La mise en oeuvre de la compétence collecte des déchets par le SIAVED (Syndicat relatif aux déchets sur la Porte du Hainaut) constitue une étape importante en terme écologique et citoyenne. Les deux entreprises retenues, la COVED et SUEZ étaient présents pour cette mise en route…. !

Charles Lemoine, président du SIAVED : « Une flotte neuve de camions était une exigence dans l’appel d’offres public initié par le SIAVED ».

Pendant plus de dix ans sous l’égide de la Porte du Hainaut, la compétence collecte des déchets a été transférée au SIAVED le 01 juillet 2016, puis sa phase opérationnelle au 01 janvier 2017. « Nous avons d’abord prolongé les contrats des prestataires existants afin de lancer un nouvel appel d’offres pour le territoire de la Porte du Hainaut, mais également celui du Caudrésis-Catésis. Aujourd’hui, un prestataire pour la Porte du Hainaut, la COVED, est opérationnel depuis le 01 janvier 2018. Ensuite, un seul prestataire opère sur le Caudrésis-Catésis, le groupe SUEZ en l’occurrence », explique le président du SIAVED.

Dominique Adel, en charge de la compétence déchets au sein du SIAVED, rappelle « que 17 nouveaux camions sont en circulation pour la COVED, et 7 pour Suez ». Cette nouvelle flotte s’avérait indispensable « nous rencontrions des problèmes avec la population, les maires des communes… compte tenu de la vétusté des camions, le bruit, la saleté associée etc. Dès lors,  une flotte neuve de camions était une exigence de l’appel d’offres public initié par le SIAVED. Ces camions véhiculent l’image du SIAVED », ajoute Charles Lemoine.

Ces nouveaux camions seront aussi un support de communication pour le syndicat. « Nous avons 5 panneaux différents, avec notamment un concernant la période de Noël où vous avez énormément de déchets », précise Charles Lemoine.

Les rippeurs de la COVED

« Nous avons lancé l’opération -Révise ton BAC– », Dominique Adel

Au sein des communes rurales, une opération de remise à neuf des Bac à déchets est en cours. « Nous avons lancé l’opération -Révise ton BAC- ! Toutes les communes rurales seront concernées, les 26 de la CAPH, durant les années 2018 et 2019 », souligne Dominique Adel. A titre d’exemple, sur une matinée…. » nous avons réalisé cette opération de terrain sur la commune de Maulde avec 117 couvercles de BAC réparés… « , précise Didier Rychlak du SAIVED. « Compte tenu de baisse des dotations budgétaires pour les collectivités locales, nous faisons également avec ce que l’on nous donne », conclut Daniel Tison, le DGS du SIAVED.

D’autres problématiques de terrain émergent comme celle de la collecte des déchets verts chez les personnes âgées. « Elles sont en difficulté sur ce sujet. Du coup, on retrouve des déchets verts dans les BACS également », commente un ripper de chez la COVED. Dans cette optique, les « Ambassadeurs du Tri », Nina et Damien, travaillent depuis juin 2017 sur des actions de sensibilisation sur la gestion des déchets. Des opérations de vérification de tri dans les BACS au sein des commune de Bouchain, Denain, et Saint-Amand-les-Eaux, mais également dans les communes rurales, sont menées régulièrement par  ces deux chargés de mission.  » Après chaque vérification, nous laissons une étiquette verte « vous êtes un super trieur« , ou une étiquette jaune « encore un petit effort, vous y êtes presque« , voire un sticker rouge  » refus de collecte« , indique Damien, Ambassadeur du Tri auprès du SIAVED.

L’équipe du SIAVED et les rippeurs de la COVED devant la nouvelle flotte de camions

Rien ne vaut l’expérience de terrain. Les rippeurs ont également exprimé leurs inquiétudes face à certains comportements de citoyens. « Nous constatons parfois a présence de seringue, de produits dangereux comme de l’huile, de l’ammoniaque etc. », souligne un professionnel. Un autre est plus virulent « certains ne lavent jamais leur BAC, on retrouve de tout dedans, même des encombrants… » ! Le président du SIAVED insiste sur la « communication nécessaire afin que les particuliers conservent un BAC à déchets propre ».  C’est même le minimum de respect pour les rippeurs (ou éboueurs), un geste citoyen de base, mais pour lequel il est nécessaire de communiquer sur -révise ta citoyenneté- !

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 18 mai 2018
Chales Lemoine Coved Siaved
Trier ses déchets est (aussi) un acte citoyen
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email