Zoom sur une association valenciennoise dont l’objectif est une main tendue vers les plus défavorisés. En effet, à travers la collecte de dons en vêtements notamment , ENDI vient au secours des plus démunis.

ENDI, association solidaire sur Valenciennes

La précarité n’épargne personne ! Chacun peut un jour se retrouver seul et démuni. Même en étant proches du fond, centaines des personnes refusent par fierté de solliciter les associations humanitaires ce qui accroit leur souffrance. C’est toute la raison d’être d’Entraide et Dignité, cette asso valenciennoise connue sous ENDI. Elle apporte un soutien matériel et moral en toute discrétion, colis alimentaires, écoute, vêtements… et soulage la misère des autres.

ENDI

Camionnette de collecte de vêtements

Elle ne cherche pas à faire parler d’elle ni à rentrer en concurrence avec les autres structures œuvrant sur le terrain de la solidarité, la fondation l’Abbé Pierre, Midi Partage, ou encore les Restos du cœur. Cela n’empêche guère Larbi Benchetouya, derrière la création d’ENDI avec cinq autres bénévoles, de souligner l’ampleur de la misère dans le territoire et mettre le doigt sur un phénomène inquiétant, «ça fait 20 ans que je travaille dans l’humanitaire au secours islamique, j’ai constaté au cours de toutes ces années qu’il y a des personnes qui même dans des situations délicates n’osent pas aller demander !», se soucie-t-il. C’est comme ça que cette asso a vu le jour en 2009 avec cet objectif précis et clair : «Permettre aux gens traversant des périodes difficiles de garder leur dignité et éviter un sentiment de honte». Pour les aider à garder la tète hors de l’eau, elle leur propose un colis alimentaire par mois, pâtes, riz, huile, boites de conserves… où on y trouve également des produits d’hygiène et de nettoyage… Bref, tout pour se sentir comme les autres. L’asso offre des compléments en fonction de chaque personne et des colis de fruits et légumes d’une manière occasionnelle. Mais pas évident avec les moyens dont elle dispose de pérenniser ces distributions, le souhait des dirigeants est de pouvoir «apporter une aide à long terme», souligne Larbi. Pour cela l’asso a recours à une formule ayant déjà fait ses preuves dans plusieurs villes de France, le parrainage ! «Au lieu de donner de l’argent, les gens peuvent offrir un produit chaque mois, un paquet de pâtes, une bouteille d’huile…» Une invitation aux généreux pour que l’aide soit plus efficace, «c’est mieux que donner de l’argent», poursuit le responsable. L’action d’ENDI ne s’arrête pas là, elle peut dans certains cas régler des dépenses urgentes, factures EDF, loyers ! Pour l’instant la structure fonctionne sans subventions, mails elle compte sur le dynamisme de ses membres pour aller chercher du financement auprès de commerçants et les particuliers.

Collecte de vêtements

Un projet que l’asso est en train de mettre en place, car là encore tous le besoins ne sont pas couverts et il y a du travail à faire, selon les responsables. Justement ils viennent de lancer une collecte de vêtements et projettent de tenir un local, une vestiboutique leur permettant le tri des vêtements et leur distribution. L’asso ne se cache pas, elle souhaite gagner en autonomie et revendre une partie des articles collectés.
Des bénévoles toujours à pied d’œuvre !

Ils conduisent la camionnette à l’instar de Boumediane sur tous les fronts.  Ils font la collecte et la distribution, partent à la recherche des financeurs, les bénévoles n’ont pas de répit. Mais ils sont aussi récompensés comme sur le site de l’asso crée il y a 6 mois ou beaucoup de massages de remerciements sont postés par des bénéficiaires. Ils mettent aussi leurs réseaux personnels aux services de l’asso pour plus de mobilisation et de dons.

Contact : Association Entraide et Dignité
3, rue Pierre Warin B22
59300 Valenciennes
07 68 88 47 38

 

 

 

Publié par Mohamed Bedraoui le 22 juillet 2016
ENDI Larbi Valenciennes
ENDI, solidarité et dignité vont de pair
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email