Reporté dans la semaine faute de quorum, le Conseil municipal de Condé-sur-l’Escaut s’est finalement tenu ce samedi 16 décembre. L’ambiance n’est pas au zénith avec comme la dernière fois l’absence remarquée de la liste divers droite de Roland Bouvart.

Comme au précédent conseil municipal qui ne s’est pas tenu faute de quorum, Roland Bouvart, et ses colistiers, n’étaient pas présents à cet exercice. Joint au téléphone, il précise « nous sommes toujours au service de la démocratie condéenne, mais nous voulions marquer le coup. Nous n’acceptons pas la méthode Grégory Lelong, sa politique pour la commune, sans oublier que nous sommes les laissés pour compte de Valenciennes Métropole. Tout ceci, sans oublier les prochains retours des dossiers du SIARC et de la Maison de Santé ». Toutes les options sont ouvertes pour les prochains conseils municipaux !

L’absentéisme en question

Première délibération, premier propos très tendu entre Grégory Lelong, maire de la commune, et Paolino Manganaro, adjointe en charge de la Gestion du Personnel, et de la Sécurité, cet échange en mode ping-pong concernait les recommandations du rapport complémentaire de la CRC relatives à l’absentéisme au sein de cette collectivité locale.

Si un bilan global de l’absentéisme est établi au sein de cette municipalité, l’adjoint de la majorité, Paolino Manganar, interpelle Grégory Lelong sur le sujet « une étude des risques psychosociaux, service par service, a-t-elle été réalisée ? ». La réponse est cinglante par l’édile « cette évaluation est effectuée au sein du CHSCT (soit 22% au global) ». Puis le retour de l’adjoint, pas satisfait de cette réponse, rétorque «non, ce n’est pas la question, nous voulons l’absentéisme service par service pour y remédier »…« et, il n’est pas complètement lié aux Risques Psychosociaux ».

Sur le fond, l’absentéisme constitue un problème majeur au sein des collectivités locales pénalisant le service rendu au public, et Condé-sur-l’Escaut n’est pas le dernier de la classe dans le domaine sur le Valenciennois. « Elle s’explique par un personnel vieillissant, avec une pathologie lourde pour certains », indique le DGS. Pour le P.S, Alexandre Raska s’étonne que ce rapport prenne en compte « les congés maternités et les délégations syndicales ? », surprenant en effet même si le service n’est pas rendu au demeurant !

Opérateur Free

La proximité de cette commune avec le réseau belge fait que la frontière des mobiles est très aléatoire, on se retrouve vite sur le réseau étranger. L’arrivée d’une nouvelle antenne relais peut apparaître à ce titre comme une heureuse nouvelle. En effet, FREE veut installer une antenne relais sur la commune. « Elle sera située du coté de la Route de Bernissart, Route de Bonsecours », précise le maire.

Comme à chaque installation, la question se pose sur la répercussion sur la santé. « Une étude d’impact sur la population en terme de santé est-elle en cours, voire réalisée ? », demande Alice André pour l’opposition. C’est un peu comme la problématique de l’amiante, on ne saura jamais la conséquence réelle des ondes sur notre santé notamment sur le volet juridique, l’enjeu économique est tellement lourd que toute question est enterrée au plus haut niveau ! Bref, aucune idée… et pour longtemps !

Chabaud Latour

Float Tube

A chaque époque son progrès, et même dans la pratique de la pêche. « Il existe un vide juridique complet concernant la règlementation des floats tube », souligne un adjoint de la ville de Condé-sur-l’Escaut. Mécaniquement, le superbe plan d’eau de Chabaud Latour  est envahie par ces nouveaux pêcheurs avec à la clé une responsabilité d’encadrement de la municipalité. «  Nous devons assurer la présence d’un professionnel diplômé sur ce site », précise Grégory Lelong.

Toujours sur Chabaud Latour, Joel Bois demande des comptes concernant la restauration/crêperie installée dans des locaux de la mairie, avec 50 000 € d’euros de travaux. « A ce prix, pourrions-nous avoir un retour sur le chiffre d’affaire réalisé ? » , demande Joel Bois. Compte rendu par le maire qui précise tout de même « que le service public n’est pas dans la rentabilité ».

Acquisitions de foncier

PNRQAD/Quai du Petit Rempart

Dans le cadre de travaux, la mairie va faire l’acquisition d’une parcelle de terrain d’environ 1 500 M2, rue du Quesnoy, pour un coût de 75 000€. « Le propriétaire nous cède son bien sans aucune plus-value », précise le maire.

Ensuite, un autre investissement urgent se profile avec des travaux urgents de mise en conformité du Stade pour un montant de 11 000 €

Enfin, 40 000 € pour engagement des travaux d’aménagement du parking Pureur, c’est un chantier préalable aux futurs travaux PNRQAD, Place Delcourt, Quai du Petit Rempart etc. qui devrait permettre de proposer des parkings supplémentaires aux clients des commerces de proximité en souffrance prochaine… !

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 18 décembre 2017
Conseil municipal de Condé-sur-l'Escaut
Condé-sur-l’Escaut, le psycho… drame permanent !
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email