Aujourd’hui sur Paris, Fabien Roussel et Eric Bocquet présentent leurs actions respectives en faveur de la lutte contre l’évasion fiscale, COP fiscale, liste noire des états paradis fiscaux, la loi française peut faire basculer la donne sur cette passoire monétaire pour l’argent public.

(Visuel Fabien Roussel, député de la 20ème circonscription du Nord)

Dans la continuité d’une loi adoptée par l’Assemblée nationale en février 2017 sur l’organisation d’une COP Fiscale, texte à l’initiative d’Alain Bocquet, son frère Eric Bocquet présente ce même projet de loi au Sénat ce mercredi 07 mars 2018.

Alain et Eric Bocquet

Cette initiative est renforcée en 2018 par une directive européenne « invitant les états membres à réfléchir sur leurs propres pratiques fiscales », souligne Fabien Roussel. Inutile de dire qu’un reliquat substantiel d’argent public revenant dans les frontières, ou tout simplement ne quittant plus ces dernières, serait d’un grand secours pour l’action de l’Etat à l’heure où l’exécutif gratte les retraites même des plus modestes !

Des revenus de Johnny Hallyday dans les paradis fiscaux

La liste noire élaborée par l’Union Européenne a visiblement des trous dans la raquette. « L’Union Européenne a réalisé un excellent travail sur la définition des critères. Par contre, sur le résultat final, la liste est bidon, 8 pays sont sur la liste noire, 35 sur une liste grise », assène Fabien Roussel, député de la 20ème circonscription.

Le gris clair, comme c’est cocasse, et parfaitement résumé par le député « la différence entre l’optimisation fiscale et l’évasion fiscale est de l’épaisseur d’un mur de prison ».  Dans cette optique, le député du PCF veut travailler sans clivage politique et à ce titre bouscule le protocole de l’Assemblée nationale. « J’ai diffusé avant mon propos en commission des finances une publicité de l’entreprise SFM-Off Shore », explique Fabien Roussel. En effet ce grand faiseur de société Off-Shore fait bénéficier avec un accès dès plus simple toute personne voulant faire voyer son capital, c’est quasiment le Guide de l’Office de Tourisme du Paradis fiscal en quelques clics.. et on ne laisse même pas de pourboire au Trésor Public français !

Cette semaine Fabien Roussel est parti à la rencontre de cette entreprise basée à Genève, la porte risque de demeurer close, mais cela permet, caméra à l’appui, de fixer les esprits. Et en même temps, Fabien Roussel va rencontrer Mamie Rock, la grand-mère de Laetitia Hallyday en charge des sociétés de Johnny Hallyday dont les ramifications « seraient en Suisse, au Luxembourg, et dans les îles vierges britanniques »… lui faisant ajouter « que Johnny est au paradis et son patrimoine aussi ».

Bizarrement, la guerre larvée entre les prétendants à l’héritage de Johnny Hallyday n’a pas étalé devant le grand public ces aspect fiscaux. Les prises de positions eurent été sans doute nettement plus discrètes dans cette atmosphère délétère…. !

Fabien Roussel : « C’est un combat politique républicain ! »

Face à ce dédale fiscal, il faut agir ensemble. C’est pourquoi, Fabien Roussel veut collaborer avec toute la palette de l’hémicycle de l’Assemblée nationale. « J’ai rencontre Bruno Le Maire sur ce sujet. Il m’a laissé entendre que si mon texte n’était pas adopté, certaines propositions seraient reprises dans la futur loi (printemps prochain) sur la fraude fiscale. En particulier, la volonté de faire un point chaque année, en toute transparence, sur cette liste des paradis fiscaux est soutenue par Gérald Darmanin ».

De même, Amélie de Montchalin, la Big Boss des budgets chez LREM, s’est dite prête à collaborer avec les communistes sur ce dossier, cela avance, mais il faudra un jour passer de l’intention à l’action. Les Français n’ont que trop soupé des déclarations à l’emporte pièce des Présidents de la République, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande… Le résultat est assez faible pour la mise en place de règles claires, d’une liste noire sans ambiguïté désignant des pays européennes bien connus ! « C’est un combat politique républicain, c’est une liste crédible dont nous avons besoin ! », conclut-il !

A n’en point douter, la frontière bouge sur l’impunité fiscale des capitaux français à l’étranger, la ligne de rupture avec l’opinion française est proche sur ce sujet, et l’exécutif le sait !

Daniel Carlier 

Publié par Daniel Carlier le 6 mars 2018
Eric Bocquet Fabien Roussel Johnny Hallyday Paradis fiscaux
« On a tous quelque chose en Suisse » par Johnny Hallyday ?
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email