Ce mercredi soir, à Anzin, le Maire, Pierre- Michel Bernard, et son équipe municipale ont fait salle comble pour la traditionnelle cérémonie des vœux. Anzin résolument tournée vers son époque a mis un pied dans cette année 2018 remplie d’ambitions et de projets, fort des résultats du recensement au 01 janvier 2018 : 13 747 habitants, soit une progression de 4% depuis 2 ans qui confirme l’attractivité géographique. Zoom sur quelques domaines clés, avec une belle cerise sur le gâteau : la création d’une Zone Franche dans le Bassin Minier.

« Non Anzin n’est pas pauvre ! Anzin est riche de ses associations, de ses entreprises, de ses projets, de ses services à la population, de chacun de ses habitants…. », annonce Pierre-Michel Bernard. « Je suis animé, ainsi que les membres du conseil municipal, d’un état d’esprit combatif et volontaire pour lutter contre la fatalité. »

Le protocole fût bousculé, un peu comme les nombreuses personnes qui assistaient à la cérémonie, à l’annonce du décès le 15 janvier de Daniel Chigar, responsable du Patrimoine bâti au sein de la direction des services techniques, il a lutté plusieurs mois contre la maladie, «  une personne investie, dévouée, depuis de nombreuses années. Cette cérémonie des vœux lui est dédiée.»

Une cérémonie des vœux durant laquelle Pierre-Michel Bernard dévoile ses ambitions pour 2018 « incarner une ville à l’écoute, donner du sens à la démocratie de proximité, chaque projet d’ampleur est précédé de la consultation des habitants.» Le Maire ajoute « en 2018 les habitants pourront proposer des aménagements urbains, 50 000€ seront ainsi réservés en projet participatif » 

« Au total cette année, plus de 4 millions d’euros seront encore consacrés à l’investissement, ce qui portera l’effort depuis 2014 à plus de 20 millions d’euros, soit déjà plus que mon engagement initial pour la durée du mandat », explique Pierre-Michel Bernard.

Urbanisme/logements, les projets ne manquent pas. Zac du Valmont, Mont de la Veine, la Bleuse Borne…et une nouvelle zone franche dans le bassin minier.

De l’ambition avec la construction de logements sur la ZAC du Valmont, « la SIGH porte un programme de 48 appartements en locatif social réservés aux personnes âgées qui pourrait être lancé à la fin de l’année. La SIGH qui propose également depuis quelques jours à la vente des anciennes loges du théâtre sur l’ancien site Champion composé de 22 appartements avec place de parking privatives et deux ou trois commerces. Les travaux pourraient démarrer avant la fin de l’année… » Mais aussi la construction d’une résidence étudiante de 141 appartements qui va débuter dans les prochains jours sur le parc des Rives de l’Escaut à proximité des serres numériques.

Afin d’améliorer la qualité de vie dans le quartier, les travaux d’aménagement de la cité du Mont de la Veine s’enclencheront dans quelques semaines, « projet porté par l’agglomération de Valenciennes Métropole, deux bailleurs présents dans le quartier, SIA et Maisons et cités et accompagnés par les services de la ville. » Le maire détaille « les espaces publics seront refaits et transformés de manière à limiter la circulation. Les maisons seront modernisées tout en préservant leur qualité architecturale. »

Un autre projet important, celui de la Bleuse Borne, un projet de renouvellement urbain intercommunal, partagé avec le faubourg de Lille du côté valenciennois. Le maire ajoute « les études se poursuivent, avec je l’espère, une signature pour fin juin de l’accord financier, au centre des congrès dans le cadre des journées nationales de la rénovation urbaine organisé par notre agglomération. »

Attractivité encore, avec le projet soutenu par le député Fabien Roussel, la création d ‘une nouvelle zone franche dans le bassin minier. Pierre-Michel Bernard y voit « les entreprises et commerces qui s’installeront ou se développeront sur l’ensemble du territoire de la commune à compter du 01 janvier 2018 bénéficieront d’exonérations fiscales.»

Dynamique, la ville le doit aussi à son tissu associatif fort.

« Plus de 130 associations en 2017 », note le maire qui ajoute « sports, culture, animation de quartiers, santé ou encore de solidarité… » Très active pour faciliter la pratique sportive à tous, la ville finance une partie de la licence à chaque primo adhérent, avec le pass-associatif, « un beau succès avec pas moins de 1000 Anzinois qui ont bénéficié de ce soutien ». Anzin qui a à son actif une belle organisation du quart de finale des championnats de France de cross et qui continue de rénover et moderniser ses installations sportives : courts intérieurs refaits à neuf pour le Tennis club, tamami de judo entièrement renouvelé, piste d’athlétisme restaurée…

En 2018, les grands chantiers verront se poser leur première pierre avec « le démarrage cet été du chantier de construction de la salle des sports de la Bleuse Borne. » Un projet à hauteur de 4 millions d’euros qui a déjà le soutien du Centre National Du Développement du Sport, de l’État et de Valenciennes Métropole pour un total de subventions de 1,8 millions. « Nous espérons également un coup de pouce du département …. », confie le Maire, qui a aussi dans sa valise un autre projet, celui de la création d’un terrain d’entraînement synthétique de football au stade Gilliard de la Bleuse Borne.

Théâtre Municipal, quelle belle programmation ! Samedi 20 « l’Instavisite » au théâtre regroupera les amoureux de photos.

C’est une belle réussite que cette programmation de qualité et très variée. Le maire en sourit « de Trust à Chantal Goya …»

Instameet Valenciennois #2 ce samedi 20 janvier à Anzin.

C’est un axe majeur du mandat «  rendre la culture accessible à tous et surtout enfants ». Le théâtre municipal pourrait être rénové, des discussions sont en cours avec la Communauté d’Agglomération, avec des travaux qui pourraient commencer en 2019 / 2020. Au niveau festivités, scoop, l’annonce est officielle, le 14 juillet c’est Christophe Willem qui sera dans la place.

Tournée vers son avenir, Anzin se préoccupe de sa jeunesse.

Chaque école est équipée d’outils numériques performants, écran, tableau…à la prochaine rentrée scolaire, après sollicitation des parents, la semaine des 4 jours fera son retour. Un nouveau mode d’accueil, une équipe d’assistantes maternelles est en place, elle complète les services proposés sur la ville.

La poursuite de la vidéo protection de la ville.

« Cette année l’effort sera concentré sur les grandes voies de circulation, de la Croix d’Anzin jusqu’à la place Salengro, ce qui représente 9 caméras supplémentaires », qui compléteront le dispositif qui bénéficie d’un centre de visionnage actif composé de 50 caméras.

Et demain alors pour cette ville qui se veut être jeune, énergique, solidaire, sportive, responsable, conviviale, festive, culturelle et moderne… ? Dans quelques semaines, la ville dévoilera son tout nouveau site internet et dès février une application pour smartphones, Anzin.fr, qui « permettra à ses utilisateurs de rester connectés avec la ville et ses événements, et proposera de nouveaux services comme la prise de rendez-vous directement avec les élus, ou des signalements aux services… »

Céline Druart Beaufort

Publié par Celine Druart le 18 janvier 2018
Anzin Pierre-Michel Bernard Valenciennes Métropole
(Anzin) Des vœux d’ambitions et de projets pour l’avenir.
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email