Né d’une collaboration unique entre Bombardier, acteur majeur de l’industrie ferroviaire française, une PME valenciennoise Prosyst spécialisée dans l’innovation technologique et l’université de Valenciennes, SurferLab a été inauguré ce mercredi matin à l’Université de Valenciennes, en présence de Xavier Bertrand. Le président de la région Hauts de France, fidèle défenseur du ferroviaire régional, a les pieds bien ancrés sur le sol de la première région du ferroviaire avec 5 constructeurs mondiaux implantés, ses 14 000 emplois, représentant 40% de l’activité industrielle ferroviaire française. Fierté : ici, c’est 60% de l’activité ferroviaire régionale qui est basée sur les terres du valenciennois.

« C’est la fierté d’un territoire, ici on sait relever les défis de l’avenir. Sur cette maintenance prédictive, je veux aller plus loin. Il faut qu’il y ait maintenant des acteurs publics qui transforment à côté. Une connexion forte entre le privé et le public est fondamentale. Pour moi, ce sont des débouchés pour des emplois », déclare Xavier Bertrand. Ne perdant pas de vue l’Airbus du ferroviaire, il confie : «  à un moment donné, l’accord Alstom / Siemens doit s’ouvrir à Bombardier… »

« Lorsque l’on travaille ensemble, on est capable de créer des choses nouvelles. L’université de Valenciennes a bien trouvé sa place ! Oui ! Au lieu de se mettre en guerre de concurrence, des recherches d’union ont été réalisées…ce n’est pas de la concurrence mais de la complémentarité. Il faut montrer ce que nous savons faire ! Maintenant il faudrait que la SNCF ouvre davantage les marchés de maintenance», note Xavier Bertrand.

Il était une fois en France, un industriel, une PME et une université qui ont mis en commun leur savoir-faire en matière de R&D au profit de la filière transport, et ce au sein d’une même structure.

Projet soutenu et labellisé par le pôle de compétitivité i-Trans, doté d’un budget de 2,1M€, en partie financé par le conseil régional Hauts-de-France, l’Europe, et constitué d’une équipe de 16 permanents, 3 collaborateurs Prosyst, 4 collaborateurs Bombardier, 9 enseignants-chercheurs de l’université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis, plus 2 ingénieurs d’étude et 2 post-doc, SURFERLAB est dédié à la recherche de solutions industrielles innovantes dans le domaine des technologies numériques embarquées avec comme ambition de rendre le transport plus sûr et plus intelligent. Preuve de la volonté des fondateurs de resserrer les liens entre la recherche et le secteur industriel, il est hébergé par le laboratoire LAMIH, UMR CNRS 8201.

Des technologies numériques embarquées au service d’une organisation humaine pour rendre le transport plus sûr, plus intelligent. Un bilan de santé du train.

Cet outil unique en France, dirigé par le professeur Damien Trentesaux et co-dirigé par Abdallah Asse (Prosyst), Frédéric Grzesiak (Prosyst) et Guillaume Branger (Bombardier Transport), est construit autour d’une thématique fondatrice qui consiste à embarquer dans des systèmes mobiles complexes (train, voiture, avion, camion, AGV …) des capacités de traitement à base d’intelligence artificielle pour remplir et optimiser différentes fonctions qu’elles soient de conduite, de surveillance, de diagnostic…Les thématiques de recherche de SURFERLAB sont orientées autour de 3 axes prioritaires :  la maintenance connectée et prédictive, l’apprentissage et modèle en intelligence artificielle et la  conception et l’optimisation du cycle de vie du produit dans un contexte de développement durable.

Dédié à réduire les coûts de maintenance et l’immobilisation des trains dans les dépôts ou encore à rendre le transport plus sûr, plus intelligent via l’intelligence artificielle. Ce terme fait peur ? Non « L’humain est dans la boucle, l’intelligence artificielle est là, mais pour appuyer sur le bouton en bout de piste, c’est bien l’humain ! »

Abdallah Asse, PDG de Prosyst préfère parler « d’intelligence de cœur et d’aventure humaine. » Celui qui a préparé sa thèse ici il y a quelques années explique « le monde de la recherche et le monde de l’industrie travaillent ensemble. Dans Surferlab, il y a des personnes qui ont envie de faire des choses ensemble. Il faut se faire confiance. Naissent des opportunités extraordinaires… »

Le territoire, terre d’excellence du ferroviaire.

Laurent Bouyer, Président de Bombardier, souligne le soutien actif depuis le commencement de Xavier Bertrand, « pour que notre industrie ferroviaire excelle dans les Hauts de France. » Surfer, le projet de maintenance prédictive intelligente, est le point de départ du SurferLab d’aujourd’hui, a pour objectif dans projet R&D est de « réduire les coûts d’entretien. L’objectif de Bombardier est d’investir dans toute l’intelligence artificielle qui va amener à une réduction significative des coûts d’entretien de matériel. » Mais aussi « à tout ce qui contribue à améliorer la sécurisation, les objets connectés…sont des projets pour nous. Un autre modèle économique est en train d’émerger en Europe, il faut nous inscrire dedans… »

L’administrateur du pôle de compétitivité i-Trans, Stéphane Torrez met en avant l’importance de travailler ensemble et dans le même sens, dans une équipe unique riche en expertise et en expérience, « il faut mettre de l’Humain dans tout cela. C’est rendre la vie douce aux humains par les machines. C’est un très bel outil. »

L’université de Valenciennes au cœur de la machine.

Dès le départ, l’université de Valenciennes s’est dotée de composantes de formation professionnelle et de recherches partenariales, « nous avons pris le virage transports – mobilité puis celui des transports de biens et marchandises et là nous sommes devenus leader reconnu dans ces domaines », se rejouit Abdelhakim Artiba,  « la Transvalley est le moteur du développement territorial sur la région. Ce territoire de recherche et d’innovation est en lien avec les entreprises. C’est l’aboutissement de décennies de travail…», ajoute le président de l’université qui garde bien en ligne de mire ce projet de grande université polytechnique.

Ici en région Hauts de France, terre d’excellence du ferroviaire, l’histoire commence seulement à s’écrire, de belles pages restent à tourner…

Céline Druart Beaufort

 

 

Publié par Celine Druart le 26 octobre 2017
Bombardier ferroviaire Prosyst Surferlab université de Valenciennes Xavier Bertrand
Made in Hauts de France. SurferLab, le premier laboratoire commun de R&D pour créer le train intelligent de demain.
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email