Des spectacles pour les petits et pour les grands. Le tapis magique du Festival Itinérant de Marionnettes orchestré par la Compagnie Zapoï décolle vers le pays de l’imaginaire le 13 octobre. Il posera ses valises à Prouvy, Beuvrages, Vieux-Condé, Thivencelle, Hasnon, Valenciennes, Condé-sur-l’Escaut et parsèmera le territoire d’histoires, de rêves, de réflexion et de quelques pépites qui deviendront grandes, telles Chat Chat. La magie des marionnettes.

« Osons dire que nos théâtres  nous racontent notre monde, le seul sur lequel on puisse poser les pieds dans l’herbe,  fermer les yeux et respirer.»

L’affiche est, encore une fois, très jolie, elle est signée par Magali Dulain. « Les arts de la marionnette sont une discipline centrale. On retrouve autour les arts plastiques, les sculptures, la peinture, la danse, la philosophie…c’est un art central qui convoque tous les autres», notent Denis Bonnetier et Stanka Pavlova.  Formé à l’école Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette à Charleville Mézières  et à l’animation numérique à SUPINFOCOM à Valenciennes, Denis Bonnetier, collabore avec Stanka Pavlova dans ses projets à destination du très jeune public, ils cherchent à travers la marionnette et les différents univers graphiques l’expression d’un théâtre d’images au service de l’imaginaire. Un théâtre où le spectateur, dans son acceptation de l’illusion, puisse décupler son plaisir à s’émouvoir et à rêver…

Du 13 au 28 octobre 2017, demandez le programme.

De salles de fêtes en médiathèques, du conservatoire de Valenciennes jusqu’au Boulon de Vieux-Condé, les artistes posent leurs univers un peu partout. L’inauguration aura lieu le samedi 14 octobre à 17h à la salle de l’IEP à Prouvy.

Où sont passés le poissons ? De la compagnie ZA ! Collectif 23h50. Durée 1h. Dès 6 ans.

Samedi 14 octobre, à 16h et à 18h, à Prouvy, salle de l’IEP. Séances scolaires les vendredi 13 et lundi 16 octobre à 10h et à 14h.

Un spectacle-jeu librement inspiré de La femme qui a tué les poissons de Clarice Lispector.

«Quatre détectives privées apprennent la disparition de deux poissons rouges. Sans attendre, elles décident de mener l’enquête. Pour cela, elles vont faire appel au public. Divisés en quatre groupes, les spectateurs, devenus les assistants des comédiennes, vont entrer sur les lieux du crime : une maison à l’apparence tranquille. Guidés par les détectives, munis de carnets et de stylos, ils vont déambuler de pièce en pièce à la recherche d’indices. Au cours de cette inspection, ils vont rencontrer les animaux qui habitent la maison, qui leur fourniront des indices supplémentaires sur le  mystérieux propriétaire de la maison, premier suspect du crime… »

Chat chat, de la Compagnie Zapoï, écriture et mise en scène Stanka Pavlova. Durée : 25 min + 15 min de découvertes sensorielles. De 6 mois à 4 ans. 

Mercredi 18 octobre à 10h30 et à 16h30 à la médiathèque de Beuvrages. Séances scolaires et crèches le mardi 17 octobre à 9h et à 10h30.

« Un spectacle à voir et à toucher qui se vit en deux temps. Un premier temps à regarder auprès des adultes, à s’ouvrir à l’imaginaire ensemble, à découvrir la naissance d’un petit chat. Chat noir et Chat blanc vous présentent Chat gris ! Il dort, il rêve, il grandit ! Prêt à explorer le monde ! Chat/Chat est conçu en cinq tableaux visuels et sonores. Les images au graphisme épuré et coloré de Magali Dulain se métamorphosent au gré de leur mise en mouvement et d’une ambiance sonore signée Usmar. Le voyage ludico-poétique de Chat/Chat est prolongé par un deuxième temps où les tout-petits sont invités à explorer et à toucher les cinq tapis d’éveil qui reprennent l’univers du spectacle. C’est un moment libre d’échanges et de partages entre les petits, les artistes et les accompagnateurs, un moment d’émotions ! »

Petits poissons, de la compagnie Toutito teatro. Durée 20 min + 10 min de reprise d’une comptine. Dès 18 mois. 

Mercredi 18 octobre à 15h et à 17h, jeudi 19 octobre à 10h et à 17h à Condé-sur-l’Escaut  Médiathèque Le Quai.

« Petits poissons est un petit spectacle, un petit format, pour les tout-petits, basé sur le conte polynésien La guerre des poissons, et agrémenté d’autres comptines de la mer. Un univers poétique et singulier où les objets ne sont pas ce qu’ils paraissent : le costume du conteur se transforme en bateau et son sac devient la mer ! Il embarque ainsi les petits spectateurs faire un tour sur un océan imaginaire à la rencontre des petits poissons et autres créatures marines. Un moment doux et drôle pour se sentir comme un poisson dans l’eau…. »

M Jules, l’épopée stellaire, de la Cie les philosophes barbares. Durée 50 min. Dès 8 ans.

Samedi 21 octobre à 17h au Boulon, Centre national des arts de la rue à Vieux Condé. Séance scolaire le vendredi 20 octobre à 14h30.

©Fanchon Bibille

« M Jules, l’épopée stellaire est du théâtre d’objets. Des plumes, des explosions, des kikis et des coucous, des agents de la CIA et du KGB, des cosmonautes fantômes… Du tonnerre de Brest à la Place rouge : pour Jules la guerre froide n’a de froide que le nom. Cette épopée raconte l’Histoire contemporaine vue à travers le prisme des aventures (et surtout des mésaventures) sentimentales et personnelles d’un homme du XXème siècle finissant, un Européen, à priori tout à fait ordinaire… mais en réalité complètement absurde et poétique. Il nous intéressait d’imaginer une “anecdote” au sujet d’un événement historique majeur qui proposerait une autre approche de l’Histoire contemporaine. C’est aussi et surtout l’idée que chacun porte en soi sa part de responsabilité dans le destin de l’humanité, que l’on s’appelle Jules ou Youri Gagarine. »

Confession d’une femme hachée, de la compagnie Nanoua. Durée 55 min. Dès 8 ans. 

