La reconnaissance d’une victime de l’amiante demeure un processus complexe, un parcours du combattant pour la victime. La CAPER fait partie de ces associations engagées pour soutenir les personnes atteintes de cette pathologie. Interview croisée avec Michel Lefebvre, maire de Douchy-les-Mines, et Jean-Michel Despres, président de la CAPER (Comité Amiante Prévenir et Réparer).

Lire la suite
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email