Le Conseil communautaire de la Porte du Hainaut a balayé plusieurs thèmes sensibles, de la réduction de la facture énergétique à la connexion haut débit sur l’intercommunalité en passant par la future 47ème commune membre, Emerchicourt.

En propos liminaire, Alain Bocquet n’a pas caché sa satisfaction suite à l’obtention, quasi acquise, du fameux contrat pour Alstom/Bombardier dans le cadre du marché du RER NG.  5 ans de travail, 271 trains, 3,7 milliards… il  n’est pas incongru de parler de la signature du siècle… Cette bonne nouvelle doit s’accompagner d’un dispositif de veille auprès de la sous-traitance pour la période 2017/2018,

Par contre, le président de la CAPH n’a pas apprécié une ponction fiscale pour un trop perçu par l’intercommunalité : « Je parle du courrier préfectoral que nous avons reçu le 31 octobre pour nous informer que l’Etat prélevait dans nos ressources fiscales une somme « indûment versée » de 221 173 €«  »

Derrière cette réalité financière, Alain Bocquet s’est lancé dans une diatribe dès plus virulente concernant la baisse des dotations de l’Etat. D’ailleurs, le 61ème congrès des maires du Nord révèle cette nécessité de répondre aux besoins budgétaires des EPCI. Pourtant, le préfet de région Michel Lalande, a déclaré devant les maires « que nos collectivités et les services de l’Etat sont les deux faces d’une même monnaie : l’autorité de la République« … faisant dire à Alain Bocquet « alors il faut que les moyens suivent ! »

Réduire la facture énergétique

En 2016, l’énergie constitue un poids financier extrêmement lourd. Le développement de l’action du PIMM’S du Valenciennois en soutien aux familles en difficulté face à la régularisation de la facture énergétique est très symptomatique.

En toute logique, le pack territorial relatif à la mise en action des politiques de développement durable s’attaque à l’énergie, sa consommation et bien évidemment son coût.

Dans cette optique, Michel Blaise annonce une étape clé dans cette démarche. « Nous avons adhéré au Pole Synéo. Ce dernier nous conduit dans une démarche globale de réduction d’énergie à travers la signature pour un achat Groupé« . L’entreprise Place des Energies est spécialisée dans l’achat groupé d’énergie tirant de facto des prix négociés vers le bas. Olivier Tainmont, fondateur de cette entreprise, travaille avec des entreprises et des collectivités. Sur le Hainaut, la commune de Petite-Forêt fut la première, en France, a signé avec cette entreprise Place des Energies, basée sur Denain, Toutefois, Alain Bocquet a rappelé que cette signature entre la CAPH, Pôle Syneo,, Place des Energies et la commune n’était pas contraignante : « Chaque commune a la liberté de signer ou pas« . Certes, la commune reste libre de son destin mais…

Si la pré-commande des habitants d’une commune est importante, avec l’effet de masse, le prix négocié par la dite entreprise-Place des Energies- sera extrêmement incitatif.

Il serait dommageable que des communes ne s’y engagent pas car chaque foyer peut refuser cette proposition, c’est un contrat individuel entre l’habitant et l’entreprise Place des Energies in fine. Par suite, l’administré reste par essence maître de son destin énergétique sauf si la commune ne signe pas. Dans ce cas de figure, certains habitants seraient automatiquement écartés de ce dispositif. Dommage et surtout source de mécontentement car les comparaisons de factures vont fleurir entre les communes si proches les unes par rapport aux autres… !

Haut débit

La Porte du Hainaut a validé le retrait de l’EPCI du dispositif  » Espace Numérique de Proximité « . Deux problématiques heurtent de plein fouet le développement des cyber-bases. Premièrement, la connexion n’est plus exclusivement derrière un écran de PC, elle est devenue mobile à travers les tablettes et les smartphones. En clair, elle ne peut plus se contenter d’un site fixe en dur.

Sur l’état de l’art, Charles Lemoine, maire de Roeulx, souligne avoir « le temps d’aller au cinéma avant de récupérer un mail » ou Jacques Dubois, maire de Nivelle, vocifère car « je rame totalement pour accéder à internet« . Clairement, sur les 46 communes de la CAPH, 4 communes sont dans le dur Oisy, Nivelle, Roeulx et Neuville-sur-Escaut.

Le président Alain Bocquet monte au créneau « il y a une inégalité de traitement entre Valenciennes Métropole et la Porte du Hainaut. Quand je vois intervenir l’opérateur sur Anzin et pas Raismes, Trith-st-Léger et pas La Sentinelle… ! Nous avons eu tort vis à vis de l’opérateur retenu de lui laisser le choix des zones d’intervention ».

Le conseiller départemental, Eric Renaud, ne mâche pas ses mots « dire que toutes les communes seront connectées au haut débit d’ici 3 ou 4 ans, c’est mentir« . Pourtant, la lumière est peut être pour bientôt. Le syndicat 59/62 en charge de la mise en place de la fibre optique sur l’ex Nord Pas-de-Calais va présenter un nouveau calendrier de déploiement avec une réduction des coûts d’installation. Cette présentation interviendra le 18 novembre « et vous aurez une bonne surprise« , souligne le Conseiller régional, Salvatore Castiglione. Wait and see…

47ème parallèle

Emerchicourt frappe depuis longtemps à la porte et les tergiversations de clocher s’estompent. « Je demande à toutes les communes de passer, dans les 2 mois, une délibération afin d’accepter l’intégration de la commune d’Emerchicourt« , déclare Alain Bocquet. Sauf tremblement de terre, Emerchicourt intègrera la Porte du Hainaut avant le 31 janvier 2017.

En bref :

La Porte du Hainaut a confirmé son soutien à la réalisation d’un nouveau complexe aquatique sur Denain. En effet, l’intercommunalité injecte dans ce projet 6,2 millions d’euros sous la forme d’un fonds de concours.

Publié par Daniel Carlier le 8 novembre 2016
CAPH La Porte du Hainaut
(CAPH) Le monnaie Time pour les dotations de l’Etat !
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email