C’est un scénario qui se répète, pourtant le metteur en scène ne l’avait pas écrit. Derrière la caméra de l’entraîneur Vincent Verryser, ses actrices n’ont pas respecté leurs textes. Pas de grand cinéma samedi salle Huguet ! Après avoir compté 11 points d’avance, elles ont concédé face à Furdenheim une prolongation (60-60) qui leur a été fatale (68-72). Cette quatrième défaite consécutive plonge les Trithoises dans la zone de relégation. Attention elles vont devoir mieux interpréter leurs scènes…

Lire la suite
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email