Une consécration nationale pour 3 arbres remarquables du Parc naturel régional Scarpe Escaut. C’est une première pour le couple de hêtres pleureurs de la chapelle Saint-Roch de Rosult, le peuplier repère de Bellaing et le chêne du parc Lavoisier à Petite-Forêt.

Magnifiques, les hêtres pleureurs qui caressent la chapelle St Roch de Rosult classés arbres remarquables.

Tout le monde se promène, en voiture, à vélo, à pied, mais peu observe et pourtant la nature révèle toute sa beauté a qui prend le temps de l’admirer. Ces arbres discrets, parfois millénaires, seul où inséparables, nous pouvons passer devant sans même les voir, sans même les regarder. Et pourtant, l’émerveillement est au bout du chemin. Ces pépites de la nature, souvent gardiens très anciens de l’histoire, sont de vrais trésors, des Ents.

Zoom sur les hêtres pleureurs amoureux de la chapelle St Roch à Rosult

A Rosult, deux hêtres pleureurs entourent la petite chapelle St Roch, qui s’élève rue des censes. A croire qu’ils la protègent, la cachent même un peu du regard. 10 mètres de hauteur, 2m10 de circonférence du tronc, 67 cm de diamètre, leur cime arrondie et leurs branches retombantes telles des bras tentaculaires qui entourent, ont les feuilles qui caressent le sol. Sûrement un lien de parenté avec le fameux hêtre de Ponthus, situé en forêt de Brocéliande. Majestueux, vénérable et légendaire. La chapelle, qui fût sans doute érigée contre les calamités, en particulier le choléra qui a durement frappé le Valenciennois au 19é siècle, y est nichée. On dirait presqu’une porte s’est créée… D’une richesse ornementale inégalée, cette chapelle néogothique est en pierre calcaire. Originaire d’Europe centrale, après le chêne, le hêtre est l’espèce la plus répandue en France, mais le hêtre pleureur est lui beaucoup plus rare. Son feuillage est majestueux et dense. Son allure fait indéniablement penser à celle du saule pleureur. À travers son feuillage il tamise le jour, l’ombre et le frais s’y reposent. Ses branches noueuses et enlacées se dévoilent lorsque l’hiver le dépouille de ses habits.

Les 3 arbres du territoire

A Bellaing, le peuplier repère, l’arbre des celtes, se dresse au pied du chemin pavé, sur le domaine public. La silhouette isolée de ce peuplier d’une hauteur de 14 mètres, au milieu ds champs, est un véritable point de repère dans le paysage. D’une circonférence de 5m53, ce peuplier a une particularité, de nombreux clous ont été plantés sur le tronc. Les chasseurs l’utilisent toujours comme poste de tir pour les pigeons. Parent sauvage du peuplier d’Italie, cette espèce se fait de plus en plus rare.

A Petite-Forêt, le chêne du parc d’activité Lavoisier, se situe sur le parking des arènes. Un curieux environnement pour un arbre, ce ne sont pas les oiseaux ou les autres arbres qu’il côtoie, mais les bâtiments industriels, les voitures du parc de stationnement et de la bretelle autoroutière. D’une hauteur de 18 m, son tronc a une circonférence de 4m20 et un diamètre d’1m35, quelques travaux sont à envisager pour le protéger, comme le dégagement du collet, l’enlèvement des bois morts et l’apport de Mulch.

Qu’apporte le label «arbres remarquables» ?

Ces arbres remarqués pour leur caractère imposant, insolite, rare, représentent la richesse et la diversité du patrimoine arboré du territoire. Afin de les mettre en lumière, le Parc naturel régional a entrepris un recensement. Les arbres sont ainsi sélectionnés par un jury d’experts, selon des caractéristiques de rareté, de dimensions, de position dans le paysage, d’âge, mais aussi de force symbolique. S’ils sont retenus, le Parc s’engage à apporter une aide technique et financière à la commune concernée : entretien, sauvegarde et mise en valeur de l’arbre, considéré alors comme véritable patrimoine naturel et culturel.

Avis de recherche des propriétaires de la chapelle St Roch

Seulement pour aider à la sauvegarde de ce merveilleux patrimoine, il faut identifier le propriétaire, afin de signer avec lui une convention destinée à préserver et valoriser ce patrimoine. Le maire de Rosult, Alain Boeraeve, lance un véritable appel pour «ces hêtres centenaires, qui datent vraisemblablement de la création de la chapelle». Le premier magistrat a entamé des recherches pour identifier les propriétaires de la chapelle St Roch, afin de pouvoir apporter la plus grande attention à ces arbres avec leurs propriétaires : participation aux travaux de restauration et d’entretien, proposition de protection locale. Le Parc s’engage ainsi à assurer un suivi de la vie des arbres dans le temps, et à les faire connaître du plus grand nombre. Alain Boeraeve peut être fierde cette mise en valeur, il faut dire que sur le territoire de Rosult, village de campagne, un autre arbre remarquable est à découvrir : le tilleul de la cense de Hongrie. Les arbres remarquables sont tout autour de nous, suffit juste de lever les yeux…

les hêtres pleureurs de la chapelle de Rosult
Petite Foret (crédit photo Samuel Dhote )
Le tilleul de la cense de Hongrie à  Rosult classé également arbres remarquable

 

 

Publié par Celine Druart le 14 septembre 2016
arbres remarquables Bellaing Petite-Forêt Rosult
Ces arbres insolites classés arbres remarquables.
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email