Pour son premier match en Nationale 1, les joueuses de Trith ont rivalisé avec leur adversaire. Oui mais voilà elles ont encaissé un fatal 14-4 dans le début du 4ième quart-temps. Expérimenté à ce niveau, IFS a maîtrisé la fin de match. Les Trithoises peuvent certes nourrir des regrets mais peuvent aussi se rassurer, elles sont sur la bonne voie.

Un passage à vide en attaque

Ce premier match était attendu. Pas surprenant alors de voir les tribunes de la salle Huguet bien remplies. Alors que Trith se lance dans la bataille, IFS est efficace (0-8, 3’). Tadeuszak ouvre le score pour Trith à la 4’(8-3). L’entraîneur trithois demande un temps mort (6-13, 6’). Les Trithoises retrouvent des couleurs en pressant haut leur adversaire, la ligne médiane n’étant pas franchie au bout de 8 secondes, IFS perd le ballon. Aïda Fall profite de l’aubaine et égalise sur lancer franc (20-20, 10’).

L’entraîneur normand n’est pas content, il donne de la voix ! ça porte ses fruits (20-26) mais Tadeuszak après deux paniers consécutifs à 3 points propulse Trith pour la première fois du match en tête (28-26, 16’). Les deux équipes sont au coude à coude (35-33, 20’).

Le troisième quart-temps est brouillon. Avec 8 points de Vêtu, Trith reste en tête (44-39, 26’). Les Normandes seront-elles en difficulté ? Johnson a écopé de sa 4e faute à la 28’. Aïda Fall, qui n’a qu’un entraînement avec ses équipières de Trith en raison de sa présence avec la sélection du Sénégal, rate quelques passes (49-45, 30’). Le jeu se durcit. Trith est en panne d’inspiration en attaque et ne trouve pas de solution, pas de tir au bout des 24 secondes…IFS saisit l’opportunité : 14-4 en 5 minutes (53-59)…Trith est sonné. Les attaques sont fluides pour les Normandes alors que Trith balbutie. Avec cœur et panache, les Trithoises ne lâchent rien à l’image des sœurs Nowacki qui marquent en contre-attaque mais IFS s’impose 73 à 65.

« Encaisser 73 points c’est trop »

Une fois le coup de sifflet final, Morgan Debrosse, l’entraîneur normand est plus détendu : « les premiers matchs ne sont jamais beaux, les équipes ne sont pas rodées, nous sommes vainqueurs d’un match pas beau. Commencer le championnat à l’extérieur c’est compliqué. En fin de match nous faisons vivre la balle, nous avons plus d’expérience. Il a fallu sortir du rythme que Trith nous imposait. Je suis satisfait de la victoire. Je sais que peu d’équipes viendra gagner ici, avec une telle ambiance ».

Meilleure marqueuse avec 22 points l’intérieure normande Shelby Saint Juste a le sourire « nous sommes revenues dans le match petit à petit. A -1, je me suis dit, il faut le gagner. Ça fait du bien de gagner pour lancer la saison. Jouer dans le Nord c’est dur, il y a de l’ambiance, comme les supporters sont proches de nous, j’entends ce qu’ils disent, il faut rester concentrée ».

L’entraîneur trithois Fabrice Pontier est légitimement déçu : « nous avons le match en main dans le 3e quart-temps mais nous ne faisons pas ce qu’il faut pour enfoncer IFS. En attaque nous nous désunissons, IFS reprend confiance. Nous avons subi l’expérience d’IFS, à la fin du match l’équipe a maîtrisé. Nous nous ne savions plus quoi faire, nous n’avons pas su réagir. C’est notre premier match avec autant d’intensité. Encaisser 73 points c’est trop, nous avons fait des erreurs défensives, laissé trop de rebonds, nous nous mettons en difficulté ».

L’intérieur Juliette Maillard livre sa vision du match «  nous avons eu des trous en défense en 2e mi-temps, nous avons manqué de lucidité, nous n’avons pas su poser le jeu en attaque. IFS a su gérer le match. Nous n’étions pas si fatiguées que ça puisque nous lançons des contre-attaques à la fin. Nous avons laissé des rebonds, ça nous a mis dedans ».

C’est difficile pour l’intérieur Aïda Fall, « je n’ai pas de repère avec mes équipières. Je suis un peu fatiguée car j’ai beaucoup voyagé ces derniers jours. IFS est une bonne équipe. Moi je vais me mettre dans le moule, apprendre à jouer avec mes équipières et inversement, j’ai vu qu’elles étaient combatives ».

 

Trith – IFS : 65-73 (20-20, 15-13, 14-12, 16-28)
Trith : Nowacki C. 10, Vêtu 10, Doyen 5, Tadeuszak 14, Miloundama 2 puis Maillard 6, Nowacki M. 8, Bellanger 5, Fall 5.
IFS : Bétis 9, Zambelli 3, Mahobah 7, Deyres 14, Saint Juste 22 puis Johnson 10, Meite 6, Bundgaard 2, Kanouté.

Anne Seigner

Publié par Anne Seigner le 16 septembre 2018
Aïda Fall Fabrice Pontier Juliette Maillard Morgan Debrosse Shelby Saint Juste
(Basket) Un manque d’expérience pour Trith battu par IFS (65-73)
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email