Lundi dernier, le dernier conseil communautaire de la Porte du Hainaut, avant la saison estivale, intervenait juste après 11 mois de campagne électorale. Une période anxiogène qui laissera des traces du haut de la pyramide jusqu’aux territoires et communes… !

(Visuel architecte phase 2 Arenberg Créative Mine)

Le propos liminaire du président de la CAPH était différent des conseils communautaires précédents. En l’occurrence, même si le constat de l’assèchement des dotations de l’Etat demeure, l’impact électoral a marqué les esprits, plus que d’ordinaire !

Bien sûr, les bouleversements internationaux avec l’émergence d’un Donald Trump, aussi imprévisible que l’issue de la négociation du Brexit, sont perturbants. Au niveau national, la faillite morale de cette élection présidentielle gavée d’Affaires, en tous genres, a occulté un débat de fond. Tout de même, cela constitue un avertissement  car nous assistons à  » une déliquescence de la vie politique et une abstention record sous la Vème république« , déclare Alain Bocquet.

L’impact sur nos territoires ne s’est pas fait attendre. « Cette élection dans la 19ème circonscription a été un crève-coeur. Et je ne m’y résous pas« … « Comptez sur moi pour ne pas tomber dans le fatalisme ou la résignation. Denain et le Denaisis ne deviendront pas Hénin-Beaumont« , conclut sur ce sujet Alain Bocquet.

Fabien Roussel, nouveau député de la 20ème circonscription

Fabien Roussel, nouveau député de la 20ème circonscription

Ensuite, il ne pouvait que se féliciter de l’élection de Fabien Roussel, nouveau député de la 20ème, lui succédant après un mandat initié en mars 1978. Il a salué également l’élection de Beatrice Descamps, dans la 21ème circonscription.

Enfin, il a rappelé l’installation du Pôle Métropolitain du Hainaut-Cambrésis. Cette structure interagglo vise à capter des fonds à une échelle d’intervention potentiellement intéressante. Laurent Degallaix, maire de Valenciennes a été élu président, mais également huit Vice-Présidents, dont Aymeric Robin, maire de Raismes. Pour autant, on peut se poser la question sur l’adéquation de cette entité avec la loi NoTRE dont le premier objectif est, pourtant, de réduire le millefeuille administratif. D’ailleurs, la région des Hauts-de-France est identifiée comme le porteur des stratégies de développement. N’a-t-elle pas la responsabilité de gérer le FEDER, les fonds européens dédiés aux 5 départements. Ce Pôle Métropolitain du Hainaut Cambrésis peut-il aller conquérir de nouveaux budgets, intouchables avant ; un choix terriblement illisible par le citoyen électeur, dégouté dans les urnes de la politique. Dans quelques mois, la réalité de cette création pourrait s’afficher au grand jour à travers un beau jeu de chaise musicale politique !

La seconde tranche d’Arenberg Créative Mine est lancée

Le développement économique demeure le pilier, l’essence même d’une intercommunalité en complément de la solidarité avec les communes. Dans cette optique, la délibération validant les premières études de faisabilité, dès 2017, pour une seconde tranche sur le site Arenberg Créative Mine constitue un vecteur économique certain.

Concrètement, un site existant, situé derrière le site réhabilité en phase 1 devrait se rénover en plateaux, open space pour des séminaires, réunions professionnelles. Ensuite, dans le prolongement de ce site classé, des nouveaux bâtiments seront conçus à destination des entreprises, ces hôtels d’entreprises seront en lien avec le site réhabilité précité.

Le site classé dispose d’une superficie de 359M2, et les nouvelles réalisations de 820M2 pour l’accueil de 30 à 40 entreprises dans le domaine numérique. Un chantier pouvant déboucher sur une réalisation courant 2019, avec un début de chantier en 2018.

Le compte administratif 2016

C’était le gros morceau de ce conseil communautaire. Pas de surprise sur la ligne budgétaire, elle est tendue, et consécutive à la baisse du pouvoir fiscal à l’instar de la CFE ( Cotisation Foncière des Entreprises) en berne. De même, la DGF (Dotation Générale de Fonctionnement) est en chute libre, 5,2 millions d’euros en 2013, 0,8 millions d’euros en 2016, et – 0,4 millions d’euros en 2017… oups !

Ces données  impliquent « une réduction de la capacité d’autofinancement, moins 18 % en 2016 venant s’ajouter au moins 47% de 2015« , souligne Jacques Louvion, adjoint aux finances.

Des éléments financiers sont toutefois rassurants  » nous n’avons aucun emprunt à risque. Ensuite, l’endettement global est de 65,9 millions d’euros, soit une annuité de 6,3 millions d’euros, ce qui représente 5,2% des recettes de fonctionnement« , précise Jacques Louvion.

Alain Bocquet s’est félicité  » de nos efforts de rationalisation et d’économies d’échelle« . Un commentaire n’effaçant pas la ponction  » de 14 millions d’euros par l’Etat entre 2014 et 2017« . Enfin, l’annonce de la suppression de la prochaine taxe d’habitation, mais également la contraction de 10 milliards d’euros en terme de dotations d’Etat incite Alain Bocquet à ce commentaire factuel «  l’Etat a baissé nos ressources, et nous sommes contrairement à lui, tenus d’équilibrer nos budgets« .

Néanmoins, Jacques Louvion conforte la politique budgétaire de la CAPH :  » Il faut poursuivre la maîtrise des dépenses de la collectivité, de maintenir les mécanismes de la solidarité communautaire, mais également mettre en oeuvre une mutualisation des moyens affectés aux services publics locaux« . Sur ce dernier point, il est indéniable que la mutualisation des coûts croisés entre les collectivités revêt un caractère fondamental. En effet, cette économie s’avère le seul moyen de pérenniser  les services apportés aux communes membres, voire aux citoyens du territoire.

Bassin rond à Bouchain

Un « vieux » sujet dont le Conseil communautaire a eu à débattre durant de nombreuses séances. La demande d’intérêt communautaire n’a jamais abouti. Par contre, cette délibération marque une étape dans le développement de cet équipement. En effet, elle valide un projet de charte commune entre La Porte du Hainaut et la Communauté d’Agglomération de Cambrai dans le cadre d’un programme prévisionnel d’aménagements.

UNESCO

A la veille du lancement des festivités du 5ème anniversaire du label UNESCO sur le Bassin Minier, la Porte du Hainaut a voté le déploiement d’une signalétique UNESCO sur les communes concernées du bassin minier. Après les autoroutes, le tramway, les communes vont (enfin) identifier leurs sites classés sur leurs terres !

Bénédiction laïque

La Porte du Hainaut poursuit son programme de rénovation lourde des églises de son territoire. Pour rappel, les sites religieux de l’Eglise catholique sont la propriété des communes depuis la séparation de l’église et de l’Etat en 1905. Après cette date, tout édifice religieux appartient au diocèse. Cinq églises sont au menu de ces travaux faisant travailler (aussi) l’économie locale sur les communes de Bruille-st-Amand, Nivelle, Hélesmes, et Flines-lez-Mortagne.

Néanmoins, ce choix politique assumé par Alain Bocquet heurte toujours les associations en faveur d’une laïcité stricte.

Publié par Daniel Carlier le 28 juin 2017
Alain Bocquet La Porte du Hainaut
Alain Bocquet « Denain et le Denaisis ne deviendront pas Hénin-Beaumont »
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email