Poussez la grande porte en bois de la rue Salle le Comte et laissez vous emporter dans un moment où dialoguent, s’aimantent, s’entrechoquent et fusionnent les univers des artistes du laboratoire sonore de l’Espace Pasolini, dirigé par Philippe Asselin et ceux des autres artistes invités pour l’occasion, ouvrant un temps et un espace pour une création libre, pluridisciplinaire, interactive et féconde. Les Instants Magnétiques, temps fort de l’espace Pasolini, c’est du 7 au 13 avril.

Les IM 2018 : un collectif d’artistes éphémère à découvrir.

L’espace Pasolini c’est une histoire à part, la sensibilité et l’intensité des émotions au cœur de la création artistique. Pour ces Instants Magnétiques, c’est une expérience hors du commun qui est proposée, une expérience immersive dans laquelle vous pouvez entrer par plusieurs portes : conférence, concert, workshop, écoute immersive, présentation scénique…au bout du couloir, l’installation de territoires de réflexion aussi bien pour le public que pour les artistes.

Une douce glissade dans la marmite de la création, être à la genèse de l’écriture artistique.

Dans le chaudron Pasolini, l’équipe artistique a invité un binôme d’artistes, deux compositeurs de renom : Myriam Gourfink, «  figure de proue de la recherche chorégraphique en France, dont la démarche est fondée sur des techniques respiratoires de yoga. Elle a développé une écriture symbolique pour composer l’univers géométrique et l’évolution poétique de la danse.», note l’équipe artistique du laboratoire Pasolini, et Kasper T. Toeplitz, « compositeur du son de l’espace et de la lumière, connu lui aussi pour oeuvrer hors des sentiers battus entre la musique contemporaine, la musique électronique et la noise music. Il développe des pièces basées sur des structures de matières sonores à évolutions lentes, habitées d’un scintillement interne, foncièrement organiques et sensuelles, aussi subtiles que puissantes, requérant bien davantage qu’une oreille… »

En tête d’affiche, un invité de marque : Jean-Claude Eloy, un des plus grands compositeurs français.

Compagnon de route de Stockhausen, Boulez ou Xenakis, s’il vous plait, Monsieur Jean-Claude Eloy, à bientôt 80 ans, fera l’ouverture des IM. « Il donnera une de ses œuvres majeures, un pur joyau de pensée électronique, une plongée dans le sonore : gaku-no-Michi. »

Après des études classiques, Jean-Claude Eloy a composé des musiques fortement marquées par les recherches de l’avant garde des années 60, et a évolué dans la nébuleuse des grands noms de l’époque, puis s’est engagé dans la musique électronique et par là même a modifié toute la création sonore, allant vers « une pensée électronique ». c’est là que sont nées des immenses fresques sonores. Film sans images pour sons électroniques et concrets, Gaku-no-Michi a fait le tour du monde, de l’Asie aux Amériques, en passant par l’Europe. Véritable « cathédrale sonore de quelques quatre heures de long, composée en 1977/1978, la composition utilise tant des matériaux concrets fortement transformés par des techniques de studio que des sons électroniques abstraits.»

Charlotte vous dit tout sur les IM 2018.

Demandez le programme.

Samedi 7 avril 2018 à 17h00 GAKU-NO-MICHI de et par Jean-Claude Eloy – durée 240′ environ – photographie Hao Li – Film sans images pour sons électroniques et concrets réalisé à Tokyo en 1977-78 – version numérisée et révisée (2006) par Jean-Claude Eloy

Tarif unique 5€

Dimanche 8 avril 2018 à 10h30 – 16h30 : WORKSHOP Corbeau de Myriam Gourfink et Kasper T Toeplitz. Atelier de pratique autour des partitions chorégraphique et musicale de la pièce Corbeau.

Sur réservation uniquement. Gratuit.

Mardi 10 avril 2018 à 19h00 : conférence GENERER par Myriam Gourfink. Sur le processus de composition et d’écriture des chorégraphies de Myriam Gourfink.

Sur réservation. Gratuit.

Mercredi 11 avril 2018 à 20h00 : SONORE, TAM EVAPORE, composition Kasper T Toeplitz, percussions Didier Casamitjana, concert acoustique live, environ 35 minutes, et MOUVEMENT, RESIDU, proposition chorégraphique Myriam Gourfink, composition et musique électronique Kasper T Toeplitz, danse Carole Garriga, percussions Didier Casamitjana, environ 40 minutes.

Tarif unique 5€

Jeudi 12 et vendredi 13 avril à 20h : MOUVEMENT, RESIDU, proposition chorégraphique Myriam Gourfink, composition et musique électronique Kasper T Toeplitz, danse Carole Garriga, percussions Didier Casamitjana, environ 40 minutes, et MOUVEMENT, PAKT, laboratoire sonore Espace Pasolini Philippe Asselin et Kasper T Toeplitz, concert électronique live, environ 50 minutes.

Tarif unique 5€

Céline Druart Beaufort

Infos pratiques. ESPACE PASOLINI 2 rue Salle Le Comte 59300 Valenciennes – France
T // +33 (0)3 27 32 23 00 – www.espacepasolini.fr – facebook Espace Pasolini – twitter @EspacePasolini – instagram @espacepasolini

 

Publié par Celine Druart le 2 avril 2018
Espace Pasolini Les Instants Magnétiques Valenciennes
(Espace Pasolini) Venez vibrer aux sons des Instants Magnétiques.
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email