Pour cette dégustation de la galette « Tradition de janvier 2017 », l’association des Pâtissiers du Hainaut et la Fédération des Pâtissiers des Hauts-de-France ont renoué avec la coutume d’une visite conviviale à la Sous-Préfecture de Valenciennes. Un moment, certes délicieux, mais également revendicatif car le commerce de proximité est très inquiet… !

Philippe Guilbert : « Désertification du centre-ville et disparition de l’artisanat »

Cette sympathique tradition avait été suspendue en janvier 2016 suite aux attentats de la fin d’année 2015. C’est pourquoi, la visite de cette association du bon goût chocolaté a ravi le Sous-Préfet de Valenciennes, et tous les agents de la Sous-Préfecture.

Comme l’a souligné le président de la Fédération des Pâtissiers des Hauts-de-France, Philippe Gilbert : « Oui, la galette se déguste en janvier, et toutes celles que vous retrouvez sur les étals des grandes surfaces ou dans les chaînes de point chaud, dès le mois de Novembre, ne devraient pas bénéficier de cette appellation« .

Un long dimanche, … mais pas de fiançailles !

Outre les voeux et cette dégustation avec l’Etat de proximité, Philippe Gilbert est également présent pour porter le fer sur un sujet particulièrement anxiogène : «Je profite de cette visite pour vous faire part de l’inquiétude de nos collègues sur l’ouverture programmée des supermarchés le Dimanche ! Encore un coup porté aux commerces de proximité et de centre-ville qui font le lien et la cohésion entre les habitants de nos villes et villages».

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat «en mouvement vers une fusion, le 01 janvier 2018 entre les structures du Nord Pas-de-Calais et de la Picardie, partage cette inquiétude», souligne Patricia Fournier, déléguée territoriale de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Nord Pas-de-Calais. En effet, si la pertinence de l’ouverture le dimanche dans des agglomérations avec une très forte densité touristique est avérée, comme Paris, elle devient redoutable dans les villes de province.  Le même traitement ne vaut pas toujours guérison, parfois, il équivaut à un arrêt de mort. Laurent Rigaud, élu de la Chambre de Métiers, craint «le plus grand plan social jamais vu ! » Le président Philippe Gilbert poursuit «plus de 3 500 artisans et leurs employés disparaîtront et pour bon nombre d’eux, sans un revenu, sans une indemnité et aucun moyen de se reclasser».

Thierry Devimeux, à l’écoute et à la dégustation de ce bon produit, soulignait «que votre force, c’est votre savoir faire. Le consommateur souhaitant une qualité de produit vient chez un Artisan, sauf s’il recherche uniquement le prix. Il faut rester très vigilant sur la qualité».

Philippe Guilbert et Thierry Devimeux

Philippe Guilbert et Thierry Devimeux

La construction d’une URMA (Université Régionale des Métiers de l’Artisanat) sur Bruay-sur-l’Escaut/Saint-Saulve va constituer un point d’appui pour les professionnels. «On nous ressasse que l’apprentissage est la solution pour sortir des chiffres désastreux du chômage, on nous propose des primes pour nous inciter à former de nombreux jeunes dont l’avenir est incertain, on construit sur notre territoire le plus beau CFA (Centre de Formation des Apprentis) dernière génération, mais faudrait-il encore avoir des entreprises artisanales de proximité pour accueillir et former ces apprentis, transmettre le savoir qui créé toute la richesse de nos professions», poursuit Philippe Guilbert.

Une réalisation très attendue sur le Valenciennois, et «ce sera le plus bel équipement (URMA) de la région des Hauts-de-France», souligne Thierry Devimeux.

En dehors de cela, cette galette « Tradition de Janvier 2017 » s’est offerte aux palais avertis présents dans le salon d’Honneur de la Sous-Préfecture,  avec un subtil parfum de café, une caresse de chocolat autour d’un effluve de noisettes, ça c’est de l’Artisanat de proximité !

Les Pâtissiers du Hainaut et la Fédération des Pâtissiers Hauts-de-France participeront au prochain Salon Choco&co les 3,4 et 5 février prochain, au Grand Palais à Lille.

chocovainfos

Publié par Daniel Carlier le 30 janvier 2017
Philippe Guilbert Thierry Devimeux
Une fève revendicative à la Sous-Préfecture de Valenciennes
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email