Lever de rideau sur la programmation culturelle de la 15e édition du festival communautaire jeune public de Pépite-Forêt qui s’affiche clairement : « partons à la découverte du numérique et du Do it yoursef »

Pour sa 15e année, Pépite-Forêt s’émancipe et fait sa crise d’ado !

Pasquale Timpano, Président de l’Association Communautaire pour la Promotion et le Développement Culturel de la Jeunesse, dévoile le programme du festival et en profite pour annoncer la mise en ligne du site internet flambant neuf et du tout nouveau logo de l’espace Barbara, très joli. Le côté féminin sensible.

logo espace Barbara

Un parcours intéressant pour ce festival, né de la volonté municipale de développer la culture pour les Francs-forésiens et qui d’année en année a pris de l’ampleur. Valenciennes Métropole y a posé le cachet de l’intérêt communautaire. Le festival, porté par une association, est subventionné à hauteur de 60 000€ par Valenciennes Métropole et 12 000 € par le Conseil régional.

De grandes ambitions pour cette 15e édition « qui a changé d’aspect, elle est devenue un peu plus folle dingo », sourit Pasquale Timpano avant d’ajouter « cette année c’est l’air du numérique. On a essayé de sensibiliser les enfants à tout le numérique, aussi bien les possibilités que les dangers. Nos enfants vivent avec cet outil fantastique qu’est le numérique, ils doivent apprendre à le comprendre, le maîtriser et aussi à s’en méfier. Cela nous a semblé une bonne approche pour la jeunesse ». Un sujet délicat et important. Après tout, 15 ans, l’âge de la crise d’adolescence, de l’abus d’internet…c’est compris!

Bidouilleurs, hackers, geeks sont attendus pour l’air du numérique et du « dot it yoursef »

Honorine Poisson, responsable de la programmation, détaille les ateliers mis en place durant les vacances. Chaque spectacle est adapté aux différents âges. Du 24 au 28 octobre, Vidéos et Smartphones, un atelier, en partenariat avec la MJC de Saint Saulve, sur la réalisation d’un film en prise de vue réelle à l’aide d’un smartphone en passant par toutes les étapes de la création d’un film. De quoi apprendre dès 11 ans, les codes cinématographiques, « tout en détournant cet objet type de la société de consommation vers la création », ajoute t-elle. Du 25 au 29 octobre, la voix de l’enfant, avec la Cie Tourneboulé, propose un laboratoire de création radiophonique piloté par les enfants. L’objectif étant de faire découvrir à l’enfant le monde de la radio. La restitution de l’émission enregistrée le 29 octobre, sera programmée le 06 novembre sur Radio Club. En cadeau, une interview de Jean-Jacques Poteau du Printemps Culturel par les apprentis journalistes. Les 26 et 27 octobre, la fabrique du numérique, pour les 13/16 ans, pour décortiquer la pratique d’internet, des jeux vidéos, des serious games, des réseaux sociaux…

Pépite-Foret

Pépite-Forêt voyage sur le territoire : les chemins de traverse.

Ces dernières années, le monde des arts a considérablement évolué, les artistes s’emparent de nouveaux outils de créations, les lieux de diffusion s’adaptent, le spectateur mute, il devient actif et la culture débarque dans des lieux improbables. La volonté de Valenciennes Métropole étant d’essaimer le festival sur le territoire, les chemins de traverse ont vu le jour. Ils amènent tout simplement la culture dans les quatre coins de l’agglomération, avec pour préférence les toutes petites communes « là où la culture n’a pas de structure dédiée à cela », explique le président. C’est donc à Estreux, Famars, Prouvy, Rombies et Marchipont et Thivencelle que des spectacles seront donnés à destination des scolaires.

Concerts, spectacles, danses, cinéma et conférences

Un mois pour faire son choix. Petite sélection : dans les spectacles, à noter une petite curiosité, un concert classique pas classique : Okonomiyaki, Mami Chan et Pascal Moreau livrent une version moderne d’un concert de musique classique, de quoi casser les codes et réconcilier les bambins avec la musique classique. Il faut dire que Mami Chan a un parcours atypique, après 10 ans de conservatoire, elle se tourne vers le rock, le punk, la pop, le jazz et l’électro. Elle présente à sa façon des classiques de Bach, Chopin, Schuman mêlés à des compositions originales.

Côté pièces, Edgar Paillettes, de la Manivelle Théâtre, explore le sujet de l’autisme et la question de la singularité. Un spectacle drôle et émouvant où Henri a l’impression d’être invisible. Tout le monde n’en a que pour son petit frère, Edgar, qui se costume tous les jours et parle en poèmes. Pas facile d’être le grand frère d’un enfant différent…

Vivlio, pour la danse, de la Cie Myriam Dooge. Une danse interactive dans laquelle Myriam Dooge et son équipe se sont laissés inspirer par les relations symboliques et réjouissantes existant entre Nature et Nature Humaine. Une évocation chorégraphique et poétique qui rappelle que les plus grandes vérités sont visibles dans la nature.

Puis avec Cinétoile, Her, de Spike Jonze, avec Joaquin Phoenix et Scarlett Johansson, est programmé le jeudi 10 novembre à 20h. On se souvient de Spike Jonze, pour les adultes avec Dans la peau de John Malkovich et pour les plus petits avec Max et les Maximontres. Cette fois ci l’histoire se passe en 2025, Théodore, écrivain public pour un site web, séparé depuis peu et dans un état de dépression qui perdure, installe sur son ordinateur un nouveau système d’exploitation OS1, auquel il donne une voix féminine. Cela fait penser à Cortana, l’assistante personnelle pour Microsoft, serviable, gentille, sensible et toujours positive, créée par Jonathan Foster, qui vient du cinéma, où il était scénariste, ne l’oublions pas. Cette dernière, une intelligence artificielle s’adapte et se choisit le prénom de Samantha. Ils entament une relation amoureuse et passionnée.

Enfin une conférence, former au jeu vidéo : de la passion à la virtuosité, animée par Supinfogame Rubika, le 14 novembre, à la Serre numérique de Valenciennes, et une exposition ludique, à la bibliothèque Denis Diderot, du samedi 5 au 26 novembre, Digital Heroes, retrace l’histoire des personnages comme PacMan, Mario, Lara Croft, Pikachu….

La rentrée culturelle en attendant le festival

Attention, vendredi 14 octobre, sensualité au programme, China Moses et André Manoukian, donneront un concert de Torch Song. Savez vous ce qu’est la Torch Song ? Ce sont des chansons faîtes pour rallumer la flamme des amours impossibles. La voix de China Moses sera câlinée des doux et délicats touchers de piano de Manoukian. Pépite-Forêt nous a mis l’eau à la bouche…

chinamosesetmanoukian775x425

Renseignements et réservations: Espace Culturel Barbara. 03.27.34.86.53

espace.barbara@mairie-petiteforet.fr

www.petite-foret.fr – Facebook : Espace Culturel Barbara Petite-Forêt

Publié par Celine Druart le 7 octobre 2016
Pépite Forêt Petite-Forêt
Du 15 ans d’âge pour Pépite-Forêt !
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email