Belle affluence ce dimanche après-midi salle Maurice Hugot pour la rencontre entre les Amandinoises et les Normandes. Il faut dire que l’affiche a de l’allure, c’est un duel entre deux équipes bien classées dans la poule. Ivana Filipovic est en tribune, la grande arrière gauche est blessée. Après une mi-temps serrée, les Amandinoises ont su distancer leur adversaire. Les protégées de la Présidente Sophie Palisse sont premières de la poule, avec quatre points d’avance sur le deuxième, c’est aussi la seule équipe invaincue.

Une deuxième mi-temps plus juste

Les Amandinoises ouvrent le score par Claire Vautier. Le pivot Zoé Lassade lui répond. Les Normandes, mieux entrées dans la rencontre, sont en tête (3-5, 7’). Manon Le Bihan égalise pour les Amandinoises (6-6, 12’). Les deux formations se rendent coup pour coup. Résultat à la mi-temps, légère avance pour les Amandinoises (12-11).
Elles reprennent pied au plancher (15-12). Les Normandes sont en difficulté en attaque, la gardienne Manuella Dos Reis agite ses tentacules. La capitaine amandinoise Marion Malina creuse l’écart (17-13, 40’) et nettoie la lucarne (21-16, 61’). La numéro 8 d’Octeville Nele Antonissen ne tremble pas sur les penalties mais c’est insuffisant pour recoller au score. Un dernier penalty est sifflé au buzzer pour les Amandinoises : il est tiré par la jeune Marija Bozovic qui n’était jusque-là pas entrée en jeu, une formalité (24-18) et une belle joie collective. Les Amandinoises peuvent se lâcher en chantant « leur chanson », les lacs du Connemara revisités !

« Nous sommes sur la bonne voie »

L’entraîneur amandinois Florence Sauval le concède, « c’est à l’usure…nous nous sommes mises en difficulté, il nous a manqué des arrêts et de l’efficacité aux tirs, la première mi-temps a été difficile. L’adversaire est difficile à contourner, nous n’avons pas l’habitude de ce genre d’équipes avec de petits gabarits dynamiques. En deuxième mi-temps il y a eu plus de concentration et d’application. Nous avons su être efficaces et jouer plus juste. Le bilan de la première phase est bon. Il faut continuer à travailler, ne pas de déconcentrer, il y a une phase retour ».

Rapide sur son aile, Elise Delorme, assure que « nous étions bien défensivement en première mi-temps mais en attaque c’était trop précipité. En deuxième mi-temps, nous avons récupéré des ballons et les avons travaillés jusqu’au bout, c’était plus propre, nous avons fait l’écart doucement mais sûrement. Le bilan de la première phase est positif, nous sommes invaincues. Il faut continuer à travailler, progresser encore, nous sommes sur la bonne voie…celle des play-offs ».

L’entraîneur normand Laurent Worm n’était pas décidé à répondre à la presse…heureusement l’arrière Fanny Jean-Baptiste a accepté, avec le sourire en prime, « en première mi-temps nous avons mis les impacts qui fallait en défense, nous avons trouvé des solutions en attaque face à de hauts gabarits. En deuxième mi-temps nous avons eu une baisse de régime. De son côté Saint-Amand était en réussite et à chaque fois que nous laissions une balle en attaque nous le payions cash. La volonté a toujours été là mais petit à petit les Amandinoises ont pris le large, c’était difficile de remonter. Nous allons travailler pour le match retour, un match qui pourrait être décisif pour les play-offs ».

HBCSA – Octeville-sur-Mer : 24-18 (12-11).

– HBCSA : Dos Reis (12 arrêts), Bourse-Schleret (0 arrêt), Vautier 2, Plazanet 1, Bellonet, Zivkocic 2 dont 1 pen, Bozovic 1 pen, Delorme 4, Malina 3, Le Bihan 4, Dias 2 pen, Dewez 1, Barthélémy 2.

– Octeville-sur-Mer : Errin (7 arrêts), Leblond (2 arrêts), Taombé, Jean-Baptiste 4, Antonissen 7 dont 3 pen, Aubertot, Lassade 1, Simon 1, Guerrier, Vialatte 2, Pakel 3.

Anne Seigner

 

Publié par Anne Seigner le 20 octobre 2019
Elise Delorme Fanny Jean-Baptiste Florence Sauval HBCSA
(HBCSA) A l’usure, les Amandinoises font plier Octeville (24-18)
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email