Comme chaque année en juin, la remise des diplômes de l’Ecole de la Deuxième Chance permet de mettre en lumière le travail au long cours de cet organisme de formation des jeunes décrocheurs, une mission sociétale de première importance en 2018 (Atelier de l’E2C).

En présence de son président Eddie Koepler pour sa première sortie depuis son incident de santé, du maire d’Anzin, Pierre-Michel Bernard, le Sous-Préfet de Valenciennes, Christian Rock, est venu découvrir cet appareil de la formation devenu incontournable dans le Grand Hainaut.

Sous la houlette d’Isabelle Freville, la directrice d’E2C sur Anzin, 62 apprenants sont en cours de formation durant un cycle de 9 mois. Ces jeunes sortis de tout circuit scolaire sont remis à niveau dans les matières de base, mais également à travers des ateliers pratico-pratiques, de logique, d’informatique, de prise de parole, voire sur le social etc. Cette année 2018, ce sont 150 auditeurs qui passent par l’E2C, 100 pour cette année 2018, et 50 inscrits fin 2017.

Comme à chaque fois, la remise des attestations souligne le nombre significatif de sortie positive vers un emploi ou une poursuite vers une formation qualifiante. Quentin Hisron, jeune décrocheur « resté un an sans rien faire chez moi » est aujourd’hui embauché en CDI au sein d’une entreprise d’informatique. « Je remercie toute l’équipe d’E2C pour leur soutien. J’ai appris le travail en équipe, mais également les besoins de certains métiers », commente le jeune diplômé.

D’autres jeunes ont reçu officiellement une attestation de diplôme comme Abigael Adhuin, Maximilien Beauregard, et Archeline Mdembé. Trois profils, trois projets professionnels suivis, après la fin du cursus, durant une année par l’équipe de l’Ecole de la Deuxième Chance.

Il faut souligner le réseau puissant d’entreprises partenaires de l’E2C permettant aux apprenants une insertion éclairante dans le monde du travail. Cette immersion est évidemment un enseignement majeur, confortant ou pas, le projet professionnel du jeune en formation. Pour ces jeunes en marge du système scolaire, grâce à l’équipe E2C, tout est donc mis en oeuvre pour un deuxième départ dans la vie.

Quentin Hirson, un jeune décrocheur passé par l’E2C embauché en CDI

Daniel Carlier 

Publié par Daniel Carlier le 24 juin 2018
E2C Isabelle Freville
L’employabilité au coeur de la mission d’E2C
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email