journal » à Paris, puis il devint professeur à l’Académie des Beaux-Arts de Valenciennes. Peintre très prolifique, Maurice Rufin fait partie de ce XXème siècle foisonnant sur le plan artistique à Valenciennes, voir article sur le livre de Jean-Claude Poinsignon sur Maurice Rufin (https://www.va-infos.fr/2018/12/20/le-peintre-valenciennois-maurice-rufin-vu-par-jean-claude-poinsignon/)

D’ailleurs, dans la préface du livre de Jean-Claude Poinsignon consacré à Maurice Rufin, Patrick Descamps, directeur du Musée de Bergues, a dressé le profil artistique du peintre valenciennois : « Coloriste délicat et dessinateur sûr de son trait. Ruffin laisse une oeuvre disparate avec ses grandes réussites et des oeuvres assez secondaires qui ne doivent néanmoins pas occulter les premières. Le paysagiste me retient particulièrement, pour l’observation mesurée et si poétique de la lumière, la subtilité des coloris et de l’onctuosité de la matière ».

En passant par Bergues…

Peinture sur la commune de Bergues

Compte tenu de son architecture léchée, la ville de Bergues fut l’objet d’un attrait artistique particulier. En effet, de nombreux artistes ont imprimé leur talent sur une toile, le temps d’un paysage, d’un monument, et Maurice Rufin « fut probablement celui à qui l’ont doit les plus nombreuses vues de Bergues et de ses proches environs. Les portes, son canal historique, les longues perspectives bordées d’arbres retinrent son attention », commente Patrick Descamps.

De 1927 à 1938, Maurice Rufin bénéficie de séjours estivaux chez des amis sur la côte belge, chemin faisant il réalise des oeuvres sur la commune de Bergues année après année, paysages et perspectives… ! Une belle opportunité pour exposer le peintre valenciennois au sein du Musée du Mont de Piété à Bergues depuis le mois de mai et jusqu’au 28 octobre 2019. Au sein de 3 salles, une réservée à des toiles sur Valenciennes, voire des intérieurs de sa maison, une salle relative à des paysages sur la ville de Bergues et ses environs, mais également des portraits dont celui magnifique de Charles Bernier, un ami graveur en couleur, une innovation pour l’époque.

Alors, n’hésitez pas à faire un détour par Bergues, ville remarquable avec un beffroi d’une très grande qualité architecturale, des remparts, des monuments remarquables, et un Musée à découvrir.

Daniel Carlier

* Valenciennes fut surnommée l’Athènes du Nord compte tenu du nombre pléthorique des artistes locaux récompensés par un Prix de Rome

Publié par Daniel Carlier le 11 août 2019
Bergues Maurice Rufin Musée du Mont de Piété Patrick Descamps
Maurice Rufin, peintre valenciennois du XXème siècle exposé… à Bergues
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email