Le phénomène de concentration de l’industrie prend corps jour après jour dans l’hexagone. La récente annonce d’Alstom, sur Belfort, démontre qu’un site de production sans secteur- recherche et développement- est en danger !

La recherche à l’UVHC, tout commence par là !

Le Valenciennois, terre d’industrie automobile et ferroviaire, a besoin d’une compétence recherche extrêmement pointue. C’est pourquoi, le lien étroit entre la recherche et l’industrie des PMI, ETI et PME est indispensable à la poursuite, voire au maintien, de sites industriels forts dans le Valenciennois.

La recherche au sein de ‘UVHC est déjà reconnue hors de nos frontières avec notamment le laboratoire LAMIH ; la mise en place d’une Chaire d’Excellence Universitaire constitue, de fait, une nécessité et une véritable opportunité !

Jeudi dernier, l’UVHC et Valenciennes Métropole ont signé une convention afin  de permettre au professeur Eli Saùl Puchi-Cabrera d’intégrer les locaux du CISIT. Ce dernier va s’adonner à son passe temps favori « torturer les matériaux« , précise le directeur adjoint du LAMIH.

Cette chaire a pour objet l’accompagnement scientifique des entreprises du secteur ferroviaire du Valenciennois. Avec la problématique des carnets de commande, plus légers en 2017, pour les deux constructeurs ferroviaires dans le Hainaut, c’est un engagement pour le moins éclairé du binôme UVHC/CAVM.

En présence du Sous-Préfet, Thierry Devimeux, Francis Debacker, vice-président de Valenciennes Métropole, ne cachait pas sa joie, toute en retenue, de participer à cette signature ô combien importante.  » Valenciennes Métropole s’engage dans la recherche et l’innovation en soutenant cette Chaire d’Excellence« , explique-t-il.

UVHC

Professeur Eli Saùl Puchi-Cabrera

Valenciennes Métropole participe à hauteur de 445 000 € sur une enveloppe globale de 1 777 000 €. Indéniablement, c’est un geste fort de l’intercommunalité pour l’avenir industriel du territoire. D’une manière générale, trop souvent, l’acteur public intervient pour des soins palliatifs en terme industriel, il faut miser sur les évolutions inexorables d’une industrie concentrée sur des pôles industriels regroupant, la production, la R&D voire la force de marketing. L’efficience industrielle, c’est le maître mot d’aujourd’hui et de demain. » Cette Chaire ambitieuse a des objectifs réalisables », ajoute le vice-président de Valenciennes Métropole.

UVHC

Abdelhakim Artiba, président de l’UVHC

Pour sa part, le président de l’UVHC était ravi de cette signature. « Je voudrais d’abord remercier Francis Debacker qui a porté notre parole au sein de Valenciennes Métropole« . Bien sûr, la mise en oeuvre de cette Chaire d’Excellence, pour 4 ans, au sein du CISIT est une priorité. Baptisée « Choix des Matériaux pour l’allègement des structures dans le domaine ferroviaire« , elle a pour vocation d’améliorer la compétitivité des entreprises du secteur ferroviaire dans le Valenciennois. Pour y arriver, elle va étudier les points suivants, développement des structures légères, emploi d’alliages structurels recyclables et mise en oeuvre de nouveaux revêtements.

A la fois au sein du site Technopole Transalley et au sein de l’UVHC, le bâtiment du CISIT symbolise cette convergence de vue entre la recherche à la fois structurant pour le développement et le maintien de l’industrie. Aujourd’hui, 70 % de l’activité ferroviaire régionale est concentrée sur le Valenciennois et il faut que cela s’amplifie encore pour conserver la main.

Publié par Daniel Carlier le 10 septembre 2016
CAVM UVHC Valenciennes Métropole
Un partenariat CAVM-UVHC dans la recherche
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email