La cérémonie des voeux 2018 de l’APEI du Valenciennois a une résonance particulière. En effet, elle marque la mise en oeuvre des conventions 2017 avec le Conseil départemental du Nord et l’ARS, un double chantier humain, logistique et financier (visuel Georges Maillot, président de l’APEI du Valenciennois).

Au sein de la salle des fêtes d’Anzin copieusement garnie, les membres de l’APEI, les parents, et les salariés sont venus assister à cette cérémonie. En prélude, il faut souligner que cette association de proximité est d’abord une structure importante , le plus gros employeur de la ville d’Anzin.

Ensuite, l’année 2017 fut celle de la finalisation d’une négociation âpre, mais fructueuse, avec la nouvelle majorité du Conseil départemental du Nord.

Georges Maillot, président de l’APEI du Valenciennois : « Une Assemblée Générale Extraordinaire sera convoquée le 13 avril 2018 »

Le président de l’association a annoncé une AGE dont l’objet sera la modification des statuts.  En effet, ces derniers « ne permettent pas la poursuite d’un nouveau mandat. Comme personne n’est candidat à cette présidence, il est nécessaire de les modifier afin de m’autoriser à effectuer un mandat supplémentaire. A cette occasion, nous présenterons le nouveau projet associatif 2018/2023 ».

Cette année 2018 verra également l’avancement d’un vieux dossier, en l’occurrence celui de la ferme thérapeutique, sur la cité thermale, dont la 1ère pierre devrait intervenir en cours d’année pour 18 mois de travaux environ.

Ensuite, Georges Maillot a mis en exergue le souci d’une continuité de parcours d’une personne en situation de handicap intellectuel. « 64 places pour les jeunes sont débloquées », précise le président à travers un système de passerelle entre les différentes structures. Face à une liste d’attente toujours alarmante, il est indispensable que les jeunes en IME ou IMPRO puissent intégrer rapidement un ESAT, voire un foyer de vie, comme un adulte même si parfois ils sont prolongés jusque 25 ans dans un IMPRO. « On peut anticiper le passage d’un jeune en IMPRO vers un ESAT etc., car il est beaucoup plus compliqué de conserver un jeune de 25 ans côtoyant un autre de 8 ans… », ajoute le directeur de l’APEI du Valenciennois.

Enfin, le président de la l’association se félicite de la diffusion du pictogramme S3A, et de sa formation associée, dans les institutions du Valenciennois. Cette fois, en fin de semaine « une cérémonie aura lieu au Centre Hospitalier de Saint-Amand-les-Eaux, après le Phénix à Valenciennes, le Boulon à Vieux-Condé, la ville de Condé-sur-l’Escaut, et celle de Saint-Amand-les-Eaux ».

David Leclercq, directeur de l’APEI du Valenciennois : « Je suis fier de la concrétisation des CPOM en 2017 »

David Leclercq, directeur de l’APEI du Valenciennois

Dans les temps forts de l’année 2017, le passage de la fibre au sein de chaque site de l’association constitue un enjeu de taille. « Si cette phase est opérationnelle pour certains sites, ce n’est pas le cas de la MAS, de l’ESAT Watteau, de l’IME la Cigogne, ou encore du foyer de vie Hélios et du FAM le Chemin Vert »… « nous sommes en discussion avec les mairies concernées et Valenciennes Métropole », précise David Leclercq. Rappelons que la CAVM est l’interlocuteur de référence avec l’’opérateur responsable du passage de la fibre dans les 35 communes avec un calendrier… en négociation permanente. Tout ceci participe à « l’adaptation de notre système d’information », car elle circulerait plus vite à la base !

Les deux dossiers emblématiques de cette année 2017 furent les CPOM (contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens) signés avec le Conseil départemental du Nord et l’ARS (Agence Régionale de Santé) «  je suis fier de la concrétisation des CPOM en 2017 » . Le dernier trimestre 2016 et le 1er trimestre 2017 ont fait l’objet d’une négociation tendue avec le Conseil départemental du Nord. A cet effet, l’APEI du Valenciennois a communiqué vigoureusement sur ses inquiétudes à l’époque. Le tout autonomie n’est pas possible, qu’on se le dise ! Néanmoins, la négociation fut fructueuse et a permis de signer un CPOM sur 3 ans avec le Conseil départemental du Nord. La vice-présidente en charge du handicap, Geneviève Mannarino, est une élue de la ville de Valenciennes, cela aide un peu !

Des pistes d’économies, de mutualisation, furent trouvées avec notamment quelques fusions administratives. « Nous sommes passés de 18 agréments à 9 agréments. Bravo pour la simplification administrative », commente le directeur de l’APEI… !

Au centre, médaille du travail Grand Or pour Brigitte Bezin

L’autre volet, le CPOM ARS n’a pas été beaucoup plus simple avec 21 fiches actions dont certaines sont en cours de réalisation. Pour bien comprendre la répartition des soutiens à l’activité de l’APEI du Valenciennois, l’ARS intervient pour tous les jeunes de moins de 20 ans, le Conseil départemental pour les jeunes de plus de 20 ans. En filigrane, la volonté première «  est d’éviter toute rupture de parcours pour un membre de l’association », précise le directeur.

Les projets ne manquent pas pour 2018 comme celui de tablettes numériques disponibles sur certains sites, de soutien aux aidants, d’accompagnement des personnes en situation de handicap intellectuel confrontées à la maladie d’Alzheimer, ou de l’emploi accompagné.  « Nous sommes également dans l’attente du résultat de l’appel à projet avec l’UVHC sur l’accessibilité aux transports et celui du CH de Valenciennes sur le dispositif de consultation spécialisée », conclut-il.

Un programme dense venant se greffer à la réouverture d’une négociation pour le prochain CPOM avec le Conseil départemental du Nord, c’est l’histoire d’un jour sans fin !

Les récipiendaires des médailles du travail 2018 à l’APEI du Valenciennois :

Au centre, médaille Grand Or pour Jean-Marie Lesnes

Josy Trawinski, médaille vermeil et argent

Patricia Jouet, médaille vermeil et argent

Eric Urbain, médaille or

Nadine Mortier, médaille vermeil et or

Brigitte Bezin, Grand or

Jean-Marie Lesnes, Grand or

Daniel Carlier

 

Publié par Daniel Carlier le 24 janvier 2018
Apei du Valenciennois David Leclercq Georges Maillot
Eviter la rupture d’un parcours à l’APEI du Valenciennois
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email