Ce mardi 9 mai 2017, l’équipe du film « Venise sous la neige » était présente pour une avant première au Gaumont de Valenciennes.

Le film, adapté d’une pièce de théâtre de Gilles Dyrek, a déclenché les salves de rires d’une salle bien remplie.

L’histoire est celle d’un auteur (Olivier Sitruk) qui tente de faire financer sa nouvelle pièce auprès d’un ancien collègue (Arthur Jugnot), désormais aux responsabilités dans une fondation de soutien à l’activité théatrale. Sur le point de se marier avec sa fiancée (Elodie Fontan), ce dernier l’invite pour un weekend à la campagne avec sa compagne (Juliette Arnaud) également actrice. Celle ci, en froid suite à une dispute, s’enferme dans un mutisme hostile qui pousse ses hôtes à imaginer qu’elle est étrangère. Elle décide de ne pas les contredire et s’invente une langue et un pays, la Chouvénie, installant un quiproquo dans lequel les futurs mariés vont surjouer la compassion.

venieverti« Ils se persuadent d’être généreux« , sourit Arthur Jugnot « mais être généreux, c’est donner ce dont on a besoin ». Même analyse chez Véra Belmont qui a « aimé l’histoire de cette fausse générosité » et qui a donné sa chance au jeune réalisateur Elliott Covrigaru, après avoir soutenu les débuts de Maurice Pialat, d’André Téchiné, de Robin Davis et de Jean-Jacques Annaud. « J’aime le risque » résume cette grande dame du cinéma français.

Pour ce premier long métrage, le jeune réalisateur Elliott Covrigaru voulait « éviter le théâtre filmé et créer un vrai film, en donnant de la chair aux personnages« . Pari réussi, et l’on songe, bien sûr, entre deux rires, aux adaptations de pièces mythiques comme le « Diner de cons » ou « Le Père Noël est une ordure« . Au delà de la comédie, le propos est celui d’un « humour social » grinçant, qui traite du rapport à l’autre dans une situation du quotidien, où comme le souligne Arthur Jugnot « l’accumulation de petites réflexions peut amener à la banalité du racisme« .

Avant de retrouver la capitale, l’équipe faisait ainsi sa dernière séance de promotion à Valenciennes, qui s’est, bien évidemment, conclue sous les applaudissements.

Plus d’infos sur www.facebook.com/VeniseSousLaNeige.Film/

Texte/Pierre Augagneur/crédits photos/Calixte Philippot

Publié par Daniel Carlier le 11 mai 2017
Venise sous la neige"
Le film « Venise sous la neige » au Gaumont à Valenciennes
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email