Vendredi soir, c’était le coupé de cordon de la requalification de l’Avenue Charles De Gaulle à Saint-Saulve. Comme le patronyme de cet axe urbain, ce chantier fut très audacieux, c’est un appel… le 21 octobre à une nouvelle réflexion sur l’aménagement de l’espace urbain.

Saint-Saulve, une avenue sur la route de l’eau !

Sur Saint-Saulve, la requalification de l’Avenue Charles de Gaulle est remarquable à plus d’un titre. En même temps, elle souligne que l’âge du béton partout est révolu. Aujourd’hui, les espaces urbains réaménagés sont respectueux de la nature. A ce titre, cet aménagement a consisté, dans sa majeure partie, a désimperméabilisé une artère principale de la commune de Saint-Saulve.

Pour arriver à un parfait achèvement, c’est autour d’une large coopération que cet espace urbain fut repensé. L’origine est un appel à projet soutenu avec des fonds FEDER et de l’Agence de l’Eau. « C’est un projet d’une nouvelle urbanisation« , souligne la Conseillère régionale.

Cécile Gallez, la maire de Saint-Saulve, avoue  » j’ai eu peur à un moment donné que ce chantier ne se fasse pas compte tenu des réductions budgétaires. Je remercie Mme Dupire pour avoir maintenu son investissement« .

En effet, le SIAV est l’acteur principal de ce projet car il répond à une récurrence « de désordre hydraulique sur le bas de cette Avenue Charles de Gaulle. Entre la voirie et les abords, nous avons perméabilisé 2, 5 hectares« , commente Véronique Dupire. Il faut ajouter que le désordre climatique modifie une pluie centennale, donc tous les cents ans, en phénomène à répétition… !

gallezDe facto, il faut repenser la voirie et ses abords. C’est pourquoi, sur cette avenue, il n’y a pas de terre-plein central mais un important fossé naturel afin de permettre à l’eau de s’infiltrer dans le sol. « Si cela déborde quand même en cas de pluie diluvienne, il y a également des trop-pleins pour évacuer l’eau dans le réseau des eaux pluviales« , explique Salvatore Sanno.  Ce dernier a eu la lourde mission de faire du porte à porte pour informer chaque habitant des perturbations en tous genres. C’était l’homme de la situation compte tenu d’un CV actif sur le chantier dantesque des Grands Travaux de Valenciennes.

La présidente du SIAV souligne également que « le budget prévu était d’1,8 millions d’euros HT et à l’arrivée 1 592 000 € HT, la mutualisation a permis de bien maîtriser les coûts ».

Une avenue avec des fossés naturels en guise de terre-pleins

Une avenue avec des fossés naturels en guise de terre-pleins

colonne

Colonnes enterrées financées par Valenciennes Métropole et la S.A du Hainaut

Bien sûr, cette requalification n’est pas au fin fond des champs de pâture, c’est en plein coeur de la ville. « Ces collectifs datent de 1973, nous avons un parc important d’environ 1 500 logements HLM« , précise Cécile Gallez. Pour les résidents, Valenciennes Métropole a apporté sa pierre avec l’installation de 21 colonnes enterrées. « La dynamique est l’installation des PAD (Points d’apport Volontaires) sur l’ensemble du territoire. Par contre, je tiens à préciser que c’est Cécile, il y a 22 ans déjà, qui a lancé le tri sélectif. Je ne fais que reproduire, avec de nouveaux procédés, ce que tu as initié sur le Valenciennois« , commente David Bustin, le vice-président de la CAVM en charge de cette thématique.

Autre point central dans cet aménagement global de ce quartier « l’accès aux immeubles, beaucoup avec des escaliers, a été revu« , ajoute la maire de Saint-Saulve. Le vice-président de la S.A du Hainaut était présent pour souligner la logique de ce bailleur social au service des habitants. Un aménagement des accès, en pente douce sur l’ensemble des collectifs, est en place avec également des espaces verts pour permettre une parfaite infiltration des eaux pluviales.

Enfin, le Sous-Préfet, Thierry Devimeux, conclut cette cérémonie symbolique : « La gestion de l’eau est un fil conducteur, c’est un vrai sujet et pas seulement dans les pays secs. Ici, vous avez désimperméabilisé des espaces urbains« .

Publié par Daniel Carlier le 21 octobre 2016
CAVM Cecile Gallez David Bustin Saint-Saulve SIAV Thierry Devimeux Véronique Dupire
Un chantier urbain écologique à Saint-Saulve
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email