Les militants de la France insoumise surfent sur l’incontestable dynamique de Jean-Luc Mélanchon. Même si le sondage n’est qu’une donnée à l’instant « T » , la fréquentation de plus en plus massive des meetings n’est pas une illusion d’optique. Jean-Luc Mélanchon fait partie du sprint final de l’élection présidentielle, c’est inattendu et cela constitue déjà une grande victoire pour les idées de la France insoumise.

La France insoumise, si proche, si loin, si confiante

La caravane de la France insoumise poursuit sa route sur le Hainaut. Samedi dernier, elle était sur la Place Charles de Gaulle à Bouchain, un dispositif extrêmement léger, une pagode, une table et des supports de communication, un café convivial, et les militants partent en étoile dans la commune, faire du porte à porte, pour revenir au site de base en fin de parcours. C’est simple et ça fonctionne bien ! Le numérique, c’est formidable, mais n’exclut surtout pas le contact physique.

Certes, Julien Poix est candidat aux législatives dans la 19ème circonscription (Denaisis), mais l’élection présidentielle est dans tous les esprits. Jean-Luc Mélanchon «  est clair depuis le début de la campagne. L’élection présidentielle et les législatives sont indissociables », précise Julien Poix.

Julien Poix : « Les citoyens nous questionnent sur les institutions »

Pour autant, à 15 jours de l’échéance du 1er tour, les questions des visiteurs sur la caravane de la France insoumise peuvent surprendre. « Les citoyens nous questionnent sur les institutions. Ils veulent savoir comment vont s’appliquer les mesures avancées par Jean-Luc Mélanchon », explique Julien Poix. En prenant du recul, ce n’est pas très surprenant, le citoyen s’est senti dépassé, pour ne pas dire écoeuré, par la distance de la pratique politique avec leur besoin d’homme et de femme. Oui, le citoyen français veut maîtriser les élus de la République, le respect des promesses électorales etc., c’est un minimum ! C’est une gifle au Moi Président, car le Moi Citoyen va prendre le pouvoir pour la France insoumise. Cette sixième république : « C’est une boîte à outils pour une révolution citoyenne », confirme Julien Poix.

Dans cette optique, la proposition «  de révocation des élus à mi-mandat est très bien perçue », poursuit-il. L’élu n’est que le bras du peuple, celui qui va mettre en oeuvre des lois pour le mieux-vivre des citoyens, voire d’une catégorie suivant les programmes.

La législative n’est tout de même pas très loin. Julien Poix va au contact de la population du Valenciennois, avec un tacle à la clé« Sébastien Chenu, du FN, n’est pas le seul à faire du terrain contrairement à ce qu’il indique. D’ailleurs, il a sans doute découvert les noms des communes du Denaisis sur une carte ». On n’oublie pas la député-maire Anne-Lise Dufour, avec « un cinéma de centre-ville… qui va solutionner quoi sur la thématique de la précarité sur Denain. Des familles complètes viennent chercher à manger lorsque nous effectuons des maraudes », souligne Yohan Vankeisbelck.

Julien Poix : « Un institut national spécialisé dans la dépollution des friches industrielles »

Le candidat a d’autres pistes de réflexions sur l’industrie dans le Valenciennois, et parfois très originales. En effet, le Hainaut est truffé de friches industrielles, « et nous pourrions créer un institut national spécialisé dans la dépollution des friches industrielles, un cursus diplômant. Près d’ici, vous avez le site Sambre et Meuse dont on ne sait que faire (sans même parler du Valenciennois) », ajoute-t-il. Il y a peu, la déconstruction ferroviaire était mise à l’honneur dans le Valenciennois,  avec un marché important de recyclage des anciennes rames de train, de métro etc. Pourquoi pas, la seconde vie d’un espace foncier industriel va devenir un enjeu fondamental, et surtout avec le souci de ne pas occuper trop d’espaces naturels. La transition écologique passe par notre capacité à consommer, ou pas, notre espace vital, et à utiliser les ressources naturelles de notre planète, les fameuses énergies alternatives.

Meeting de Jean-Luc Mélanchon à Lille

La France Insoumise du Valenciennois organise un départ en bus pour le meeting de Jean-Luc Mélenchon qui se tiendra le mercredi 12 avril à 19h30 à Lille-Grand Palais.

Le départ est fixé à 16h20 à L’espace Pierre Richard, rue Alexandre Leleu

Le retour est prévu à 22h30 au même endroit.

Le tarif aller-retour est de 8 euros par personne.

Les réservations se font sur le lien suivant: https://materiel.jlm2017.fr/produit/valencienne-lille-12-avril/.   Ou par mail : 19circonscription@gmail.com

Publié par Daniel Carlier le 10 avril 2017
Jean-Luc Mélanchon Julien Poix
Le Moi Citoyen… avec la France insoumise !
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email