Le dossier ASCOVAL n’en finit plus de rebondir même si certaines évidences se concrétisent, malgré les avertissements lancés de longue date par les syndicats. Cette semaine, deux procédures seront initiées devant le TGI de Valenciennes dont l’une afin d’obtenir des éléments concrets sur la réalité industrielle, ou pas, de la reprise d’ASCOVAL par Olympus Steel (Visuel Maître Fiodor Rilov au micro).

Lire la suite
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email