A l’occasion du vernissage d’une fresque sur le site de l’association Prim’Toit sur Condé-sur-l’Escaut, Gerard Lorriaux, son président, a fait un point d’étape sur cette structure au service des jeunes actifs dans le Grand Hainaut.

Prim’Toit, vers le parcours d’autonomie du jeune actif

L’association Prim’Toit a rejoint, depuis 3 ans, l’association ADELI afin de mutualiser les coûts administratifs avec 3 autres associations AGEVAL, ADACI et ENTRE’AIDE. « Une démarche nécessaire face à des budgets de plus en plus contraints« , souligne Gerard Lorriaux. Une idée faisant son chemin puisque « d’autres associations du Valenciennois frappent à la porte, c’est en attente de validation d’un objectif partagé et d’une compatibilité financière des structures candidates« , ajoute-t-il.

Les jeunes actifs ont besoin de toi…t

En 2016, un jeune de moins de 25 ans avec un emploi, qui plus est un CDI, est déjà comblé… En plus, s’il est en capacité de se loger par ses propres moyens, là nous touchons du doigt une frange de la population très privilégiée. « Il existe un besoin très important de logements pour les jeunes actifs dans le Grand Hainaut« , souligne Gerard Lorriaux, le président de Prim’Toit.

Pour mémoire, l’association Prim’Toit couvre quatre départements, Avesnois, Cambrésis, Douaisis et Valenciennois, avec 67 salariés . Pour aider ces jeunes en quête d’un toit, l’association dispose de plusieurs outils d’hébergements.

En premier lieu, elle possède un réseau de résidences habitats jeunes actifs, autrefois dénommés foyers des jeunes travailleurs. Ils sont basés (pour le Valenciennois) sur Denain, Valenciennes et Quievrechain. Evolution des moeurs, la demande des jeunes actifs a véritablement évolué durant ces dernières années : « Ils veulent un espace individuel, la possibilité de se faire à manger etc.« , précise le président. Fini le temps de la cuisine à l’américaine où les jeunes élaboraient ensemble le repas, un symptôme du XXIème siècle. Par contre, le Conseil d’Administration de Prim’Toit  « veille particulièrement à la mixité sociale au sein de ces résidences« , précise le président.

Un réseau de choix

Avec une capacité de 604 lits, tout dispositif confondu, comme des hébergements d’urgence, des places de stabilisation, des résidences jeunes actifs…, l’association Prim’Toit est un acteur incontournable en faveur du soutien au jeune actif, bénéficiaire d’un emploi ou d’une formation.

Pour faciliter ce parcours vers l’autonomie, l’association Prim’Toit bénéficie d’un important réseau de partenaires avec notamment les bailleurs publics mais également privés et de nombreuses entreprises.

frsquepepoale

Laure Dupret, Gérard Lorriaux, Rémy Lafitte, Lina Lanzetta et Saliha Akakza

La thérapie des couleurs

Sur les 23 jeunes occupants du site de Condé-sur-l’Escaut, une dizaine « a participé à la réalisation de cette fresque. Elle est basée sur le Mandala. Certains ont travaillé avec le pochoir, le collage, le découpage voire la peinture« , précise Laure Dupret, la responsable de cette résidence habitat pour les jeunes actifs.

Plus d’infos sur www.primtoit.org

Publié par Daniel Carlier le 14 décembre 2016
Prim'Toit
Jeune + Emploi + Logement = bug informatique
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email