Vendredi 20 octobre à 18h30 et samedi 21 octobre à 15h30 et à 18h30 au Centre national des arts de la rue au Boulon à Vieux-Condé.

« Une fille de boucher, à l’humour bien tranché, nous livre les morceaux les plus intenses de son histoire cabossée. Amarrée à sa boucherie familiale, cette femme fait jaillir les non-dits et les désirs enfouis à grands coups de couteaux bien aiguisés. Sa manière singulière de résister ravive le goût de l’audace et de la liberté ! Derrière la poésie clownesque et la force symbolique de l’objet, l’universel et l’intime s’entrelacent… »

La colère, de la Cie Monotype. Durée : 55 min. Dès 10 ans. 

Mercredi 25 octobre à 15h et à 20h à la salle des fêtes d’Hasnon.

« La colère est un spectacle accueilli dans le cadre d’un partenariat avec Les Scènes Plurielles, programmation de La Porte du Hainaut. Victor Frankenstein, un jeune étudiant en médecine, assemble un corps humain à partir de différents cadavres dans l’espoir de mettre au point un remède universel permettant de vaincre la mort. Il parvient à le ranimer mais réalise soudainement qu’il a enfanté un monstre dont il ne sait que faire et il éprouve donc un grand soulagement lorsque la créature finit par s’évader. Mais la violence du rejet que celle-ci va susciter auprès des autres humains va la mener à réellement devenir un monstre. »

Vole, de la Cie La Mécanique du fluide. Durée : 45 min + 15 min de rencontre. Dès 8 ans.

Vendredi 27 octobre à 17h et samedi 28 octobre à 17h au conservatoire de Valenciennes.

« Avec cette seconde création, La Mécanique du Fluide s’intéresse à la nécessité qu’on ressent de poursuivre ses rêves, et aux rencontres qu’on peut faire chemin faisant. Qui peuvent parfois s’avérer plus importantes que le rêve poursuivi…

Dans le silence de son atelier bien ordonné, un  homme solitaire égrène secrètement la liste des petits rêves ou des grands projets qu’il remet sans cesse au lendemain. Le rythme imposé par le quotidien laisse rare  ment la place aux grands desseins… Une rencontre inattendue vient perturber les rouages de cette vie trop bien organisée : un étrange pantin surgit et s’anime mystérieusement. S’engage alors une joyeuse confrontation, la marionnette le pousse dans ses retranchements, l’encourage à concrétiser son rêve le plus inaccessible : construire une machine volante ! »

Les 3 petits cochons, de la cie Théâtre Magnétic. Durée : 20 min. Dès 6 ans.

Vendredi 27 octobre à 16h et 18h et samedi 28 octobre à 16h et 18h au Conservatoire de Valenciennes.

©Fanchon Bilbille

« Un court spectacle désossé, LE conte revisité ! Trois petits cochons un peu paumés construisent leurs maisons près de la forêt. Mais dans la forêt, ça sent le sapin, car un loup y vit, et il est malin ! L’histoire populaire est ici revisitée en théâtre d’objet décalé grâce à l’imagination d’un narrateur exalté. Il égratigne avec humour le vernis de bons sentiments qui émaille la version édulcorée connue de tous. »

Vent debout de la Cie Des Fourmis dans la lanterne. Durée : 50 min. Dès 7 ans.

Samedi 28 octobre à 15h au Conservatoire de Valenciennes.

« La vie d’une petite fille bascule quand elle fait l’étrange découverte d’un pays grouillant de mots, de sons, d’inscriptions. N’ayant connu jusqu’alors qu’un monde de silences, elle tente de comprendre ce qui la sépare de cet univers. Par chez elle rien ne résiste au vent. Un vent puissant, capricieux et omniprésent. La quête de liberté de cette petite fille prend la forme d’une fable poétique pour petits et grands, inspirée par ces pays réduits au silence par la censure. »

La Cie aime partager l’art de la marionnette. Des sensibilisations et formations sur le territoire.

Afin de pouvoir poursuivre le travail déjà amorcé sur le territoire de Valenciennes Métropole et en accompagnement du FIM, Zapoï propose des temps de formation professionnelle, moments privilégiés afin d’échanger autour des techniques liées aux théâtres de marionnettes. Le jeudi 19 de 14h à 16h30 à la Médiathèque de Condé sur l’Escaut, Stanka Pavlova animera une formation pour adultes sur la figuration dans tous ces états. Cédric Vernet de La mécanique du fluide, qui d’ailleurs présentera Vole ! au conservatoire de Valenciennes le 27 et 28 octobre, fera une journée de sensibilisation autour du Muppet, le lundi 23 octobre de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h, à l’espace de la Dodaine à Thivencelle. Et le jeudi 19 octobre de 10h30 à 12h aura lieu une rencontre intitulée les  spectacles vivants pour les tout-petits (0 à 3 ans), un espace potentiel pour de nouvelles écritures scéniques, sur    réservations/inscriptions au 06 40 60 77 10 ou reservation@fim-marionnette.com

Céline Druart

Publié par Celine Druart le 10 octobre 2017
compagnie Zapoï Denis Bonnetier Festival Itinérant Marionnettes Stanka Pavlova
Festival Itinérant de Marionnettes 9ème édition, clap d’ouverture le 13 octobre.
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email