Face au futur chantier dans le centre-ville du chef lieu de Pays de Condé, les commerçants de proximité de Condé-sur-l’Escaut sont venus exprimer leur inquiétude durant le conseil communautaire…ambiance, ambiance !

« Sans les petits commerçants, Condé-sur-l’Escaut est mort », un commerçant.

Le Conseil communautaire à commencer tranquillement, mais dès que la 4ème délibération intervient, les commerçants présents dévoilent leur banderole en fond de salle. Le message est clair :  » Non à 12 mois de travaux, mort des commerces » !

Un porte parole des commerçants interrompt l’élu en charge de présenter la délibération «  Constitution  d’une commission d’indemnisation pour les commerçants de la Place Delcourt« . Il hausse la voix et son message est à la mesure de l’angoisse du commerce de proximité condéen (déclaration ci-dessous)

condedecla

En retour, le président de la CAVM, Laurent Degallaix, répond tout de go «  ce chantier du PNRQAD ( rénovation des quartiers anciens dégradés) est une opportunité pour Condé, j’en suis heureux et fier, mais votre inquiétude est légitime. Bien sûr, il y aura un regard bienveillant de Valenciennes Métropole« . Il ajoute sur le volet de la perte financière  » il y a une commission d’indemnisation, et nous ferons plus si besoin était. Laissons nous la chance de construire ensemble un projet intelligent« . Pour autant, il précise « qu’il ne s’immisce pas dans la politique de la ville », passant de fait la parole à Gregory Lelong, l’édile de la ville de Condé-sur-l’Escaut.

Le maire essaye d’apaiser les craintes «  nous sommes dans la concertation, nous vous avons reçu déjà 4 fois afin de vous présenter le projet. Rien n’est obligatoire, rien n’est imposé !« .

Grégory Lelong et Laurent Degallaix

Grégory Lelong et Laurent Degallaix

A la volée, Roland Bouvart, élu de l’opposition à Condé-sur-l’Escaut, crie «  l’opposition municipale n’a jamais été associée à cette réflexion sur les travaux« . Un commerçant condéen présent claque une phrase qui résonne dans l’hémicycle  » certains élus ont déclaré qu’ils seraient contents que nous disparaissions, pour nous remplacer par d’autres professionnels »… Le porte parole conclut  » Certes, on a été entendu durant les réunions, mais pas écouté ! ».

Après le départ des commerçants, Laurent Degallaix commente cette manifestation «  il ne faut pas croire que les élus se lèvent le matin en se disant quel commerçant va-t-on tuer ! ».

Véronique Dupire, nouvelle vice-présidente

Après la démission de Francis Debacker (commune de Famars), le conseil communautaire a du procéder à l’élection d’un nouveau vice-président. Seule candidature, et légitime, la maire de Famars Véronique Dupire. Un vote à bulletin secret s’est déroulé dans les règles. Véronique Dupire est la nouvelle vice-présidente de la CAVM. Son autre casquette de présidente du syndicat d’assainissement (SIAV) sera très très précieuse en 2020, date à laquelle la compétence assainissement va revenir dans le giron des intercommunalités.

Compte administratif 2016

Incontestablement, le volet financier n’est pas une source d’inquiétude, à cette heure, pour Valenciennes Métropole. Sur un volant de 158 millions d’euros, 55 millions sont consacrés à l’investissement. «  Depuis 10 ans, nous restons sur un rythme important d’investissement, c’est encore possible malgré les baisses de dotation« , précise-t-il.

La dette est maîtrisée, et d’ailleurs « 99 % de notre dette est classée en catégorie 1A, signifiant sans aucun risque« .

Sur les dépenses de fonctionnement, 38 millions d’euros sont reversés aux communes. Enfin, un comparatif avec la moyenne des collectivités territoriales  » où sur 100 euros dépensés, 70 le sont en faveur des politiques de la CAVM, contre 6 euros pour la moyenne nationale« .

Pôle Métropolitain

Hier, un événement structurel politique a eu lieu dans le Valenciennois, même s’il demeure complètement abscons pour le grand public.. En effet, le fameux Pôle Métropolitain a été installé. Composé des EPCI du Valenciennois, Maubeugeois, et du Cambrésis «  elle pèse 745 000 habitants, soit 12% de la population des Hauts-deFrance. Pour l’instant, ce syndicat mixte est fermé. Je veux l’ouvrir aux autres institutionnels comme le département, la région etc. », conclut Laurent Degallaix, le nouveau président du Pôle Métropolitain.

Publié par Daniel Carlier le 23 juin 2017
Grégory Lelong Laurent Degallaix Valenciennes Métropole
Le commerce condéen s’invite au Conseil de Valenciennes Métropole
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email