Après une brillante victoire en terre dunkerquoise, le Volley Club de Valenciennes clôturait cette saison réussie à domicile, mais pas dans sa salle fétiche du Hainaut. Malheureusement, ce dernier tour de piste en championnat contre Liévin fut un véritable cauchemar, défaite 0/3 sans excuse possible, à oublier très vite.

Arnaud Legrand, président du Volley Club Valenciennes : « Il y a eu un manque de présence à l’entraînement depuis Dunkerque, les filles étaient déjà en vacances »

Un petit coup de rétroviseur est nécessaire pour commenter ce terme du championnat. « Nous aurions signé de suite pour cette deuxième place au début de la saison. Nous visions le maintien, car nous arrivions de Pré-National », indique le président.

Aucun doute sur le sujet, la copie 2017/2018 est extrêmement satisfaisante avec des temps forts bien gérés, et des temps faibles comme cette dernière rencontre contre Liévin.

Deux premiers sets indigents

Dès l’entame de la rencontre, la réception était aux abonnés absents, 0/5 en quelques minutes. « Pas de réception, pas d’attaque, c’est aussi simple que cela ! », commente Arnaud Legrand. Néanmoins, menée 14/20, les Valenciennoises se rebellent pour revenir dans la course à 21/23. Toutefois, les joueuses du Pas-de-Calais ont serré le jeu et remporté ce 1er set 25/21. « Elles étaient plus solidaires contrairement à nous », ajoute le président.

Le deuxième set est dans la continuité du premier, réception catastrophique, attaque poussive, et un 11/25 comme un courant d’air. Ce n’est pas une surprise pour le président… « Il y a eu un manque de présence à l’entraînement depuis notre succès à Dunkerque, les filles étaient déjà en vacances », explique Arnaud Legrand.

Un 3ème set plein d’espoir

Enfin le réveil, l’entame du 3ème set avait une toute autre allure. Marquer les premiers points, le VCV était lancé jusqu’à 8/6. Puis, rebelote, les Valenciennoises retombèrent dans l’approximatif face à une équipe de Lievin en pleine dynamique, le score du 3ème set 19/25 ne souffre pas la contestation comme la victoire « Je reconnais que la rencontre aurait pu basculer si nous avions perdu ce 3ème set. Toutefois, nous avons remporté nos 5 dernières rencontres (avec celle-ci), sur le score de 3/0. C’est une équipe de mamans qui a eu des difficultés à se mettre en place », explique l’entraîneur de Liévin.

« Liévin fut notre bête noire de la saison, 1/3 à l’aller et 0/3 à la maison », souligne Jean-Raymond Legrand. Et en même temps, le VCV achève son championnat à la deuxième place, compte tenu de la victoire de Marc 3/0 pour sa dernière rencontre, et Liévin finit 4ème… !

« C’est vrai, nous savions avant la rencontre que nous finirions deuxième (sauf défaite de Marc contre la lanterne rouge), mais nous perdons des chances de finir meilleur deuxième parmi les 8 poules en cas de repêchage », explique Arnaud Legrand. Certes, la salle Fort Minique n’offre pas les repères identiques  à la Salle du Hainaut  » nous jouions à l’extérieur même si Liévin mérite cette victoire « , ajoute le trésorier du VCV, Jean-Raymond Legrand.

Toutefois, la saison n’est pas tout à fait finie. En effet, après un parcours remarqué en Coupe de France, le VCV participe à la poule finale de 8 équipes les 26 et 27 mai où le vainqueur de l’épreuve accèdera directement en division supérieure. « Mais sur les huit finalistes, 4 sont déjà premiers de leur poule et vont monter de division. Donc, si une autre équipe remporte cette Coupe de France, elle pourrait monter directement ? », explique le président du VCV.

Bien sûr, un autre paramètre est à envisager, 8 poules de championnat constitue un panel énorme de possibilités de défaillances financières. « Nous attendrons la validation des accessions », conclut le président. La nouvelle pourrait tomber d’ici l’Assemblée Générale de l’association sportive , wait and see… !

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 29 avril 2018
VCV Volley
Lourde défaite du VCV pour la fin du championnat
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email