L’entreprise TGSS, créée en mai 2013, est une agence privée de sécurité. Basée sur Raismes, entre autres, elle est très présente sur l’arrondissement, et au delà. Son fondateur, Gregory Stivala, nous éclaire sur cette profession en croissance continue, voire en pleine mutation.

Sécurité, insécurité, deux mots qui jalonnent la vie des français, ils sont devenus au fil des années la colonne vertébrale d’un discours politique, un enjeu électoral, et dorénavant une appétence permanente des Français. Dans cette optique, la sécurité assurée par la Police Nationale ou Municipale ne suffit plus, et justifie une nouvelle donne pour les agences de sécurité privées :  « Les Français ont besoin de sécurité » , confirme Gregory Stivala.

Gregory Stivala : « Avec la nouvelle règlementation, il y a eu un épurement du marché »

Depuis septembre 2013, les autorités de tutelle ont accru la règlementation, via le CNAPS (Conseil  National des Activités Privées de Sécurité). L’objectif affiché est de crédibiliser les entreprises dans le domaine, mais surtout de renforcer une formation sujet à polémique pendant quelques années ! A cet effet, un CQP (Certificat de Qualification Professionnelle) a été mis en place avec 140 heures de formation.  « Avec la nouvelle règlementation, il y a eu un épurement du marché », indique le fondateur de l’entreprise TGSS.

Grégory Stivala

Grégory Stivala

A ce titre, dans une logique de développement, Gregory Stivala a, de façon concomitante à son activité d’agence de sécurité, développer une structure de formation sur Denain. Elle se nomme l’IRMNS (INSTITUT REGIONAL DES METIERS DE LA SECURITE). Cet organe de formation, avec un agrément, balaye tous les champs des métiers de la sécurité ; formation au sauvetage avec les premiers gestes, sécurisation d’un périmètre professionnel ou de particulier, prévention des malveillances, etc. TGSS, via cette formation dédiée assure presque son propre recrutement, car les besoins sont importants. En moins de 4 ans, l’entreprise est passée de quelques agents de sécurité à 60 ETP (Equivalent Temps Plein et en CDI), répartis à travers 100  salariés.

Evidemment, la tragique série d’attentats a mis sur le devant de la scène les professionnels de la sécurité. Ils sont devenus omniprésents dans les manifestations, réunions publiques, animations privées ; d’ailleurs l’Etat et les collectivités locales imposent souvent aux associations etc. un recours aux professionnels. Cette situation contextuelle est un véritable accélérateur de la profession. «  Nous assurons de nombreuses prestations comme la sécurité dans tous les types de manifestation, la surveillance des zones industrielles, des chantiers du BTP, des entreprises 24h/24, 7jours/7, et même des silos pour les agriculteurs », explique Gregory Stivala.

Bien sûr, la surveillance des maisons de particuliers constitue également une demande en forte croissance. D’ailleurs, TGSS assure des services associés comme « le retrait du courrier dans les boîtes aux lettres etc. Les cambrioleurs repèrent ce genre de paramètres», précise Gregory Stivala.

Toute cela se traduit à travers une activité en hausse  » nous avons réalisé + 55 % en 2016. Tous les jeudis, nous procédons à des entretiens pour nos besoins en recrutement à venir. Nous réalisons 60 à 70% de notre CAHT sur le Hainaut, mais nous intervenons également dans les Hauts-de-France, voire au sein d’autres régions de France. A ce titre, nous avons des problèmes de recrutement en région. C’est pourquoi, nous travaillons en collaboration étroite avec Pôle Emploi et Cap Emploi ! « , poursuit le chef d’entreprise.

D’ailleurs, des initiatives originales ont été prises avec le Conseil départemental du Nord dans le cadre du retour à l’activité des personnes très éloignées de l’emploi, comme les bénéficiaires du RSA.

Evolution de la profession

A compter du 01 janvier 2018, la carte professionnelle ne sera plus reconduite automatiquement. Il y a aura une formation incontournable, mais cela peut-être à travers une VAE (Validation des Acquis d’Expérience). « Ces dispositions visent à tirer vers le haut la profession d’activité privée de sécurité. C’est favorable au client», souligne Gregory Stivala.

Il faut rappeler le postulat de la profession, un agent de sécurité privé ne peut exercer sur la voie publique. En outre, la tenue de sécurité est obligatoire, avec un signe distinctif de la société, une indication avec la mention-Sécurité-, et enfin une carte professionnelle en permanence sur l’agent de sécurité.

Gregory Stivala : « Les travailleurs handicapés font le job comme les autres »

En 2016, il faut signaler que l’entreprise TGSS a reçu un trophée Handyn’Action, association de gestion du CAP Emploi Hainaut-Cambrésis, dans la catégorie « Alternance ». En effet, cette entreprise citoyenne a intégré six salariés, en CDI, en situation de handicap.  « Les travailleurs handicapés font le job comme les autres. Nous intègrerons d’autres travailleurs handicapés en 2017 au sein de TGSS », conclut Gregory Stivala.

Publié par Daniel Carlier le 4 juillet 2017
Gregory Stivala TGSS
La sécurité privée est une affaire de professionnels !
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email