Nous avions rencontré Samira Dulongpont en janvier 2017, quelques mois après la création de cette structure dédiée à la récupération, mais surtout au réemploi des déchets. Trois ans après ce challenge ambitieux, elle s’est enrichie d’ateliers multiples, d’une lisibilité remarquable sur le Valenciennois, de partenariats, et pourtant tout ceci pourrait s’arrêter dans quelques mois si la puissance publique ne vient au secours de la Boîte Atout. Samira Dulongpont, la fondatrice de cette association nous livre cet état des lieux en sortie de confinement.

Lire la suite
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email