Du siège de la compagnie minière de Thivencelle à un pôle social, l’histoire de cet édifice sur Fresnes-sur-Escaut, baptisé « Hôtel de Vie », retrace à lui seul l’épopée industrielle tumultueuse du Valenciennois.

Hôtel de Vie, une certaine idée de la cohésion sociale

En présence du Sous-Préfet de Valenciennes, Thierry Devimeux, du député maire de Valenciennes et président de Valenciennes Métropole, Laurent Degallaix et de ses vices-présidents, Jean-Marcel Grandame et Fabien Thiémé, des conseillers départementaux Eric Renaud et André Lenquette, d’élus et du maire de la commune hôte, Valérie Fornies, l’inauguration et l’ouverture officielle de cet « Hôtel de Vie » a constitué un temps fort de la vie communale sur Fresnes-sur-Escaut.

En effet, nous ne parlons pas de n’importe quel bâtiment sorti de terre ex nihilo. Non, nous touchons du doigt l’histoire minière dans sa chaire. En l’occurrence, la ville de Fresnes-sur-Escaut est le lieu où en 1720 fut découvert cette nouvelle énergie, le charbon. Ce dernier permettra l’industrialisation de la France, rien que ça !

Ici, la façade est classée depuis 2010, la ville de Fresnes-sur-Escaut, pour son patrimoine naturel évolutif, obtient comme tout le corridor minier le label UNESCO le 01 juillet 2012. Ce projet de réhabilitation de l’existant, conjuguée à une extension, avait tout pour courtiser les financeurs. Parfois, l’habit peut faire (un peu) le moine !

Et logiquement, les partenaires furent nombreux et bien sûr au rendez-vous de cette inauguration très emblématique sur cette terre minière qui coule encore dans les veines.

Façade classée depuis 2010

Façade classée depuis 2010

Dénomination

Outre un bâti revu et corrigé de grande qualité, avec des espaces impressionnants, le choix du nom est pétri d’originalité. « C’est quoi l’Hôtel de Vie ? Beaucoup ne comprennent pas encore sa signification ! L’explication est simple. L’hôtel de ville est le site public  pour effectuer tous les actes administratifs. L’Hôtel de Vie est un lieu de rencontre et d’épanouissement. Il va regrouper le CCAS, le centre socio-culturel et des associations caritatives comme le Secours Populaire« , explique la première magistrate de Fresnes-sur-Escaut, Valérie Fornies.

sallevertuPour la réalisation de cette pépite architecturale, Valenciennes Métropole fut moteur sur ce projet « car la CAVM sera toujours aux cotés des communes dans la mise en place de nouveaux projets de qualité. Une belle réalisation avec du volume, qui donne de l’air aux espaces« , souligne Jean-Marcel Grandame. Son président, Laurent Degallaix, poursuit cette éloge « vous avez transformé le vivre ensemble en art de vivre. C’est un dispositif urbain au coeur de l’humain« .

Le département était présent également avec une intervention d’Eric Renaud mettant en exergue l’image qui « colle à cet Hôtel de Vie, dès plus innovante avec un réel souci d’efficacité« .

La vice-présidente de la CAF territoriale sur le Valenciennois, Patricia Fournier, représentait cette institution. La CAF rate rarement un rendez-vous pour accompagner un projet social intégré et notamment celui de ce regroupement de 4 associations, porté par l’association des Centre sociaux du Valenciennois, donnant naissance à ce Centre socio-culturel présent dans cet Hôtel de Vie.

La Caisse d’Epargne Nord de France a également contribué à ce mieux vivre ensemble car il est aussi numérique en 2016. Ce soutien s’est traduit à travers un mécénat pour le financement d’un pupitre tactile, une borne numérique accessible à tous !

Bien sûr, cette réalisation fait partie intégrante de la rénovation urbaine subventionnée sur le Valenciennois à travers son dédale d’acronymes plus indigestes les uns que les autres, ANRU, NPRU, PNRQAD voir ITI FEDER… « Hôtel de Vie » est un peu plus doux à l’oreille tout de même. A quand l’hôtel des subventions… chambre 1-l’humain-, chambre 2-l’urbain, chambre 3 la culture- etc. , cela serait  un son plus audible pour le grand public surtout lorsque le lit est à refaire !

Unesco

Pourtant, un acronyme n’a pas encore été flétri malgré son âge, celui de l’UNESCO car chacun sait qu’il est rare. « Il a été attribué à 42 sites en France, 1 000 biens sur 165 pays dans le monde » précise Thierry Devimeux, ardent défenseur de cette opportunité globale pour un territoire. En fait, le nombre de sites labellisés est assez réduit d’où son importance.

Cette dénomination « Hôtel de Vie », très originale, est au niveau de cette superbe réalisation, accueillante, lumineuse où les temps de vie partagés seront nombreux. Cet épilogue concernant cet édifice singulier ne peut être écarté de ses origines. Tout d’abord, siège de la Compagnie minière de Thivencelle, puis transformé en dispensaire de santé pour les mineurs.  » C’est un peu le berceau de la sécurité sociale avant sa création en 1945« , souligne Thierry Devimeux. Aujourd’hui, ce site est devenu un « Hôtel de Vie  » où des vies se croiseront, se rencontreront, échangeront et partageront une idée de la solidarité, un programme pour toute une vie !

N’oubliez pas de réserver votre chambre à « l’Hôtel de Vie »  car il risque vite d’être complet !

 

Publié par Daniel Carlier le 4 novembre 2016
Fresnes-sur-Escaut Hôtel de Vie Valérie Fornies
Partager à l’Hôtel de Vie sur Fresnes-sur-Escaut ?
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email