Rencontre avec Christine Laurent, candidate aux prochaines législatives dans la 21ème et Marcel Lourel, candidat dans la 20ème circonscription, ils nous présentent les grandes lignes du programme Hamon/Jadot.

Marcel Lourel : «  Benoît Hamon est un humaniste de gauche »

Ce rassemblement entre le vainqueur de la primaire de la belle alliance et le mouvement EELV « était très attendu par les militants », souligne Christine Laurent. Toutefois, cette fusion programmatique fut longue, voire trop avec un accord sur les circonscriptions réservées aux écologistes, mais aucun sur l’ensemble du territoire français. « Aucun message pour les autres circonscriptions ; par contre, sur le terrain, nous discutons ensemble. Sur le Valenciennois, nous avons organisé des cafés-citoyens, avec Jeanine Lecaille, avec un dialogue enrichissant entre les participants », ajoute Christine Laurent.

Pour Marcel Lourel, le candidat dans la 20ème « Benoît Hamon est un humaniste de gauche. Il a une vision différente de la gauche classique, celle d’une justice sociale ». Même avant ce ralliement, l’écologie était prégnante dans le programme de Benoît Hamon « et cette fusion était évidente avec Yannik Jadot ».

Les deux candidats locaux en visite au sein du QG de Benoît Hamon ont été «impressionnés par sa capacité à rassembler les compétences autour de lui ».

Education/Travail

La première réflexion de fond repose sur la transformation du travail. « Avec la robotique, certains métiers, comme les caissières, vont totalement disparaître. L’idée de taxer l’outil  de production permet de compenser… et d’ailleurs Bill Gates partage cet avis », souligne Christine Laurent. En effet, le fondateur de Microsoft, milliardaire, mais également grand donateur, explique : « Quand la machine se substitue à l’Homme pour remplir une tâche, la création de richesses réalisée doit être soumise à l’impôt ». Un rapprochement qui ne manque pas de sel… !

« voire le bien-être au travail du salarié »

Ensuite, le premier choix acté est de supprimer la loi travail, car «  la pénibilité est au coeur du programme de Benoît Hamon », précise Christine Laurent. En clair, la santé « voire le bien-être au travail du salarié »,  ajoute-elle.

Sur le volet éducatif, l’annonce est à la réduction des classes à 25 élèves, voire 20 élèves en REP (Réseau d’Education Prioritaire). Cette mesure doit s’accompagner d’une embauche d’enseignants, car la promesse de campagne n’est pas tenue. La formation des professeurs fut compliquée et certaines matières ne font plus du tout recette.

Sur un point sensible, mais pas aux première loges dans cette campagne inédite, Marcel Lourel se pose des questions : « Je suis choqué car personne ne parle du handicap dans cette élection présidentielle. Il faut renforcer l’accompagnement des enfants souffrant d’un handicap pour une scolarité en milieu ordinaire ». Assurément, une thématique importante pour des centaines de milliers de familles françaises, elle diffuse non seulement sur les personnes soufrant d’un handicap, quel qu’il soit, mais également sur les aidants.

Les institutions

Voilà, une véritable convergence avec Jean-Luc Mélanchon, les deux candidats espèrent l’avènement d’une 6ème République. Un outil, entre autres, afin de « remettre le citoyen au coeur de la décision, l’utilisation du 49/3 citoyen », explique Christine Laurent. Le candidat sur la 20ème constate « on ne peut pas faire pire comme mille feuille administratif… ».

Cette révolution institutionnelle passe « par un mandat unique de 7 ans, un non cumul des mandats renforcé, une modification dans l’utilisation de la réserve parlementaire sujet à caution et la création d’un statut de l’attaché parlementaire »,  indique la candidate dans la 21ème. Tous les sujets de crispation sont abordés, sans la main qui tremble et pourrait, en cas d’élection, changer notoirement le regard du citoyen sur les politiques.

La transition écologique

Cette thématique est un point clé du programme de Benoît Hamon, l’émergence assumée d’une économie verte, et pas optionnelle, constitue le point le plus abouti de sa réflexion programmatique, hors dépénalisation du cannabis.

Ensuite, Marcel Lourel rappelle que « l’ESS (Economie Sociale et Solidaire sera mise en avant, elle devrait représenter 20% » du panel global. C’est un choix de société clair, voire philosophique : « Est-ce que la croissance est l’unique objectif de notre société ? », commente Christine Laurent.

Le Revenu Universel

Le gros dossier de Benoît Hamon, le fameux et tant discuté Revenu Universel. Au départ, nous étions à 750 € pour tous …, compte tenu de l’addition de 400 milliards, le candidat a modifié sa première approche.  Elle concernerait les jeunes de 18 à 25 ans pour un montant de 600 € à 40 milliards. Aujourd’hui, les équipes du candidat font tourner les calculettes pour à nouveau transformer ce projet socle sur lequel il a été élu ! Jusqu’où le rassemblement va contracter ce projet emblématique ?

Si nous analysons la Gauche avec un peu de recul, le constat est paradoxal. En effet, vous avez Benoît Hamon, vainqueur incontestable de la primaire, et de facto d’une légitimité à gauche. De l’autre, Jean-Luc Mélanchon, coopté à seulement 53% des voix par le Parti Communiste, sans lequel il n’aurait jamais eu les 500 parrainages.

Sur l’autre face de la pièce, Jean-Luc Mélanchon a un programme au long cours, travaillé, planté, et qui ne varie pas au gré des courants. En miroir, la proposition choc de Benoît Hamon sur le Revenu Universel donne véritablement l’impression qu’il n’avait pas prévu une seconde de remporter la primaire. Aujourd’hui, il rame car cette proposition généreuse doit se confronter à la réalité économique… !

Dans quelques décennies, on se demandera comment ces deux candidats de gauche n’ont pas pu se réunir autour d’un programme déjà élaboré, et fort d’une primaire brillamment remportée !

Meeting à Bercy le 19 mars, un bus est programmé au départ de Valenciennes. Vous pouvez contacter : psvalenciennes@yahoo.fr

Publié par Daniel Carlier le 8 mars 2017
Chrsitine Laurent Marcel Lourel
Christine Laurent : « Est-ce que la croissance est l’unique objectif de notre société ? »
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email