A quelques encablures de la Coupe du Monde en Russie, la Fédération française de football lance avec habileté sa campagne de recrutement des volontaires pour la Coupe du Monde féminine en 2019. L’organisateur était présent, à travers un stand sur la Place d’Armes à Valenciennes, ce vendredi 01 juin pour lancer cette opération sur le territoire.

Parfum de Coupe du Monde féminine avec Aurélie Debersee, 1ère volontaire à Valenciennes

Dès 2014, la municipalité de Valenciennes adresse sa première lettre d’intérêt pour l’accueil de rencontres de la Coupe du Monde féminine 2019. « On ne savait pas encore si la France serait retenue par la FIFA. Quelle joie lorsque le 14 juin 2017 nous avons appris que le Stade du Hainaut était choisi, avec 8 autres villes, pour recevoir des rencontres, 6 matchs au total », explique Joël Soigneux, le vice-président de Valenciennes Métropole en charge des sports.

Après la mise en oeuvre de cet événement, l’organisation de la logistique, l’accueil etc. « nous abordons une nouvelle étape avec le programme Volontaires », ajoute-t-il.

« Il paraîssait évident que Greg Pujol s’imposait comme le parrain de cette Coupe du Monde à Valenciennes », Joël Soigneux

La mascotte de la Coupe du Monde féminine 2019

Dans le cadre des préparatifs de la Coupe du Monde féminine de football en 2019, la FFF veut recruter des volontaires dans chaque ville d’accueil des rencontres. « Sur Valenciennes, nous recrutons 250 volontaires. Chaque candidat passera un entretien durant les prochains mois. Après, il y aura une formation de 3 jours en mars, 3 jours de mobilisation en mai, puis la compétition du 07 juin au 07 juillet avec 6 rencontres au Stade du Hainaut », explique Jean François Thermoz de la FFF.

Comme parrain, il paraîssait assez évident qu’un ancien joueur du VAFC pouvait incarner cette compétition, un moyen d’appropriation de cette épreuve planétaire par le Valenciennois. Plusieurs noms étaient possibles « pour Valenciennes, il paraissait évident que Greg Pujol s’imposait comme le parrain de cette Coupe du Monde à Valenciennes. Un des meilleurs buteurs du VAFC, parti sous le soleil Corse un temps, et revenu pour sa reconversion à Valenciennes (Brasserie Le Président/Place d’Armes) », indique Joël Soigneux.

Greg Pujol sera le footballeur ambassadeur de cette Coupe du Monde à Valenciennes. L’intéressé est « très fier d’accueillir cette Coupe du Monde, le Stade du Hainaut, je connais ».

« C’est un événement mondial dans ma ville », Aurélie Debersee

Et enfin, le visage de cette Coupe du Monde féminine à Valenciennes, c’est Aurélie Debersee. « J’ai vu l’appel à candidature « Programme Volontaires »  sur la page Facebook de Valenciennes Métropole. J’ai répondu très rapidement, et puis tout s’est enchaîné, entretien, vidéo etc. », explique la professeure d’espagnol au collège Sainte-Marie. 

En fait, elle fut sélectionnée parmi les 20 premières candidatures ce qui confère à Aurélie Debersee le titre de 1ère Volontaire à Valenciennes. «  C’est un événement mondial dans ma ville. Je suis très motivée même si ce rôle de 1ère volontaire, avec des obligations de représentativité, me fait sortir de ma zone de confort », ajoute l’enseignante au collège Sainte-Marie à Valenciennes.

Mère de deux enfants, adepte de la danse, sportive, professeure d’espagnol, Aurélie Debersee sera l’ambassadrice des volontaires de la Coupe du Monde féminine de football  à Valenciennes, un rôle important jusqu’en juillet 2019.

La campagne de communication a déjà démarré en ligne. « Vous devez vous rendre sur le site fr.fifa.com/volontaires2019. Pour postuler, il faut respecter 3 critères : être majeur au 01 mars 2019, être motivé, et disponible les jours de matchs ainsi que ceux de la formation », déclare Marianne Delpuech, responsable locale du programme à Valenciennes.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 1 juin 2018
Aurélie Debersee Coupe du Monde féminine de football Valenciennes
Recherche volontaires pour la Coupe du Monde féminine de football en 2019 à Valenciennes
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email