Sur Petite-Forêt, le soutien à l’emploi, et l’accès pour le plus grand nombre aux nouvelles technologies, est une priorité depuis des années. Dans cette logique, un lieu favorisant l’accès aux offres d’emploi, un suivi de parcours, voire un espace où le numérique accompagné à toute sa place, est opérationnel depuis ce 16 octobre 2018.

(L’adjoint à l’insertion, et l’équipe de l’Espace Emploi et Numérique)

Baisse des « privés d’emplois » dans le Valenciennois

Marc Bury, maire de Petite-Forêt : « Ce lieu Espace Emploi et Numérique permet un accompagnement individuel et collectif sans ou avec un rendez-vous. »

Sur la Place Jules Verne, en plein coeur de Petite-Forêt, ce espace public a une histoire depuis 2004. Point information Jeunesse, cybercentre, coopération avec les acteurs de l’emploi du service public de l’emploi (Mission Locale, ANPE puis Pôle Emploi etc., ce lieu avait déjà son rôle social.

Depuis le 16 octobre, une nouvelle configuration est disponible sur le même site rebaptisé « Espace Emploi et Numérique ».  » Ce lieu sera véritablement une porte d’entrée pour tous les Franc-forésiens, de tous les âges. Aujourd’hui, il est labellisé Information Jeunesse et Service Public Régional de l’Orientation. Nous collaborons sur ce site avec Pôle Emploi, la Mission Locale, le PLIE, le CLAP, les agences d’intérim, et de formation professionnelle. Ensuite, il y a un volet numérique avec des bornes d’accès, avec ou sans accompagnement « , indique Marc Bury, le 1er magistrat de Petite-Forêt.

Ce nouvel espace est confié à la direction de Carole Ajengui. « Nous sommes deux permanents sur ce site Espace Emploi et Numérique. Nous accueillons les Franc-forésiens, étudions chaque cas, puis contactons le service de l’emploi concerné ».

«  Nous avons une baisse des demandeurs d’emplois sur une année », Hedi Benrached

Le nouveau directeur du pôle emploi d’Anzin expose des résultats sur le Valenciennois. « Au 2ème trimestre 2017, le Valenciennois avait un taux de chômage de 15,4%. Au 2ème trimestre 2018, nous avons un taux de demandeurs d’emploi de 14,9% avec notamment une baisse de la catégorie A. Depuis le 01 janvier 2018, il y a 165 000 retours à l’emploi, car le delta de baisse n’est pas le reflet réel des mouvements d’embauches », précise Hedi Benrached.

Pour autant, la responsable de cet espace commente certaines anomalies : « L’entreprise Toyota propose des emplois sur Onnaing, et nous n’arrivons à trouver des candidats ». Indubitablement, il existe un problème notoire dans la perception des métiers de l’industrie, mais également de l’Artisanat en souffrance dans la recherche d’apprentis etc. « C’est pourquoi, nous organisons des ateliers pour découvrir les métiers de l’industrie etc. Il y’a des offres d’emplois sur le Valenciennois. D’ailleurs, c’est très symptomatique, vous avez 228 emplois dans le BTP… quand le bâtiment va, tout va (ou presque) », ajoute-t-il.

Le conseiller départemental, Jean-Claude Dulieu, était présent : « Je préfère parler de privés d’emplois ».

Le Sous-Préfet de Valenciennes conforte le propos. « Il y a des offres d’emplois dans de nombreuses branches professionnelles. Et pourtant, les entreprises ont beaucoup de mal à recruter. C’est un grand paradoxe !  Ensuite, cet espace propose un service numérique. Il ne faut pas subir le numérique », conclut Christian Rock.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 18 octobre 2018
Marc Burg Petite-Forêt
Soutien à l’emploi et au numérique à Petite-Forêt
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email