De part et d’autre, le pôle universitaire du Valenciennois et l’établissement public de santé de référence se développent depuis de nombreuses années. Presque logiquement, le croisement des savoirs est devenu inéluctable au service de la population. A cet effet, une convention a été signée ce mercredi 18 avril entre Rodolphe Bourret, directeur du CHV, et Abdelhakim Artiba, président de l’Université Polytechnique Hauts-de-France (ex UVHC).

La convergence des savoirs entre l’Université et l’Hôpital public

La piste de réflexion n’est pas nouvelle en France, mais faut-il toutefois « avoir la taille critique. Le Centre Hospitalier de Valenciennes figure parmi les 10 plus importants centres hospitaliers généraux en France avec une population sur ce vaste bassin de vie de 800 000 habitants. Nous voulons conserver cette dynamique de territoire à travers une démarche de partenariat », commente Rodolphe Bourret.

Un besoin d’innovation médicale sur le Valenciennois

Avant de parler de l’aval de cette démarche, évoquons les besoins sanitaires en amont du Valenciennois-Hainaut-Cambrésis. Ce territoire connaît une surmortalité de plus de 31% par rapport à la moyenne nationale, soit 2 600 décès de plus. A titre de comparaison, le chiffre de la mortalité routière est de 3 500 décès par an au niveau national. « Sur le Valenciennois, cette surmortalité équivaut presque au chiffre de la mortalité routière au niveau national. Cela donne la dimension du problème sanitaire… », commente Rodolphe Bourret.

CHV/ Hôpital Jean Bernard

Par voie de conséquence, l’innovation médicale peut à la fois sauver des vies, construire de l’emploi, créer des richesses entrepreneuriales, à travers un partenariat intelligent. Cette initiative correspond également aux champs de compétences géographiques de ces eux entités. L’Université polytechnique Hauts-de-France irrigue ses pédagogies sur le Valenciennois, le Cambrésis et la Sambre-Avesnois, mais pas seulement. « Nous sommes résolument tournés vers l’Europe, Mons, Namur, la dorsale wallonne, mais aussi avec la Cateau sur Lille », souligne Abdelhakim Artiba. Pour sa part, le CHV est devenu avec le GHT (Groupement Hospitalier de Territoire) l’établissement de santé public de référence dans le Hainaut-Cambrésis. « Nous connaissons une accélération forte dans notre emprise sanitaire régionale », précise Rodolphe Bourret.

Association des matières grises

Concrètement, l’idée est de réunir les enseignants-chercheurs universitaires et les médecins afin de collaborer sur des projets en recherche sanitaire. Le Dr Marc Esteve, ancien directeur pendant 10 ans de l’Institut Marie-Curie, explique l’initiative. « Ce rapprochement intellectuel nous permet de progresser mutuellement. Par exemple, une avancée médicale est en cours sur la mise sous perfusion des prématurés, l’injection du produit, son impact etc. Une entreprise collabore sur le sujet avec une success story à la clé. Nous avons 7 groupes de réflexions partagés avec l’UVHC : La chute, le système informatique, la logistique, la maîtrise médicale, le dossier médical, la robotisation, et le renforcement osseux », mentionne le praticien. Pour cette signature symbolique, coté Université Polytechnique Hauts-de-France, c’est Éric Markiewicz à la baguette, le responsable bien connu du LAMIH.

Cisit/Lamih

Cet éclairage met en exergue le triptyque recherché.  » C’est la recherche, le soin, et le monde économique « , précise Abdelhakim Artiba. Un propos conforté par le directeur du CHV : « Cette coopération est source d’emplois sur le Valenciennois. Outre les formations IFSI avec 600/700 apprenants, des formations dans les métiers paramédicaux seront proposées par l’Université. Cela constitue un réel ascenseur social ».

Cette signature entre ces deux parties grave dans le marbre une série d’items très vastes : Meilleur collaboration entre les enseignants-chercheurs et des médecins, conduite d’actions communes de recherche favorisant l’innovation technologique, nouveau modèle de management et de gestion, et développer une coopération afin de mieux accomplir les missions respectives. Tout un programme pour une marche en avant en mode coopératif. « Au CHV, un nouveau directeur venant de Montpellier, un ancien responsable de l’Institut Marie Curie est en place, notre dynamisme universitaire à l’international, il se passe quelque chose en ce moment sur le Valenciennois ».

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 19 avril 2018
Abdelhakim Artiba Centre Hospitalier de Valenciennes Rodolphe Bourret Université Valenciennes Hainaut Cambresis
Vers un pôle Hospitalo-Universitaire à Valenciennes
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email