Avec ses formations de Bac plus 5 en alternance, le CNAM de Valenciennes étoffe son offre et se positionne à côté des grandes écoles comme un centre de formation en mesure d’approvisionner le marché avec des débouchés de haut niveau. Vendredi dernier, 14 diplômés en logistique et en informatique, tous en poste, ont été consacrés lors d’une cérémonie en présence du personnel administratif et des proches (visuel Virginie (logistique) et Simon (informatique) tous les deux sont de cette première promotion).

(Les diplômés en informatique avec leur enseignant Didier Nakache)

Ça n’a pas été facile de monter de telles formations, celle en informatique ressemble à un conte de fées, elle a été créée de rien ! L’aventure a commencé quand des étudiants en licence professionnelle d’informatique à l’université de Lille se sont retrouvés sans perspective d’avenir, dans l’impossibilité d’intégrer une école d’ingénieurs ou de poursuivre leurs études au privé.

C’est alors qu’ils se sont tournés vers leur professeur d’informatique, Didier Nakache, et lui demandent s’il peut «faire quelque chose pour eux ! », explique Abdel, l’un des diplômés. L’enseignant prend alors son bâton de pèlerin et utilise ses contacts au CNAM qui a bien accueilli l’idée de programmer un diplôme d’ingénieur en informatique. Le chemin pourtant n’a pas été tout rose ! Il a fallu trouver des financeurs et des accréditations.

Aujourd’hui, le résultat est là, concrète ! La formation a vu le jour et accouché de son premier bébé, sept ingénieurs opérationnels, diplômes en poche, issus de la promotion 2014 et 216. Sept autres diplômés, Bac plus 5, ont été mis à l’honneur dans la branche de la logistique. Au delà de cette différence l’alternance a été au cœur des deux filières, la clé vers l’emploi, «c’est la voie royale du recrutement», se félicite Claude Verger, directeur régional du CNAM Hauts-de-France.

Une voie payante ouvrant les portes vers un premier emploi.. Simon Verschilde, 24 ans, en sait quelque chose. Suite à sa période d’alternance au Crédit Mutuel Nord Europe, il a fini par signer un contrat et par n’importe la quelle ! «j’ai enchaîné directement sur un CDI », se réjouit-il. Aujourd’hui, le jeune embauché développe des applications à destination des clients internes de la société.

Deux filières en plus

Un vif hommage a été rendu au staff du CNAM et notamment aux  deux responsables ayant encadré les formations, Didier Nakache en informatique et Gilles Costenoble en logistique, deux chefs d’orchestre ayant su diriger avec brio leurs navires et placer le CNAM sur le chemin de nouveaux horizons. D’ailleurs cette ouverture est inscrite dans la durée, d’autres promotions sont en cours de formation. Ceci va de pair avec l’esprit de l’organisme, «former un public d’actifs sur un parcours au temps long avec un cumul des unités pédagogiques», explique Elizabeth Gronier, directrice territoriale.

Une alternance payante

Si le taux d’insertion atteint 100% c’est grâce en premier lieu à des enseignements en concordance avec les besoins du marché. Virginie, 30 ans, vient de décrocher son Master en logistique, elle est passée par CTooNet à Villeneuf D’Ascq spécialisée en la logistique, une expérience qu’elle juge bénéfique, «elle a développé mes idées et mes compétences, il y a une bonne adéquation entre le CNAM et ce que j’ai appris sur le terrain», souligne-t-elle. Fort de ses acquis, la jeune femme, aujourd’hui, ne veut pas s’arrêter là. Elle a d’autres ambitions, obtenir un autre Master, spécialisé, et viser le poste de chef de projet.

Publié par Mohamed Bedraoui le 5 février 2017
CNAM Didier Nakache
Logistique, informatique, deux filières prometteuses au CNAM
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email