Après une première mi-temps de rêve pour le VAFC, le club d’Amiens est revenu dans la seconde afin d’obtenir un match nul, mérité sur l’ensemble de la partie. Une semaine avant le derby à Lens, celui des Hauts-de-France a tenu toutes ses promesses.

Christophe Pelissier : «  C’est un miracle d’être mené 1-0 à la mi-temps »

Le VAFC avait une obligation de résultat pour s’extirper d’une zone dangereuse, et surtout avant un déplacement à Lens très redouté. Même si la flèche Da Costa n’est toujours pas revenue de blessure, la formation valenciennoise s’est présentée sous un jour très offensif dès la 1ère minute.

Pressing haut et incessant, et «nous le savions que le VAFC allait adopter cette tactique. Pour autant, rien de ce qui était prévu ne fut appliqué par mes joueurs. A la mi-temps, je leur ai dit-c’est un miracle d’être mené 1-0 », souligne le coach amiénois, Christophe Pelissier.

En effet, dès la 6ème minute, Butin récupère un ballon offensif et décoche aux 20 mètres un tir splendide en direction de la lucarne, mais détourné superbement par le portier picard. Dans la même minute, Sébastien Roudet a eu dans ses pieds un ballon, quasi face au but, aux 6 mètres…, il tire droit dans la gardien. Un raté lourd de conséquences au moment du décompte final même si le capitaine valenciennois, comme Edouard Butin, s’est dépensé sans compter. Faruk Hadzibegic, le coach valenciennois était un peu amer « nos attaquants sont très généreux, mais à un moment, il faut les mettre des buts. Néanmoins, notre prestation en première mi-temps fait plaisir. On a retrouvé une osmose avec notre public (7743 spectateurs) ».

Cette domination valenciennoise s’est concrétisée sur corner, à la 13ème minute, avec une tête décroisée imparable de Saliou Ciss. Une ouverture du score logique se traduisant par une dynamique impressionnante, les hommes de Faruk Hadzibegic ont obtenu d’autres occasions franches, encore par Butin. Juste en fin de match, toujours sur un coup de pied arrêté, Nestor place une tête magnifique de peu à coté du cadre. Malheureusement, le VAFC atteint la mi-temps avec seulement un petit but dans son escarcelle, c’est pas cher payé.

Christophe Pelissier

Christophe Pelissier

Christophe Pelissier confirme « une première mi-temps ratée, deux blessés, deux cartons jaunes, et mené à la mi-temps. On a connu des départs plus réussis. Par contre, je suis fier de la réaction de mes joueurs en seconde période ».

Faruk Hadzibegic : «  Un manque de fraîcheur mentale et physique en 2ème mi-temps »

En effet, la seconde période fut bien différente. Les Amiénois ont lâché le frein à main et sont devenus très conquérants. D’ailleurs, cela s’est traduit très rapidement au score avec une égalisation par l’intermédiaire de Julien Ielsch, rentré à la mi-temps, et auteur d’un slalom dans la défense nordiste avec un tir précis et efficace dans le petit filet, fermez le banc. «  C’est le meilleur buteur de la CFA 2, déjà l’année dernière, il nous avait sauvé de la défaite. Aujourd’hui, avec ses 18 ans, il a encore été décisif », souligne Christophe Pelissier.

OLYMPUS DIGITAL CAMERANéanmoins, on ne peut pas dire que la VAFC a cédé « non, nous n’avons pas paniqué, pas de stress. Par contre,  je ne suis pas surpris que le club d’Amiens soit dans le haut du classement. Et, on a rarement vu une équipe bousculer cette formation amiénoise, comme nous l’avons fait en première mi-temps », précise Faruk Hadzibegic.

Dans ce championnat très homogène, deux victoires et vous êtes dans le haut de tableau, deux défaites et vous fleurtez avec la zone rouge. «  On le sait tous, il n’y a pas grande différence entre le VAFC et la première partie de tableau », commente Christophe Pelissier.

Face à Amiens, club revenant de National et qui pourrait effectuer la double montée « c’est peut être l’année ou jamais pour eux, je les félicite pour cette belle progression », indique Faruk Hadzibegic.

Samedi 25 février, le derby RC Lens/VAFC sera, comme chaque année, très attendu par les supporters avec un point à la clé espéré… minimum !

Publié par Daniel Carlier le 18 février 2017
VAFC
Une rencontre, 2 matchs et un nul (1-1) du VAFC
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email