Après une victoire à l’extérieur, les Valenciennois ont reçu ce vendredi Nancy, 17e au classement avec 3 points d’avance sur le premier relégable. Les Lorrains, qui ont cruellement besoin de points, ont tout donné. Les Nordistes, qui ont également besoin de points pour assurer le maintien, ont été inexistants. Nancy mérite sa victoire, Valenciennes se pose des questions…

5 départs, 5 arrivées

Le mercato a été actif à Valenciennes. En effet après l’arrivée des Angevins Saliou Ciss et Mehdi Tahrat, les Valenciennois enregistrent des renforts offensifs avec l’arrivée de Gaëtan Robail (24 ans, 1,81 m), milieu offensif du PSG. Il s’agit d’un prêt d’un an et demi. Né à Saint-Pol-sur-Ternoise, le Nordiste évoluait au Cercle Bruges (D2 belge). L’attaquant Jordan Tell formé à Caen (20 ans, 1, 85 m) est également prêté jusqu’à la fin de saison par le Stade Rennais. Enfin l’attaquant Sloan Privat (28 ans, 1,87 m) arrive de Guingamp (L1). Il a de l’expérience (36 buts en 164 matches de L1, 20 buts en 36 matches de L2).
Sont partis : Jordan Pierre-Charles (Bourg en Bresse, L2), Jorris Romil (Herbiers N), Gwenn Foulon (Croix N2) et Lamine Ndao (Quevilly, L2). Le départ le plus médiatisé est celui de Lebo Mothiba qui est reparti à Lille (L1)

En manque de tout

Nancy est offensif d’entrée. Sur le premier corner, Diagne place une tête croisée, pas cadrée (13’). Bassi (16’), Koura (18’) puis Robic (22’) apportent le danger sur un terrain glissant. Les Valenciennois ont enfin une action construite à la 24’ : passe en profondeur de Roudet pour Ambri, le ballon est dégagé par la défense. Sur un centre de Robic, Nancy ouvre le score. But de Muratori d’une tête piquée (0-1, 34’). Dos Santos tente une frappe lointaine (38’), elle n’est pas cadrée. Les Valenciennois rejoignent les vestiaires sous les sifflets : 0 corner, 2 tirs non cadrée, la première mi-temps a été bien pauvre…
L’entraîneur valenciennois lance une de ses recrues : Tell (46’). Nancy ne défend pas à tout prix pour conserver le résultat et tente d’accroître son avance. Bassi reprend un centre, il est seul face au gardien valenciennois, mais il n’arme pas sa frappe, Perquis se saisit du ballon. Le milieu de terrain nancéen est inspiré : frappe enroulée (59’) à l’entrée de la surface, Perquis repousse le ballon du bout des gants. Roudet (61’), Ambri (65’) tentent mais il ne s’agit pas de réelle occasion…Robail, autre recrue, entre en jeu. Aucun miracle à l’horizon. La défense n’a pas été sereine, l’attaque ne s’est pas trouvée et au milieu un no man’s land…
Même si les supporters ont sifflé de nouveau à la fin du match, ils espèrent voir un autre visage du VAFC le week-end prochain dans le derby à Lens !

« C’est une faillite collective »

Réginald Ray modifie le protocole, l’entraîneur valenciennois s’exprime le premier, il en a gros sur la patate mais reste calme dans son attitude « sentiments de grosse colère et de honte par rapport au spectacle proposé. Nous avons fait une bonne prestation à Niort et là elle est insignifiante. Il n’y a pas de constance. C’est une somme de défaillances pour l’instant inexplicable. Dès demain il faudra trouver les raisons. Il n’y a rien à tirer de ce match. Le score est flatteur pour nous. Nancy a joué comme une équipe qui veut se maintenir nous l’ensemble du match est catastrophique. C’est une faillite collective ».

L’attaquant Steve Ambri n’a pas « d’explication. Nous retombons dans nos travers. Nous n’avons pas été du tout bons il faut relever la tête, il n’y a pas d’autre solution ».

Pour Sébastien Roudet le capitaine, l’explication est mentale, « nous ne savons pas enchaîner les bons matchs. Je ne suis pas psy. Je ne sais pas ce qu’il y a dans la tête des joueurs. Nous gagnons à Niort, nous faisons un match insignifiant ici. Je pense que c’est plus mentalement ».

Fraîchement nommé au poste d’entraîneur Patrick Gabriel est satisfait : « je crois que la victoire est méritée, nous avons bien maîtrisé le match. Je regrette que nous n’ayons pas mis un but de plus. Nous avons gagné c’est bien, mais il y a d’autres batailles à gagner. Il y a de la joie et du soulagement dans le vestiaire. Il ne faut toutefois pas s’éloigner des valeurs comme la simplicité, l’humilité, le respect et le travail ».

Valenciennes – Nancy : 0-1 (0-1)

Buts : Muratori (34’)

Spectateurs: 6125

Valenciennes : Perquis – Dos Santos, Tahrat, Nestor, Niakhaté – Masson (Tell 46’) – Mauricio (Robail 74’), Karaboué, Roudet, Ramaré – Ambri (Nangis 80’).

Nancy : Ndy Assembé – Cetout, Lang, Diagne, Badila – Robic, Clément, Bassi (N’Guessan 80’), Muratori – Dalé (Hadji 88’), Koura (Nordin 67’).

Anne Seigner

Publié par Anne Seigner le 3 février 2018
Patrick Gabriel Réginald Ray Sébastien Roudet Steve Ambri VAFC
(VAFC) Battu par Nancy et proche du néant
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email