Mystère, voilà le mot venant à l’esprit lorsque l’on évoque à mots feutrés la Franc-Maçonnerie, les rituels, la spiritualité, tout participe à cette énigme qui n’en est pas une au demeurant. Pourtant, depuis 300 ans, les maçons poursuivent un objectif précis, celui d’une quête de la vérité, aussi diverse soit-elle, sur chaque item républicain. Pour célébrer cette riche histoire sur le Valenciennois, une demi-journée est organisée ce dimanche 22 octobre à la Cité des Congrès.

(Visuel du délégué régional du Grand Orient de France, au centre Dimitri Arsenakis, et d’autres membres des 5 loges dans le Valenciennois)

A l’origine, la Franc-Maçonnerie est née outre-Manche, une confrérie liée au métier de bâtisseur et à l’artisanat pendant des siècles. Peu à peu, le mouvement maçonnique s’est détaché de l’aspect mercantile. Puis, il s’est affranchi également de la religion. Aujourd’hui au Grand Orient, le cordon ombilical est sans ambiguïté la laïcité, le Franc-Maçon revendique son attachement indéfectible à cette valeur républicaine.  En effet, ce pilier idéologique est insécable du corpus de notre société française. Par voie de conséquence, la Franc-Maçonnerie essaye de promouvoir cette idée décriée parfois, pourtant  simple, mais si complexe dans la pratique quotidienne. 

Néanmoins, en interne de la Franc-Maçonnerie, les combats d’idées sont à l’image de notre société, intenses, fracassants aussi, car la religion s’immisce par capillarité, a contrario du fait religieux source de réflexion. De même, la politique investit les différentes obédiences maçonniques avec à la clé un débat sur le positionnement du Grand Orient de France, dont la seule ligne officielle est le refoulement de toute idée prônant l’exclusion. Pour autant, le Grand Orient de France, son histoire, son expérience, demeurent une source d’apaisement, d’un échange protéiforme éclairé. Ancienneté ne signifie pas manque de vivacité, l’aspérité des échanges, les débats d’opinions, embrassent parfaitement une proximité dans la cité, car cette dernière est aussi écartelée sur ses fondamentaux. En cela, la Franc-Maçonnerie n’a rien de mystérieuse, son coeur bat, mais cette confrérie doit veiller sans cesse à se prémunir de toute arythmie républicaine, comme chacun des corps constitués en France.

Impossible d’enfermer une idée entre 4 murs, le débat dedans et une ligne de pensée dehors, tel est le sens de l’engagement d’un(e) Franc-Maçon. Pour faire vivre cette élévation spirituelle, cette réflexion entre des citoyens, des loges (cellules rassemblant les membres) se sont constituées ici et ailleurs.

En France et dans le Monde, le Grand Orient de France comprend 1300 loges, pour un effectif de 55 000 membres, appelés Frères et Soeurs. Sa déclinaison territoriale est divisée en 17 régions. Celle du Nord-Pas-de-Calais/Picardie et Loges d’Angleterre (2 à Londres) comprend 76 loges, dont 5 sur le Hainaut. 

Lieu de réunion des loges

Pour cette communication, Dimitri Arsenakis, un des 37 conseillers de l’Ordre au Grand Orient de France, est venu sur Valenciennes pour faire la promotion de cette journée du 22 octobre. Un événement, un 300ème anniversaire célébré sur de nombreux sites français, histoire d’affirmer « que le secret est une mythologie entourant la Franc-Maçonnerie. Nous sommes ouverts sur la cité ». Professionnellement dans le domaine de la santé, cet Amiénois représente l’expression délocalisée du Grand Orient de France, basé sur Paris. Une haute responsabilité car le ciment maçonnique nécessite aussi une ligne de conduite, une parole vers l’extérieur commune afin de défendre et de casser cette image d’un collectif replié.

Durant cette conférence du dimanche 22 octobre ouvert à tous les publics, vous découvrirez que l’histoire de la Franc-Maçonnerie fut tout sauf un long fleuve tranquille.

La Franc-Maçonnerie sur Valenciennes

Sur le Valenciennois, il existe 5 loges regroupant 220 frères et soeurs, la plus ancienne « La Parfaite Union du Hainaut », « La Fraternité du Hainaut », « La Marche à l’étoile », « L’homme et la société », « Force et Utopie ». « A partir de 60 à 65 membres, vous devez constituer une nouvelle loge. Au delà de ce nombre, vous ne pouvez plus assurer le dialogue entre tous, les échanges d’idées… », indique Gérard Plumecocq, un des responsables locaux. Elles partagent un lieu commun de réunion sur la ville de Valenciennes.

A la Cité des Congrès de Valenciennes

Ce dimanche 22 octobre, dès 9H30, une conférence débat est organisée sur la thématique « 3 siècles de Franc-Maçonnerie, 3 siècles d’émancipation » au sein de la Cité des Congrés, 1 Esplanade des Rives Créatives de l’Escaut sur Anzin.

Le propos sera distillé par Gérard Plumecocq, membre d’une loge, et ancien responsable de l’hebdomadaire de presse, la piquante Feuille d’Annonces.

Le Grand Maître du Grand Orient de France sera également présent durant cette matinée, Philippe Foussier, fraîchement élu, interviendra à l’occasion de cet anniversaire emblématique.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 4 octobre 2017
Franc-Maçonnerie Franc-Maçons
La Franc-Maçonnerie fête ses 300 ans à Valenciennes
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email