A l’occasion des deux jours « Passeport pour l’université » au sein de l’Université Polytechnique Hauts-de-France, il est intéressant de faire un point d’étape sur les inscriptions via la très médiatique plate-forme Parcoursup ! Rencontre avec, Dorothée CALLENS-DEBAVELAERE, Vice-Présidente déléguée à la réussite étudiante et à la vie étudiante.

L’université pour tous… passe par la juste orientation

Prenons un peu de hauteur. Les chiffres nationaux de réussite dans les études supérieures sont éclairants. 1/3 réussit le cycle d’étude, 1/3 échoue, et 1/3 s’accroche, voire change d’orientation. Il ne faut pas être grand clerc pour deviner qu’une orientation au plus près des capacités de l’étudiant, plus affinée, plus à la portée de l’individu, constitue une marge de progrès vers la réussite ! Ce pilier est même la base de la loi ORE (Orientation et Réussite des Etudiants)

« Confirmez au plus vite son choix sur Parcoursup libère une place dans une autre filière de l’Université Polytechnique des Hauts-de-France  », Dorothée CALLENS-DEBAVELAERE

Ce lundi 09 juillet, la foule estudiantine était abondante au sein de la Maison de l’Etudiant sur le site du Mont Houy. A la veille des deniers résultats du BAC (oraux), les événements s’accélèrent pour l’inscription dans un cycle d’études supérieures. Santé, transport, logement, banque, vie de l’étudiant, et bien sûr l’inscription proprement dite dans la filière de son choix, tous les stands étaient présents pour ces deux journées «Passeport pour l’université» dont le succès est renouvelé depuis 4 ans. « Néanmoins, l’inscription est également dématérialisée. Vous pouvez tout effectuer en ligne. L’année dernière, nous avions eu environ 700 inscriptions en ligne après une semaine post BAC. Là sur la journée du vendredi 06 juillet, nous avons eu près de 1 000 inscrits en ligne », souligne Dorothée CALLENS-DEBAVELAERE.

Vous pouvez vous inscrire directement sur http://www.univ-valenciennes.fr

En 2017/2018, l’UVHC a démarré son année avec environ 12 000 inscrits toutes années confondues. Sur le Grand Hainaut, quelles sont les données de l’Université Polytechnique des Hauts-de-France pour les primo-étudiants aujourd’hui ? « Nous avons reçu 13 000 demandes sur Parcoursup compte tenu des 10 choix possibles par candidat. Ce n’est pas un chiffre surprenant au regard des années antérieures. Notre capacité d’accueil déclarée à l’Académie, pour l’année 2018/2019, est de 2682 places en 1ère année de licence ou de DUST et 815 à l’IUT », explique Dorothée CALLENS-DEBAVELAERE.

Mécaniquement, c’est le choix définitif d’un candidat dans une filière qui permet de libérer des places. « Dès cette fin de semaine, des nouvelles places vont se libérer », ajoute-t-elle sans oublier le message phare : « Confirmez au plus vite son choix sur Parcoursup libère une place dans une autre filière de l’Université Polytechnique Hauts-de-France ». Pourrait-on dire que pensez à libérer des places « en attente » le plus vite possible constitue un geste citoyen, oui clairement !

  • 6%

L’appréciation du besoin global  de places est fondamental. « Nous nous sommes basés sur la hausse d’environ 6% comme les années précédentes. Par contre, notre chiffre repose dans chaque filière sur la fréquentation réelle de l’année dernière », ajoute la vice-présidente.

Bien sûr, il existe des étudiants sans réponses à cette heure. Un premier diagnostic comparatif avec l’ancienne plate-forme APB pourra se réaliser vers le 20 juillet. Toutefois, il est important de mettre en exergue que les candidats encore sans solutions ont une voie de recours. « Parcoursup a mis en place une commission, la CAAES (La commission académique d’accès à l’enseignement supérieur). Déjà depuis le 22 mai, les étudiants qui ont fait le choix (risqué) d’une seule matière sélective avec un-non- à la clé sont traités par la CAAES. Les dossiers d’étudiants non pourvus fin juillet seront également traités par cette commission. Les deniers arbitrages auront lieu en septembre par l’Académie », mentionne Dorothée CALLENS-DEBAVELAERE.

Sur l’Université Polytechnique Hauts-de-France, l’offre pédagogique est conséquente. sur la licence et le DEUST : Art, Humanité, Langue vivante, Littérature, AES, Droit, Gestion, Génie Civile, Mathématiques, Informatique, Chimie Physique, STAPS, Audiovisuelle, Science pour l’environnement, et science de la vie. L’IUT n’est pas en reste : Informatique, GEA, TC, TC@, GE2I, GMP, GIM, MP, QLIO. En clair, a cette heure « les filières sont toutes pourvues même si les choses vont changer avec les derniers résultats. Il y a eu une meilleure information en amont des lycéens dans chaque filière, ses tenants et aboutissants. A ce stade, tout se passe bien ! « , déclare Dorothée CALLENS-DEBAVELAERE.

Remédiation

Un point clé de cette plate-forme Parcoursup est la possibilité d’un accompagnement pour les postulants en licence. En effet, les futurs étudiants peuvent bénéficier d’une remédiation légère pour le « Oui si- avec un soutien dans certains modules et un tutorat. Il existe également une remédiation lourde où nous proposons un cycle de licence en 4 ans (au lieu de 3). 30% des 2 500 inscrits en licence 2018/2019 sont concernés », indique la vice-présidente.

Logement étudiant

L’hébergement est une donnée à ne pas écarter d’une inscription universitaire. « Nous avons 2 200 places, dont 150 logements neufs, pour les étudiants », indique la vice-présidente. Logement, alimentation avec une épicerie solidaire qui fonctionne très bien, car la précarité étudiante est une réalité au sein de Université Polytechnique Hauts-de-France. Voilà, la tension sera palpable en septembre comme chaque année. Reste à savoir si Parcoursup remplira son office en terme d’orientation ?

Le bon étudiant dans la bonne filière, est-ce cela le libre accès à l’université ? C’est une question pour le BAC philo… !

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 9 juillet 2018
Dorothée CALLENS-DEBAVELAERE. université polytechnique des Hauts-de-France
Parcoursup à l’épreuve de l’Université Polytechnique Hauts-de-France
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email