A 3 jours du premier tour des législatives, la 21ème demeure la circonscription où se pose le plus de questions. En effet, l’éviction négociée par Jean-Louis Borloo, au profit du ticket Decamps/Degallaix, du mouvement politique LREM constitue un fait politique, mais plus encore une frustration pour les marcheurs très actifs depuis plus de 8 mois sur ce territoire.

(Visuel Annick Bak, Paolino Manganaro, Nadine Fleiszerowicz, et Nicolas Wieczorek)

En Marche, tout juste 14 mois de vie, un foetus politique quasiment, mais il a réussi le tour de force de propulser au pouvoir le 8ème Président de la République. Le 15 juillet prochain, ce mouvement politique va devenir logiquement un parti à part entière afin de bénéficier du financement public issu de cette législative 2017. La présidence de ce parti sera très convoitée, voire pourrait être un lot de consolation…

Ce passage n’est pas sans risque. « On se sent écouter au sein de ce mouvement politique. C’est une analyse de la France actuelle. Nous souhaitons que la démarche participative initiale demeure dans le futur parti », commente Annick Bak, membre du comité.

Sur la 21ème, pour les militants, la démarche participative ne laissait pas supposer une absence dans les urnes. «  C’était inimaginable de ne pas avoir de candidat », commente Nicolas Wieczorek. La déception passée « on continue, c’est un commencement, une étape», ajoute Nadine Fleiszerowicz.

Avec plus de 100 adhérents depuis mars 2017, le comité En Marche du Pays de Condé est en ébullition, à l’instar de celui de Valenciennes/Watteau voire de Marly !  Le constat est évident « pas un vote de colère, mais un vote d’adhésion pour la LREM », explique Nicolas Wieczorek « un vote de confiance », ajoute  Annick Bak.

Le message issu de cette réunion du 31 mai : « Il n’y a aucune consigne de vote dans la 21ème circonscription par LREM », assène Nicolas Wieczorek.

«  Sur sa page Facebook Grégory Lelong partage tous les contenus défavorables à la LREM  », Paolino Manganaro

Il a suffi d’un article sur La Voix du Nord pour réouvrir la plaie béante de la déception suite à l’éviction de LREM sur la 21ème circonscription, la phrase «  le suspense n’existait pas vraiment »  résonne comme si l’effacement des marcheurs n’était qu’une déférence naturelle, comme si l’engagement de plus de 8 mois des comités locaux n’était qu’une amusette citoyenne ! Ce propos a fait réagir manu militari Delphine Alexandre, responsable du LREM sur la 21ème, sur sa page Facebook. Cette sortie spontanée révèle le malaise ambiant des marcheurs vis à vis de la classe politique locale dans la 21ème circonscription.

Dans le même ordre «  je réfute le propos de Laurent Degallaix et Béatrice Descamps sous-entendant qu’ils pourraient récupérer le soutien des différents comités En Marche de la 21ème circonscription », déclare Paulino Manganaro… même l’emploi du conditionnel ne passe pas, bigre.

Il décoche une autre flèche envers l’édile de Condé-sur-l’Escaut, en faisant défiler les exemples sur son smartphone «  sur sa page Facebook Grégory Lelong partage tous les contenus défavorables à la LREM  »… surprenant pour un premier magistrat de la 21ème circonscription devant soutenir directement le ticket Descamps/Degallaix !!!!

Nicolas Wieczorek : «  Tous les candidats de la 21ème sont macron-compatibles… en voix ! »

Bien sûr, la nature a horreur du vide, et le tempérament naturel des candidats en lice est de récupérer les voix des marcheurs. Une donnée faisant sourire le responsable du comité Pays de Condé, Nicolas Wieczorek : « Tous les candidats de la 21ème sont macron-compatibles… en voix ! ».

Avec 400 adhérents sur les 3 comités de la 21ème, la volonté affichée par Delphine Alexandre, durant la dernière réunion (mercredi 31 mai), est de mettre en place « un comité par commune », précise Nicolas Wieczorek.

Programme comité En Marche :

  • 19ème circonscription, ce jeudi 08 juin à 19H30, soutien à Sabine Hebbar avec une intervention de Delphine Alexandre sur la thématique de l’Education, au bar de l’aérodrome à Prouva.
  • Samedi 10 juin de 16H30 à 18H30, réunion comité «  Avenir Mouvement En Marche » au sein du restaurant les Arcades (19 rue Saint-Jacques à Valenciennes).
  • Samedi 18 juin de 16H30 à 18H30, réunion comité «  Avenir Mouvement En Marche » au sein du restaurant les Arcades (19 rue Saint-Jacques à Valenciennes).

Edito

La conclusion est assez limpide, quel que soit le gagnant(e), une dose d’humilité s’impose car son élection sera assurément par défaut de la présence d’un candidat LREM dans la 21ème. Cette survivance de la tambouille politique à papa, de l’UDI local, constitue peut-être les derniers soubresauts de l’ancienne politique, d’une vielle méthode négligeant les citoyens ! Certes, c’est la terre de l’UDI, mais Jean-Christophe Lagarde, le Philéas Fogg des convictions, a fait voyager ses dernières d’un bord à l’autre, de la vierge effarouchée jusqu’au repenti magnifique en passant par la négociation en mode- touche pas au grisbi (des indemnités)- !

Chaque électeur sera juge sur le fond des premiers pas d’Emmanuel Macron le 11 juin prochain. Par contre, sur la forme, tout le monde s’accorde à dire que les premières semaines sont plutôt réussies… sauf ces 55 circonscriptions réservées où le marcheur a été oublié. La logique de rénovation des partis politiques, oubliée, est remplacée pour une tentative d’alliance politique. Sans doute est-ce la seule erreur d’une dynamique En Marche millimétrée dans son action, que l’on approuve ou pas sur le fond.

C’est une survivance d’une pratique politique d’antan, de petits arrangements malvenus, une peur du vide par le mouvement En Marche comme si ces 55 députés (LR/UDI/PS…)  avaient comme mission de faire survivre, avec 1,42 € par voix et par an, un vieux monde politique. Cette tambouille à la sauce Valenciennoise est le symbole extrêmement fort de cette politique jurassique. Dans la 21ème, on a validé une pratique aussi surannée que la grotte de Lascaux par la tambouille de l’Escaut !!

Les Valenciennois vont-ils une fois de plus pardonner cette politique à l’ancienne, où l’esprit de dégagisme va-t-il souffler comme sur la Présidentielle dans la 21ème circonscription, réponse dimanche 11 juin en soirée !

Publié par Daniel Carlier le 7 juin 2017
21ème circonscription Annick Bak En Marche LREM Nadine Fleiszerowicz Nicolas Wieczorek Paulino Manganaro
 Aucune consigne de vote dans la 21ème circonscription par LREM 
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email