L’Assemblée générale de l’agence Porte du Hainaut Développement reste l’occasion de prendre la température économique du territoire. Un bilan positif avec depuis 2013 un nouvel événement, le fameux Salon Made In Hainaut. Ce fleuron demeure une véritable exposition du savoir faire économique dans le Hainaut.

Alain Bocquet : « Le bilan des implantations économiques est encourageant et impressionnant »

En 2017, l’agence Porte du Hainaut Développement comprend 112 membres, 4 communes membres de droit, 5 partenaires, et 103 entreprises dont 3 nouvelles pour cette année. Parmi celles-ci, la société Bils-Deroo, installée depuis 25 ans également dans le Valenciennois, a vendu son site sur Douchy-les-Mines. Cette cession fut réalisée en faveur du SIAVED, syndicat de déchets. « Nous avons acquis de nouveaux locaux sur la commune de Lieu-St-Amand, avec une surface de 15 000 M2 », indique un responsable de l’entreprise présent à cette AG.

Jean-Michel Hiolle, Alain Bocquet, et Olivier Delattre

Pour attirer des entreprises, l’acteur public doit créer les conditions d’accueil optimales, l’espace disponible, l’arrivée du Haut-Débit dont l’existence est indispensable. « Je dois reconnaître que la problématique du Haut-Débit évolue avec l’implication de Xavier Bertrand (président des Hauts-de-France venant de quitter le parti LR) », souligne Alain Bocquet. C’est pourquoi, l’amélioration des Parcs d’Activités existants, mais aussi leurs extensions, voire leur création comme celui des Pierres Blanches à Denain demeure un objectif premier pour l’agence Porte du Hainaut Développement. Toutefois, les possibilités d’aménagements fonciers sont parfois complexes… : « Il est toujours plus simple de développer un Parc d’Activités sur une terre agricole que sur une friche », souligne Olivier Delattre, en charge du développement économique au sein de la Porte du Hainaut.

D’un point de vue global, les entreprises continuent de frapper à la porte de ce territoire de la Porte du Hainaut, mais celles du cru ne se portent pas mal non plus. « 37 projets sont en cours dont 14 endogènes », souligne Olivier Delattre. En effet, cela démontre la vitalité du tissu économique intérieur.

 « Ce bilan des implantations économiques est encourageant et impressionnant. Rien ne remplace la proximité ! Je suis fièr de voir des entreprises comme Safran/Air France/KLM, voire Sahut Conreur qui fabrique des machines à façon dans le monde entier », commente Alain Bocquet, le président de la CAPH.

Bien sûr, la figure de proue est la zone des Pierres Blanches avec 80 hectares à terme. La particularité sur ce site industriel réside dans son accès fluvial, ferré et autoroutier, sans oublier le tramway arrivant à proximité. De plus, l’ex site d’USINOR va bénéficier d’un réseau de chaleur en provenance du SIAVED.

A signaler également que la phase 2 sur Arenberg Créative Mine prend forme, où le « Transformateur » va se réhabiliter à travers un hôtel d’entreprises, mais pas seulement… (voir dans l’édition de mercredi du Conseil communautaire de la CAPH).

MIH 2017 bénéficiaire !

«  Pour la première fois, ce Salon Made In Hainaut est bénéficiaire. « Avec 310 exposants, soit + 36% par rapport en 2015, 228 stands, pour 5 200 professionnels, nous sommes à un stade où l’objectif est de conforter, d’améliorer l’organisation », précise Olivier Delattre. En clair, il n’est pas à l’ordre du jour de partir dans une démesure, perdre de la proximité… ; il faut demeurer à un juste niveau tout en  restant très professionnel.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 11 décembre 2017

(CAPH) Un territoire économique attractif
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email