Proposition phare du mandat de la majorité municipale emmenée par Laurent Depagne, le lancement officiel des travaux du futur Groupe Scolaire Jules Ferry, version TRI, constitue une épate importante pour l’éducation des enfants d’Aulnoy et d’ailleurs…

Groupe scolaire Jules Ferry à Aulnoy-lez-Valenciennes

Pour symboliser cette future réhabilitation/reconstruction/extension, la traditionnelle cérémonie de la première pierre s’est transformée en première paille, un isolant thermique reconnu !

anzin380En effet, cette école est le reflet des techniques les plus poussées, en 2016, relatives à la construction d’un équipement public connecté avec le développement durable. « Ce Groupement scolaire Jules Ferry colle à la TRI (Troisième Révolution Industrielle)« , se targue le premier magistrat, une volonté chère à la CCI régionale et au Conseil régional des Hauts de France.

Un site scolaire datant de 1962 abattu, repensé avec un passage de 13 classes à 7 pour les maternelles + 9 pour les élémentaires, 1 classe spécifique et 2 salles de rangement modulable si l’effectif, actuellement de 330 places, connaîtrait une hausse.

Comment ?

Au niveau isolation, une ossature bois avec surtout des ballots de paille en guise d’une isolation thermique optimale. Ensuite, des capteurs solaires avec de l’air et pas de l’eau, des vitrages dynamiques  » simplement, ce sont des vitres qui agiront comme des radiateurs« , précise Laurent Depagne. De facto, elles vont capter la chaleur émise par les enfants occupants voir tout autre apport d’énergie. Même le bonnet d’âne de la classe participera à cet apport calorifique partagé, c’est la solidarité version TRI….

deviamaiUn projet global HQE (Haute Qualité Environnementale) pour plus de 4 millions d’euros largement soutenu par l’Etat, le département, la CAF, l’ADEME, l’Europe et Valenciennes Métropole via le fameux FSIC (Fonds de Soutien aux Investissements Communaux) à hauteur de 1 001 248€. Francis Debacker, vice-président de la CAVM, a fait un bref rappel de l’histoire, parfois, nécessaire.  » Après la guerre de 1870, la République s’est installée et une des mesures principales fut la séparation de l’enseignement de l’église. L’école est devenue celle de la République et a conféré à l’instituteur le pouvoir de transmettre le savoir. Car aujourd’hui, chaque enfant a la chance inouïe d’apprendre« .

« Il est toujours agréable de participer à un investissement sur une école car c’est le signe d’un dynamisme du territoire. Ensuite, ce projet est une éco-école, un laboratoire de développement durable pour les écoliers« , déclare le Sous-Préfet de Valenciennes, Thierry Devimeux.

Mieux enseigner

Le corollaire d’un nouvel équipement est son impact sur l’équipe pédagogique. « Nous avons hâte, il y aura une unité de lieu, un seul site et pas 3 comme aujourd’hui. Les maternelles doivent sortir actuellement pour se rendre à la cantine. Ces travaux ne sont pas du luxe. Actuellement, c’est une passoire thermique, on chauffe la rue« , souligne Nathalie Blas, la directrice de groupement scolaire Jules Ferry, enseignante à mi-temps également. Un projet présenté aux enseignants et aux parents d’élèves « et très bien accueilli par tous« , ajoute la directrice très enthousiaste.

Le cadre de travail est fondamental pour un enseignement optimal, c’est ce qui va être proposé dès septembre 2017 pour les maternelles (phase 1) et pour la rentrée 2018 pour l’école primaire (phase2).

Publié par Daniel Carlier le 6 novembre 2016
Aulnoy-lez-Valenciennes Groupe scolaire Jules ferry Laurent Depagne
Jules Ferry n’aurait pas renié cette éco-école à Aulnoy-lez-Valenciennes
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email