La cérémonie des voeux du SIAVED s’est déroulée jeudi dernier au sein de la somptueuse salle de l’Imaginaire à Douchy-les-Mines. Un temps fort de l’année réservé uniquement aux partenaires, acteurs, et membres du SIAVED visiblement très concernés, car à chaque fois la salle est pleine comme un oeuf (visuel Charles Lemoine, président du SIAVED).

Daniel Tison et son regard comptable pour 2019

Comme de coutume, Daniel Tison, le DGS du SIAVED, a marqué la cérémonie de son empreinte. En prélude, on peut noter la perspicacité de ce dernier dès son premier regard dans la salle (voir visuel). « Monsieur Le président, l’année prochaine, on pourrait faire payer l’entrée », souligne-t-il. En filigrane, toute l’assistance sait que 2019 marquera sa dernière année d’exercice de DGS au sein du SIAVED. Il prévoit donc déjà un financement de sa future association, la bien nommée « les Retraités-Composteurs » dont la devise reconnue est « Un retraité, Un déchet, Deux recyclés ». Bravo, gérer c’est anticipé !

Le SIAVED Bac(k) to Bac(k)

La thématique d’introduction de cette année reposait sur le concept de l’émission pédagogique par excellence « C’est Pas Sorcier ». Effectivement, il faut s’inspirer de cette émission mythique pour faire passer des messages complexes chez les citoyens. A l’instar de l’eau propre et usée, le dossier déchets constitue un pan gigantesque de notre futur bien vivre, mais également de nos futures taxes, car le traitement et la collecte des déchets ont un coût de plus en pus important tant la technicité s’affine derrière ce geste simple, jeter un déchet dans un BAC à ordures.

Le DGS a rappelé les grandes familles du travail d’un syndicat de traitement des déchets. le dépôt d’une ordure ménagère dans une déchetterie, ou bien dans le bon BAC à ordures en réalisant le bon choix pour le pot de yaourt souci de conflit interne inénarrable, le compostage, le recyclage sous toutes ses formes, les déchets hospitaliers avec la nouvelle chaîne DASRI, sans oublier le CVE (Centre de Valorisation Energétique) «  notre coeur de métier avec un réseau de chaleur pour 1 500 foyers sur Douchy-les-Mines, mais également 9 équipements publics », précise Daniel Tison.

Charles Lemoine : «  Le SIAVED est reconnu dans les déchets au niveau régional et national également »

Momentum incontournable de la vie du SIAVED, ce fut la reprise du service de la collecte pour le compte de la Porte du Hainaut et de la 4C en juillet 2016. La faisabilité technique fut d’une grande complexité, relance des marchés, logistique de livraisons des BACS, plateforme téléphonique, transfert et recrutement de nouveaux agents, création d’un service d’Ambassadeurs du tri, et une effectivité au 1er janvier 2018 avec la COVED sur le Porte du Hainaut et SUEZ sur la 4C. « Je profite de ces voeux pour souligner que nous constatons quelques dysfonctionnements sur certains secteurs. Je souhaite donc que tout se régularise rapidement pour la satisfaction de nos habitants », indique Charles Lemoine, le président du SIAVED. Concrètement, il faudrait mieux que le discours des voeux 2019 ne soit pas un copié/collé, ce serait un très mauvais signe pour cette nouvelle compétence dévolue au SIAVED.

Les centres de tri

La nouvelle loi de Transition Ecologique impose une nouvelle réglementation drastique pour le traitement des emballages d’ici 2022. Cela oblige les prestataires privés ou publics en activité sur le sujet à prévoir des budgets conséquents pour se mettre aux normes. «  Sur le territoire du SIAVED, il existe deux centres de tri, sur Saint-Amand-les-Eaux et sur Lourches, les deux à SUEZ », explique le président.

Après prise de contact avec les intéressés, l’ampleur des travaux ne soulèvent pas l’enthousiasme chez SUEZ. L’opportunité d’un Centre de tri public à forte capacité dépassant les besoins du territoire du SAIVED n’est plus une simple vue de l’esprit. « Nous nous sommes rapprochés des intercommunalités voisines qui rencontrent la même problématique »… « un nouvel équipement en commun qui pourrait traiter les emballages ménagers d’au moins 500 000 habitants pour un minimum de 30 000/Tonnes/An d’emballages », ajoute Charles Lemoine.

Les dés sont jetés, le SIAVED, la CAVM, et le Pays Solesmois ont décidé de lancer une étude territoriale. C’est en fait une préfiguration du nouveau périmètre d’un nouveau centre de tri. « Cette étude nous éclairera d’ici la fin 2018 sur les décisions à prendre début 2019 », précise le président.

Le compostage

Même si les financements d’Etat s’éteignent en 2018 sur l’achat de composteurs, le SIAVED et Valenciennes Métropole ont pris de l’avance avec un achat groupé de composteurs. Un stock important est à écouler en 2018/2019. « Une quarantaine de réunions publiques ont permis de vendre 862 composteurs sur le territoire de La Porte du Hainaut », explique le président.

La chasse au gaspillage alimentaire

De prime abord, cela semble assez simple au niveau de la restauration scolaire. Et pourtant, tout ce qui touche le comportemental demande des trésors de pédagogie pour modifier une habitude, pour changer une attitude… Une action du SIAVED vise à réduire de 30% le gaspillage dans les restaurants scolaires. Huit établissements ont participé « avec des diminutions de 43% voire de 48% pour certains, c’est dire si ces démarches sont utiles », commente Charles Lemoine.

Encore des poules en 2018

La première opération « Poules Régionales » a connu un succès remarquable. 150 foyers ont bénéficié de poules issues d’une ferme de Rosult. « Sachant qu’une poule peut ingérer 150 KG de biodéchets par an et pondre 2 oeufs par jour. Cette opération sera reconduite sur d’autres communes ».

Votre Pass Déchets

Le Pass Déchets est la carte magnétique permettant à un habitant d’accéder aux dcehtetreies sauf que « 40 000 étaient prévues, aujourd’hui, nous sommes à 55 000, et d’autres sont en attente », précise le président. Ce nouveau service est en vigueur depuis le03 juillet dernier, il faudra voir le résultat sur une année pleine.

Enfin, le CVE dont les spécificités furent évoquées plus haut souhaite une augmentation. La capacité administrative est de 88 000 tonnes annuel « que nous dépassons régulièrement. Nous demandons une autorisation jusqu’à 110 000/120 000 tonnes ce qui augmenterait la valorisation énergétique, et réduirait la mise en décharge », conclut Charles Lemoine.

Fabien Gilot sur la scène avec les élus du SIAVED

Une cérémonie en présence du champion de natation Fabien Gilot, dont le palmarès est aussi étendu que les compétences du SIAVED, voire plus,. Pourtant, ce champion multi-médaillés avait un immense avantage, il a toujours vu le bout de la piscine, le SIAVED ne verra jamais la fin de sa mission tant elle s’étend à perte de vue, un cycle voulu « parfait », mais  sans fin !

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 26 janvier 2018
Charles Lemoine Daniel Tison Siaved
Le SIAVED is Bac(k)
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email