Deux excellentes nouvelles pour le commerce de proximité dans la même journée, le monde du commerce de la ville-centre, et bien au delà, peut souffler. Retour sur ces deux temps forts d’une matinée pas comme les autres…

Le projet d’extension Auchan/Petite-Forêt débouté en CNAC (Commission Nationale d’Aménagement Commercial)

Jeudi 27 septembre 2018 se déroulait, à Paris, l’audience de la CNAC relatif à l’extension d’un projet d’extension Auchan/Petite-Forêt. Quatre recours étaient en lice contre le dit dossier, la FTIAVAL (Union des UC du Grand Hainaut), Klépierre (Galerie du Centre Place d’Armes), Carrefour, et Leclerc/Saint-Amand.

Faut-il le rappeler, le projet d’extension d’Auchan-Petite-Forêt sur 55 000 M2, pour un montant de 200 millions d’euros, présentait un pouvoir d’attractivité extrêmement pénalisant pour l’ensemble du tissu commercial sur le Valenciennois.

Les opposants ont plaidé leur dossier en premier développant tour à tour des arguments de poids comme « la taille démesurée du projet, l’interrmodalité, la préservation des terres agricoles, nous avons produit également la lettre de la CCI Grand Hainaut ne voulant pas signer une convention avec Auchan en l’état », explique Anne-Catherine Tournon, directrice de la galerie Centre Place d’Armes, 1er employeur commerce de Valenciennes. Plus précisément, la non signature de cette convention entre la CCI, la ville et Groupe Auchan résulte de plusieurs facteurs. D’abord, des approches par le Groupe Auchan de commerçants du centre-ville de Valenciennes, voire les grandes enseignes de la Galerie Centre Place d’Armes comme le confirmait la directrice de la structure. Ensuite, le non respect « d’un équilibre entre la périphérie et le coeur de ville. C’est notre vision, il ne faut pas opposer l’un et l’autre », disent de concert Laurent Degallaix, maire de Valenciennes, et Bruno Fontaine, président de la CCI Grand Hainaut.

Le maire de Valenciennes, présent à cette audience de la CNAC à Paris, au titre de président de Valenciennes Métropole, était avec les représentants du Groupe Auchan. Il défend son approche du dossier. « J’ai tiré les conséquences du dossier, validé en CNAC, du Leclerc situé Avenue Macarez à Valenciennes. Cette fois, nous avons travaillé en amont avec tous les acteurs du commerce. Puis, je suis venu m’opposer au projet présenté, trop grand, trop ambitieux avec 150 boutiques (45 aujourd’hui). Néanmoins, on ne peut pas abandonner le site de Petite-Forêt vieillissant, avec une concurrence sur Mons, Villeneuve d’Ascq. Je suis pour un projet raisonné, et raisonnable sur Petite-Forêt, mais pas celui en l’état en tout cas », commente Laurent Degallaix tout en signifiant « je suis content du Non au projet présenté d’extension d’Auchan/Petite-Forêt de la CNAC ».

Très optimiste à la sortie de la CNAC, Anne-Catherine Tournon soulignait également « la mise en avant d’autres villes, avec des dossiers plus conséquents, où la CNAC a débouté le projet comme à Calais ». Indéniablement, l’addition de 4 recours contre ce projet a pesé dans la balance.

Guy Paul-Simon, président de la FTIAVAL, ne cachait pas sa satisfaction : « C’est une première victoire. Cela prouve que les grands groupes ne gagnent pas à coup sûr ! Quelle sera la prochaine étape avec le Groupe Auchan ? ».

Toutefois, Bruno Fontaine ajoutait «  je pense que le combat primaire n’était pas la bonne méthode. On se rapproche plus du projet sur Petite-Forêt validé dans le Livre Blanc de la CCI » raisonnable de facto . Néanmoins, la conjugaison d’une approche frontale (4 recours), mais également d’une vision plus concertée débouche sur un résultat satisfaisant pour les commerçants du Valenciennois, dont acte !

Pour les Boutiques de Valenciennes, et son président Laurent Suin, le résultat est très satisfaisant : ‘«  C’est une très bonne nouvelle. La stratégie collective à payer, certains étaient totalement contre, d’autres plus constructifs, il y a eu beaucoup de posture dans ce dossier, mais le résultat est là ».

Le Groupe Auchan ira-t-il pour une nouvelle procédure, avec ce dossier, au Tribunal Administratif de Douai, mystère ?

La convention « Coeur de Ville »

L’autre nouvelle de taille pour le commerce de proximité réside dans la signature d’une convention entre l’Etat, Valenciennes Métropole, La Porte du Hainaut, l’EPF, la ville de Valenciennes et de Denain, l’action logement, la CCI Grand Hainaut, l’ANAH, et la Caisse des Dépôts et Consignations.

« C’est un projet ambitieux, global, intégré au territoire. Neuf conventions sont signés ce jour dans la région des Hauts-de-France. Le financement sera lié aux actions présentées par les partenaires », commente Christian Rock, Sous-Préfet de Valenciennes.

Justement, Anne-Lise Dufour, présente au titre de son fauteuil majoral à Denain, et de présidente du SIMOUV annonce : « Il y a une forte mobilisation au niveau local. Ensuite, en faveur de la mobilité, un réseau de navettes électriques sera mis en place sur les communes de Valenciennes et Denain ». Un claping islandais eut été possible à cet instant… !

Pour le président de Valenciennes Métropole «  cette signature traduit une réalité opérationnelle, nous pourrons faire plus vite, plus long, plus fort. C’est un véritable coup d’accélérateur. Nous allons engager un manager de ville (mars 2019) ».

Salvatore Castiglione, président de l’EPF (Etablissement Public Foncier), conforte « un engagement volontariste de l’EPF. C’est notre coeur de métier, Nous travaillons depuis longtemps avec les communes de Denain et Valenciennes ».

Bernadette Sopo, pour la Porte du Hainaut, se félicite « de cet engagement en faveur des territoires ».

Guy Marchand, pour la ville de Valenciennes, précise que le travail est déjà engagé : « Nous préparons depuis plusieurs mois des fiches actions, notamment une concernant l’historique Passage de la Paix ». On peut se souvenir de la phrase de Dominique Riquet sur ce dossier « indémerdable » compte tenu de la multiplicité des co-propriétaires !

Pour un financer de poids, la Caisse des Dépôts et Consignations qui injecte « 1,7 milliards d’euros dans l’opération Coeur de Ville ».

« Action logement » est également un partenaire de cette convention, un organisme paritaire, et collecteur de la PEEC (ex 1% entreprise pour le logement).

Bref, une bonne journée pour le commerce de proximité… !

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 28 septembre 2018
Anne-Catherine Tournon Auchan Bruno Fontaine Christian Rock CNAC FTIAVAL Laurent Degallaix Laurent Suin
La convention « Coeur de Ville » signée, le projet Auchan/Petite-Forêt débouté
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email