Depuis janvier 2019, les voeux de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat se déroule dans le nouvel écrin de l’apprentissage haut de gamme, j’ai nommé le CFA de Saint-Saulve (Centre de Formation des Apprentis) inauguré en septembre 2018. L’occasion de faire un point sur l’emploi de proximité… ! (Visuel Alain Griset).

(Visuel Patricia Fournier, déléguée territoriale du CMA, et les membres Artisans de la Commission de territoire)

Les Métiers de l’Artisanat 1er employeur de France, la CMA son 1er partenaire

La Réforme des Retraites occupe légèrement… la scène médiatique avec une CMA Hauts-de-France dans le tour de table syndical national pour ces négocations tendues. Alain Griset, président de la CMA Hauts-de-France, confirme son implication : « La CMA a une actualité où la Réforme des Retraites et la santé au travail prend un peu de notre temps ».

Pour autant, la formation, la défense des Artisans et la participation à l’élaboration positive de nouvelles normes constitue le travail au long cours de la CMA, notamment sur le Valenciennois sous la houlette d’une équipe de terrain emmenée par Patricia Fournier, représentante territoriale de la CMA/Pâtissière/Boulangère sur Marly.

Autre information en propos liminaire, une foule impressionnante, nettement plus qu’en 2019, était présente dans le nouveau et splendide CFA (Centre de Formation des Apprentis) situé sur Saint-Saulve. « C’est comme ça partout pour nos voeux 2020 », se réjouit Laurent Rigaud, vice-président de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat Hauts-de-France.

« La qualité de l’accompagnement des agents du CMA », Laurent Rigaud

L’axe central de cette cérémonie 2020 s’articulait sur l’accompagnement des Artisans dans leur quotidien parfois d’une complexité confondante, la France est un pays normatif jusqu’à l’excès… ! Le vice-président de la CMA HDF et président du département du Nord, fait un remake de « moi président » avec une anaphore bien sentie sur la qualité. « J’aurais pu évoquer la qualité de nos équipements, notamment ce site. J’aurais pu parler de la qualité de notre maillage territorial avec nos 43 antennes et 21 CFA. J’aurais pu parler de la qualité de nos labels, Artisan en or, Charte Qualité etc., voire de la qualité de nos formations avec 7 000 apprentis et 15 000 apprenants. Non, aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler de la qualité de nos agents du CMA, leur accueil, leur conseil, leur travail au quotidien au plus près des Artisans des Hauts-de-France », déclare Laurent Rigaud.

« Outre la formation, notre mission est l’accompagnement des professionnels dans leurs démarches (complexes) administratives », Alain Griset

Alain Griset martèle sans relâche la mission de proximité des collaborateurs de la CMA. « Nous avons 1 000 collaborateurs sur le terrain pour accompagner les Artisans. Je ne pense pas qu’il y ait un seul domaine auquel nous ne pourrions pas apporter notre expertise, notre soutien administratif… Si tel était le cas, nous sommes en mesure de trouver les bons relais pour y arriver », précise Alain Griset. Le message est clair :  « Outre la formation, notre mission est l’accompagnement des professionnels dans leurs démarches (complexes) administratives ».

Ensuite, sur le volet formation, compétence incontournable des CMA, car la formation des jeunes constitue un volet majeur dans la pérennité des entreprises de proximité, les besoins en la matière sont immenses. En effet, que cela soit dans le BTP, les métiers de bouche, les métiers en tension, voire d’arts etc. , il y a une pénurie de candidats motivés, avec un savoir être minimum, et dotés d’une prise de conscience des tenants et aboutissants d’un métier de l’Artisanat. Certes, de la passion à tous les étages, mais ces professions demandent également des sacrifices. Néanmoins, un bon Artisan peut faire carrière dans le même métier tout au long de sa vie ce qui en 2020 n’est pas anodin !!

Agir pour l’emploi de proximité

Aucun gouvernement ne peut le nier, la réduction massive du chômage en France passe par l’incitation à l’embauche, dans un environnement économique lisible, dans les Métiers de l’Artisanat. On se gargarise de 400 nouveaux emplois promis par Toyota, magnifique développement au demeurant de ce site industriel pour le Valenciennois, mais à l’échelle d’un pays, il faut des mesures collectives avec un impact fort sur les masses économiques de proximité. Arrêtons de tourner autour des chiffres des demandeurs d’emplois, mais agissons pour lever un frein majeur au chômage. Un seul emploi ou apprenti en plus par entreprise de proximité, faîtes le calcul, même un enfant de 6 ans pourrait comprendre.

La rhétorique budgétaire est insupportable lorsque vous voyez des familles dans la précarité, des entreprises artisanales mettre la clé sous la porte faute de repreneurs, une transmission d’entreprise de proximité dans la famille avortée car les garanties bancaires sont insoutenables. Là, tous les discours du monde ne passent plus, c’est un assassinat économique de proximité ! Stop à la politique chirurgicale face à ce fléau du chômage car elle conduit invariablement dans le mur du manque d’efficience. Par suite, les gouvernants depuis 30 ans soulignent haut et fort que cette mesure n’a pas répondu à leurs attentes, la belle affaire. Visiblement, certains techniciens n’ont jamais poussé la port d’un laboratoire, d’une cuisine, d’un ébéniste, d’un plombier etc.

Des mesures incitatives pour tous les Métiers de l’Artisanat seraient une solution à beaucoup de débats. Ajoutez un million d’actifs cotisants et les calculs sur les retraites seraient peut être différents… ! Ce que n’arrive pas à comprendre les gouvernements successifs est que ce type de mesure devient d’ordre sociétal, ni budgétaire, ni comptable, cette transformation va bien au delà de la calculette.

Des talents au coin de votre rue

Pour illustrer cette soirée, des talents de proximité furent mis à l’honneur : Audrey Montagne, fleuriste à Marly, Hervé De Coninck, boucher-traiteur à Saint-saulve, Adeline et Antoinette Giernat, coiffure à Denain, et Mélanie Pionnie, une apprentie en boulangerie sur Roost-Warendin, un grand moment de convivialité et de découverte d’un parcours remarquable voire d’une vie professionnelle extraordinaire.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 16 janvier 2020
Chambre des Métiers et de l'Artisanat CMA
La défense des Métiers de l’Artisanat mobilise le Valenciennois
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email